L’aéronautique, un secteur en pleine expansion au Maroc

L’aéronautique, un secteur en pleine expansion au Maroc

lundi, 30 septembre, 2013 à 16:47

Nouaceur – Grâce aux diverses initiatives royales, dont l’inauguration lundi, par SM le Roi Mohammed VI de la Plateforme Industrielle Intégrée de Nouaceur, Midparc, et le lancement des travaux de construction de l’usine Bombardier Maroc, le Royaume a franchi des caps importants sur la voie du développement de l’industrie aéronautique à fort potentiel.

Le secteur aéronautique marocain connaît, actuellement, un essor considérable et un dynamisme qui n’est plus à démontrer. Le Maroc se positionne, désormais, en destination privilégiée de la sous-traitance aéronautique comme en attestent les implantations de références mondiales qui se succèdent.

En l’espace d’une décennie, le secteur de l’aéronautique au Maroc a connu un essor remarquable. Cette expansion est le fruit du déploiement du Pacte National pour l’Emergence Industrielle (PNEI), une feuille de route ciblée, qui, à travers une offre attractive compétitive, des aides directes à la formation, ainsi qu’une infrastructure d’accueil de qualité, a permis l’édification de véritables centres d’excellence couvrant aussi bien la production et les services, que la maintenance et l’ingénierie.

Dans le cadre du PNEI, huit métiers ont été ciblés, à savoir: les matériaux composites (cellules, nacelles et intérieur), le travail des métaux (usinage, chaudronnerie, tôlerie, traitement de surface), l’assemblage (pièces structurales avions et moteurs), l’ingénierie et conception (calcul et CAO), les systèmes électriques et câblage, la réparation des moteurs, pièces et équipements, la maintenance (moteurs, cellules et équipements), et la transformation, modification et démantèlement d’avions.

Il est escompté, à travers le développement de ces métiers, de générer un PIB additionnel de 4 Milliards de dirhams et la création de 15.000 nouveaux emplois directs, référence faite à 2009.

Pour ce faire, une panoplie de mesures a été prévue par le PNEI. Elles visent, en premier lieu, à promouvoir l’investissement et le développement du secteur.

Depuis le lancement du PNEI, le Maroc se donne les moyens pour se positionner en tant que plateforme aéronautique performante et compétitive.

Le Royaume met ainsi à la disposition des investisseurs du secteur un cadre favorable pour la réalisation de leurs projets et ce à travers le programme de déploiement des Plateformes Industrielles Intégrées (P2I) dont la P2I de Nouaceur, Midparc.

Un développement soutenu du tissu industriel s’est, en effet, opéré. Il a permis le renforcement de la base industrielle aéronautique par la multiplication des acteurs de référence, la diversification des métiers et l’élargissement du positionnement le long de la chaîne de valeur.

Le secteur de l’aéronautique a enregistré une croissance annuelle moyenne de 17 pc, et en 2012, son chiffre d’affaires à l’export a atteint 6,4 milliards de dhs, réalisé par une centaine d’entreprises employant plus de 9500 salariés.

Ce secteur s’est, par ailleurs, distingué dans la région par l’implantation de groupes de renommée mondiale tels qu’EADS, BOEING, SAFRAN, CREUZET/INDRAERO, Le PISTON, DAHER, SOURIAU, RATIER FIGEAC

La dernière illustration de l’émergence du secteur est l’implantation du groupe Bombardier qui constitue aujourd’hui une nouvelle locomotive de développement de l’aéronautique marocain, en raison des retombées économiques attendues en termes de développement des exportations et du tissu industriel local.

Ces réalisations sont le signal fort d’une volonté ferme de hisser le secteur de l’aéronautique à des niveaux de compétitivité plus élevés. Elles viennent, par ailleurs, consolider les acquis en termes d’offre d’infrastructures industrielles donnant ainsi, davantage de visibilité aux investisseurs tant nationaux qu’étrangers.

Cette dynamique que connaît le secteur a confirmé, d’une part, la bonne image dont jouit l’industrie aéronautique nationale auprès des donneurs d’ordre étrangers et ont laissé entrevoir, d’autre part, des perspectives prometteuses de développement sur le marché mondial en termes de demande notamment.

Parallèlement à la bonne santé qu’affiche le secteur aux niveaux national et mondial, une refonte de la carte industrielle de l’aéronautique est envisagée. Elle fera apparaître indéniablement de nouveaux acteurs qui seront, à l’évidence, en quête de coûts de production réduits et s’orienteront vers des destinations compétitives, à l’image du Maroc.

En somme, une nouvelle phase s’amorce pour le secteur dans les prochaines années avec l’arrivée de nouveaux métiers, l’intégration de technologies innovantes à forte valeur ajoutée.

Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour l’édification d’une chaîne de valeur complète.

Lire aussi

Laâyoune-Sakia El Hamra: Avortement de trois tentatives d’immigration clandestine

samedi, 16 octobre, 2021 à 15:47

Les autorités locales et les services de sécurité de la région Laâyoune-Sakia El Hamra ont mis en échec, samedi, trois tentatives d’immigration clandestine vers les Iles Canaries.

Une soixantaine de techniciens sénégalais formés à Dakar par l’Académie marocaine de coaching

samedi, 16 octobre, 2021 à 15:41

Le Syndicat des entraineurs de football du Sénégal (Sefs), en partenariat avec l’Académie marocaine de coaching mental et sportif (Amcms), a organisé récemment un stage de renforcement de capacités dans ce domaine au profit des entraineurs sénégalais.

Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté: s’unir pour construire un avenir durable

samedi, 16 octobre, 2021 à 13:10

La communauté internationale célèbre dimanche la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, une occasion de mettre l’accent sur les stratégies et les politiques nécessaires à la lutte contre la pauvreté, dans toutes ses formes, et d’appeler les États à agir plus que jamais pour mener des actions urgentes en vue de réduire le taux de la pauvreté extrême, notamment suite aux répercussions de la crise du Covid-19.