• Accueil
L’essentiel du Budget économique prévisionnel 2021 du HCP

L’essentiel du Budget économique prévisionnel 2021 du HCP

jeudi, 14 janvier, 2021 à 19:08

Casablanca – Voici l’essentiel du Budget économique prévisionnel (BEP) 2021 publié, jeudi, par le Haut-Commissariat au Plan (HCP):

1. Perspectives de l’économie nationale en 2021:

– Le Produit intérieur brut (PIB) devrait enregistrer une croissance de 4,6% en 2021 après une récession de 7% en 2020. En valeur, le PIB devrait enregistrer une progression de 5,8%.

– Le marché du travail connaitrait une légère baisse de taux de chômage qui serait de 11,1% en 2021 au lieu de 12,8% une année auparavant.

– La demande intérieure devrait enregistrer un accroissement de 5% après son recul de 6,7% en 2020, avec une contribution positive de 5,4 points à la croissance économique au lieu d’une contribution négative de 7,3 points en 2020.

– Les exportations de biens et services en volume devraient afficher une nette croissance de 7,6% par rapport à leur baisse enregistrée en 2020,et les importations de biens et services devraient s’améliorer de 8% au lieu de leur recul prononcé de 12,2% en 2020. Ainsi, la demande extérieure nette devrait dégager une contribution négative de 0,7 point, soit une détérioration d’un point par rapport à sa contribution en 2020.

– Le déficit budgétaire devrait connaitre un allégement de près d’un point pour atteindre 6,4% du PIB, après 7,4% estimé pour l’année 2020.

– La part de la dette du trésor devrait connaitre une hausse de près de 0,6 point en pourcentage du PIB pour atteindre 78,3% du PIB au lieu de 77,7% du PIB en 2020 et 64,9% en 2019. Tenant compte de la dette extérieure garantie, le taux d’endettement public global devrait se situer à 95,6% du PIB après 94,6% en 2020.

– Le marché monétaire serait marqué par la poursuite des tensions sur les besoins de liquidité bancaire en 2021, qui devraient s’accentuer à près de 85,2 milliards de dirham (MMDH), après 65,3 MMDH en 2020.

– Les crédits bancaires devraient s’accroître à un taux de 4% en 2021, sous l’effet de la reprise prévue des activités économiques et de l’impact attendu des programmes de soutien des ménages et de relance des entreprises.
2. Situation économique en 2020:

– Profonde récession économique nationale en 2020, suite aux effets du covid-19 et de la succession de deux campagnes agricoles sèches. En effet, la croissance économique nationale aurait connu une récession de 7% en 2020 au lieu d’une croissance de 2,5% enregistrée en 2019.

– La demande intérieure aurait diminué de 6,7% en volume, au lieu d’une hausse de 1,7% en 2019. Sa contribution à la croissance aurait été négative pour la première fois depuis 1997 de -7,3 points, au lieu d’une contribution positive de 1,9 point en 2019.

– Les exportations de biens et de services en volume auraient enregistré une baisse de 14,1% par rapport à une hausse de 5,8% en 2019. De même, les importations auraient affiché un repli de 12,2% au lieu d’une augmentation de 3,4% affiché en 2019. A cet effet, la demande extérieure nette aurait dégagé à nouveau une contribution positive à la croissance du PIB de 0,3 point en baisse par rapport à +0,6 point enregistrée en 2019.

– Le déficit budgétaire aurait connu un creusement en 2020 pour atteindre près de 7,4% du PIB, au lieu de 3,6% en 2019. Ce besoin de financement aurait dépassé largement la moyenne annuelle des déficits enregistrés entre 2012-2019, soit 4,5% du PIB et aurait été largement supérieur aux prévisions de la loi des finances de l’année 2020.

– L’endettement public global se serait accru pour atteindre 94,6% du PIB en 2020, en augmentation de près de 14,2 points par rapport au ratio de 80,4% enregistré en 2019.

– La masse monétaire aurait connu un rebond de près de 7,7%, en forte hausse par rapport à 3,8% enregistrée en 2019 et 4,2% entre 2012 et 2018.

Lire aussi

Sahara : Le soutien international à l’initiative d’autonomie augure d’une nouvelle ère de paix et de prospérité pour la région (conférence)

vendredi, 15 janvier, 2021 à 23:46

Les participants à la Conférence ministérielle de soutien à l’initiative d’autonomie sous la souveraineté du Maroc, tenue virtuellement vendredi, ont souligné que le large soutien international à l’initiative marocaine d’autonomie ouvre la voie à une nouvelle ère de paix et de prospérité pour toute la région.

La question du Sahara marocain connaît un nouveau tournant avec des objectifs et des paramètres clairs (M. Bourita)

vendredi, 15 janvier, 2021 à 23:43

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, a déclaré, vendredi à Rabat, que la question nationale connaît un “tournant important” avec des paramètres et des objectifs clairs, soulignant qu’il n’y a pas de solution en dehors de l’initiative d’autonomie, ni un autre leadership que celui des Nations Unies, ni d’autres moyens que la négociation, en présence de l’ensemble des acteurs concernés, y compris l’Algérie.

Dakhla: Le président de la CNT élu personnalité du secteur touristique au titre de 2021

vendredi, 15 janvier, 2021 à 23:09

Le président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Abdellatif Kabbaj, a été élu, vendredi soir à Dakhla, personnalité du secteur touristique au titre de 2021, lors d’une cérémonie organisée par le média online spécialisé “Tourismo Post”.