L’UE qualifie d’”exemplaires” les engagements du Maroc en matière d’urgence climatique

L’UE qualifie d’”exemplaires” les engagements du Maroc en matière d’urgence climatique

mardi, 11 juin, 2024 à 20:14

Fès – L’Union européenne (UE) a qualifié, mardi, d'”exemplaires” les engagements pris par le Maroc en matière d’urgence climatique.

“L’urgence climatique, le Maroc l’a prise à cœur comme en témoigne ses engagements exemplaires notamment sur l’adhésion aux objectifs de l’accord de Paris de 2015”, a souligné le chef de coopération à la délégation de l’UE, Jean Christophe Filori à l’ouverture d’une conférence, initiée , par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) sous le thème “La décarbonation, enjeux et procédures pour les entreprises marocaines”.

Le responsable européen a relevé que “c’est pour cela que le Maroc et l’UE se sont engagées à travailler ensemble”.

Dans ce sens, il a souligné l’importance majeure du partenariat vert bilatéral, le premier du genre au monde, conclu en soutien aux réformes entreprises par le Royaume dans les domaines des énergies renouvelables et nouvelles.

Le Partenariat Vert Maroc-UE, lancé en 2021, constitue un cadre de coopération pour accompagner la transition vers des modes de production et de consommation plus durables, pour faire face ensemble aux défis de la transition écologique et de l’urgence climatique, tout en soutenant les efforts de croissance et de relance économique des deux partenaires après la crise du Covid-19, détaille-t-il.

Selon lui, ce partenariat a permis, depuis, d’engager un dialogue technique et politique “fructueux avec les autorités marocaines sur l’ensemble des thématiques vertes dans le cadre par exemple d’ateliers concrets qui rassemblent des acteurs et des décideurs politiques et des associations”.

Il a rappelé que pour appuyer la politique climatique de la transition énergétique du Royaume, l’UE a lancé, en outre, un programme d’appui budgétaire de 50 millions d’euros lancé en marge de la COP28.

Filori a fait savoir, dans le même cadre, qu’un nouveau programme d’appui budgétaire, en soutien à l’économie verte notamment la décarbonation de l’industrie marocaine, était en cours de formulation, détaillant les actions entreprises par l’UE pour appuyer le processus de décarbonation des entreprises privées.

Et de faire savoir que la lutte contre le changement climatique est au cœur de l’action conjointe UE-Maroc, ajoutant que la neutralité carbone nécessite des financements mais surtout des idées, de l’énergie et de la mobilisation de tous pour construire ensemble une future durable et une transition juste vers une société inclusive.

Pour sa part, le directeur de la BERD au Maroc, Antoine Sallé de Chou a indiqué que cette conférence, la troisième du genre sur la décarbonation après celles de Tanger et d’Agadir, s’inscrit dans le cadre du financement vert développé au Maroc en partenariat avec l’Union européenne.

Il s’est félicité de la “bonne marche” de l’action de la BERD au Maroc, où “les interlocuteurs comprennent très bien les enjeux et les opportunités de la décarbonation et des questions du financement vert”.

Dans une déclaration à la MAP, M. Sallé de Chou a indiqué que la coopération entre le Maroc et la BERD “se passe très bien”.

“Nous sommes en plein accélération de notre activité au Maroc, qui reflète la dynamique très positive que l’on voit au niveau de l’économie et de l’investissement”, s’est-il réjoui, notant que cette dynamique touche les différents secteurs dont l’industrie, l’énergie renouvelable mais aussi les PME, qui constituent une grande priorité.

Le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) à Fès-Meknès, Omar Tajmouati a indiqué, de son côté, que cette rencontre est l’occasion de souligner la nécessité pour les entreprises marocaines, et celles de Fès-Meknès en particulier, de prendre conscience que la décarbonation n’est pas une contrainte mais une opportunité.

Il a relevé que la CGEM a été parmi les premières organisations professionnelles à établir un code RSE précis dans le but d’inciter les entreprises à tourner leurs actions vers la responsabilité sociale et environnementale.

Il a ajouté que la CGEM a développé un programme d’accompagnement des entreprises dans leur processus de décarbonation en les dotant des outils, des ressources et des informations nécessaires pour réduire leurs émissions, mettant, toutefois, l’accent sur l’importance du volet financement dans la concrétisation de ces objectifs.

Lors de cette rencontre, l’accent a été mis, par ailleurs, sur les enjeux du processus de la décarbonation pour les entreprises marocaines avec la présentation d’expériences réussies en la matière au niveau du Maroc.

La conférence, initiée par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) sous le thème “La décarbonation, enjeux et procédures pour les entreprises marocaines”, a été l’occasion de souligner la pertinence de l’approche marocaine dans le domaine de la transition écologique et de l’urgence climatique, en exposant les outils de financement proposés par la BERD et l’Union Européenne (UE) pour accompagner les entreprises.

Lire aussi

Marhaba 2024: environ 538.000 passagers via les ports marocains jusqu’au 15 juillet (M. Abdeljalil)

jeudi, 18 juillet, 2024 à 19:11

Le ministre des Transports et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé, mercredi à la Chambre des conseillers, l’enregistrement du passage d’environ 538.000 passagers via les ports marocains jusqu’au 15 juillet dans le cadre de l’opération “Marhaba 2024”, soit une augmentation de 4% par rapport à la même période de “Marhaba 2023”.

La CGEM attribue le Label RSE à EPEGA et le renouvelle à DXC CDG et à la Société des Boissons du Maroc

jeudi, 18 juillet, 2024 à 19:06

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a octroyé son Label Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) à l’entreprise EPEGA, et l’a renouvelé à DXC CDG et à la Société des Boissons du Maroc.

Adoption en Conseil de gouvernement d’un projet de décret relatif au décret portant création du Grand Prix national de la presse

jeudi, 18 juillet, 2024 à 18:12

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi à Rabat, un projet de décret modifiant et complétant le décret portant création du Grand Prix national de la presse, présenté par le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid.