Le ”Cloud” national permettra au secteur public marocain de réduire jusqu’à 80 % de ses coûts et d’être plus flexible (DG de Microsoft Maroc)

Le ”Cloud” national permettra au secteur public marocain de réduire jusqu’à 80 % de ses coûts et d’être plus flexible (DG de Microsoft Maroc)

jeudi, 12 décembre, 2013 à 22:39

Rabat – La mise en place d’une stratégie moderne de “Cloud” national au Maroc devrait permettre au secteur public de réduire jusqu’à 80 % de ses coûts et d’être plus flexible, a affirmé, jeudi à Rabat, le directeur général de Microsoft Maroc, Samir Benmakhlouf.

“Cette stratégie doit combiner de manière intégrée un Cloud gouvernemental marocain pour héberger certaines données et applications directement sur le territoire, via la mise en place de datacenters aux normes internationales, et des Cloud publics internationaux qui offrent de très grandes capacités à des coûts très faibles”, a précisé M. Benmakhlouf, qui intervenait lors d’une conférence de presse organisée en marge de la première édition du National Cloud Summit.

Le Cloud national, qui se propose comme solution permettant de stocker des masses de données à peu de frais et de manière efficace, devrait permettre aux collectivités locales et administrations publiques marocaines de mieux répondre à leurs besoins précis qui ne sont pas sensibles du point de vue de la sécurité nationale, a insisté M. Benmakhlouf, relevant que ces Clouds publics peuvent également desservir des pays voisins en Afrique.

Pour ce qui est des réalisations de Microsoft au Maroc durant ces deux dernières années, le directeur général a rappelé l’intégration de la langue amazigh dans son système d’exploitation Windows 8. “La carte géographique du Maroc dans notre application bing maps est complète, car nous sommes pour l’unité territoriale du Royaume”, a-t-il affirmé.

Lire aussi

L’Institution du Médiateur du Royaume, “un véritable mécanisme” d’ajustement des comportements administratifs défaillants (M. Benalilou)

mercredi, 8 décembre, 2021 à 22:02

L’Institution du Médiateur du Royaume se veut “un véritable mécanisme” de détection et d’ajustement des comportements administratifs défaillants et “un pilier essentiel” pour le soutien des efforts de la bonne gouvernance, a affirmé, mardi, le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou.

Accident mortel d’un jeune à Casablanca: Les investigations n’ont conclu à aucune violation de la loi par la patrouille motocycliste (communiqué)

mercredi, 8 décembre, 2021 à 22:01

Les investigations diligentées à propos de l’accident mortel d’un jeune motocycliste, survenu le 9 août dernier à Ain Sebaa-Hay Mohammadi, n’ont conclu à aucune violation de la loi par la patrouille des policiers motards, suite à quoi il a été décidé de classer le procès-verbal relatif à ces faits, a affirmé, mercredi, le procureur général du Roi près la Cour d’appel à Casablanca.

Le Haut Conseil d’Etat libyen propose le report de la présidentielle à février

mercredi, 8 décembre, 2021 à 21:57

Le Haut Conseil d’Etat libyen (HCE) a proposé, mercredi, le report à février l’élection présidentielle prévue le 24 décembre.