L’Afrique saura se doter d’instruments et de moyens efficaces pour promouvoir la stabilité et la croissance

L’Afrique saura se doter d’instruments et de moyens efficaces pour promouvoir la stabilité et la croissance

samedi, 13 avril, 2019 à 18:03

Casablanca-L’Afrique saura se doter d’instruments et de moyens efficaces pour promouvoir la stabilité et la croissance, a affirmé, samedi à Casablanca, M. Youssef Amrani, chargé de mission au Cabinet Royal.

M. Amrani, qui développait le thème de « La politique africaine de Sa Majesté le Roi Mohammed VI », exposé dans le cadre des travaux de la 2ème édition du Forum ‘’ Le rotary au service de l’Afrique’’ a fait observer qu’ aujourd’hui, l’Afrique est le deuxième pôle de croissance après l’Asie, estimant que l’Afrique ‘’ne doit pas oublier, que dans le monde de demain, elle aura un rôle majeur à jouer, comme pôle d’intégration, de prospérité et de stabilité’’.

M. Amrani s’est déclaré convaincu que le Maroc partage ‘’cette grande ambition africaine’’ et continuera à y travailler pour la réaliser, observant que cette rencontre se tient à Casablanca, ville historique qui a vu naitre en janvier 1961, le rêve d’une «Afrique unie» et la «Charte de Casablanca», qui constitue l’un des préludes à la création du noyau de l’Union Africaine (UA).

Pour lui, ce Forum, constitue également une occasion pour « réaffirmer l’attachement profond de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’Afrique et la priorité que le Souverain accorde à son développement ».

Après avoir rappelé le contexte international dans lequel se tient cette rencontre, marqué par ‘’un monde de plus en plus interconnecté et marqué par les multiples défis générés par les récentes mutations géopolitiques’’, M. Amrani a passé en revue le développement et l’évolution, au cours des dernières années, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, des relations entre le Maroc et l’Afrique.

Selon M. Amrani, l’Afrique a toujours été perçue sous le seul prisme des difficultés qu’elle connait, oubliant qu’elle est ‘’un continent de croissance et d’avenir pour le monde’’.

Il a estimé qu’il est temps ‘’d’inverser le cours des choses’’ et de ‘’repenser les relations à construire entre l’Afrique et les autres régions du monde, avec une approche plus courageuse et plus ambitieuse’’.

Pour cela, a-t-il poursuivi, il convient de réfléchir à de nouveaux cadres de coopération et à des instruments novateurs, compatibles avec les réalités du continent africain, qui puissent lui permettre de prendre en charge ses défis globaux.

« Nous voulons une Afrique forte, pleinement insérée dans la mondialisation et qui s’imposerait comme le continent des progrès divers. Mais cela ne peut se concrétiser sans la réalisation d’un développement inclusif et durable et sans une gouvernance outillée et inclusive adaptée aux réalités du continent’’, a-t-il ajouté.

‘’L’Afrique que nous voulons ce n’est pas une vue de l’esprit, encore moins un slogan, c’est d’abord une Afrique dynamique qui garde l’ambition des solidarités de fait’’, a-t-il dit, faisant remarquer que pour le Maroc « l’Afrique et le Maroc ne font qu’un » et ont une destinée commune.

M. Amrani a aussi relevé que c’est en application de la vision royale que se déploie la politique étrangère du Maroc, avec ambition, pragmatisme et réalisme. « Nous avons un savoir-faire sur le plan diplomatique et surtout une vocation pour travailler dans le Continent selon une approche inclusive qui tient compte en priorité, des impératifs de développement de notre Continent », a précisé M Amrani .

«Il ne saurait y avoir d’Afrique forte et autonome, sans une coopération sud-sud inter-africaine décomplexée, basée sur le tryptique fondamental qui s’articule autour de la promotion de la paix, la sécurité, l’impératif de croissance partagée et le devoir de solidarité’’, a-t-il insisté.

Organisé par le Rotary Club Casablanca Mers Sultan ce forum appelé « Le Rotary au Service de l’Afrique » a rassemblé rotariens et amis du Rotary, spécialistes de l’Afrique pour débattre de l’action du Rotary dans ce continent et échanger autour des thèmes : « Le Rotary et le développement numérique en Afrique » et « Économie inclusive et le Rotary ».

Ont pris part à cette rencontre, notamment Omar Alaoui-Président RC Casablanca Mers Sultan, Hassan Alaoui Kacemi, directeur de Publication Maroc Diplomatique, qui a traité du thème ” Histoire et mémoire des relations entre le Royaume du Maroc et du continent africain’’ et Brahim Benjelloun Touimi- Président de Bank of Africa (BOA) et Administrateur Directeur Général exécutif du Groupe BMCE Bank.

 

 

 

Lire aussi

Agriculture: Trois régions certifiées ISO-9001 pour l’ensemble de leur G.U

vendredi, 19 avril, 2019 à 15:19

Les régions Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Rabat-Salé-Kénitra et Marrakech-Safi ont pu certifier, vendredi à Meknès, l’ensemble de leurs guichets uniques (GU) ISO-9001: 2019, à l’occasion du 14ème Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM).

Une journaliste tuée par balle dans des incidents en Irlande du Nord

vendredi, 19 avril, 2019 à 14:54

Une journaliste de 29 ans a été tuée par balle dans la nuit de jeudi à vendredi par un homme armé qui a pris pour cible des policiers intervenus à la suite d’incidents dans la ville de Londonderry en Irlande du nord, rapportent vendredi les médias britanniques.

Clôture à Marrakech des travaux de la 5ème session du Forum Régional Africain sur le Développement Durable

vendredi, 19 avril, 2019 à 13:06

La 5ème session du Forum Régional Africain sur le Développement Durable (FRADD 2019), placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, a clos ses travaux jeudi soir à Marrakech.