Marchés nationaux: Approvisionnement normal en produits de base (Commission)

Marchés nationaux: Approvisionnement normal en produits de base (Commission)

jeudi, 26 mars, 2020 à 19:43

Rabat – La Commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et du contrôle des prix et de la qualité a relevé, jeudi, que les marchés nationaux sont approvisionnés de manière normale de tous les produits de base et ce, sur la base des données présentées par les services compétents relevant de tous les départements ministériels concernés par l’approvisionnement, les prix et le contrôle.

La Commission s’est arrêtée également, lors d’une réunion tenue au ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration (Département des Affaires générales et de la Gouvernance) pour faire le point sur la situation de l’approvisionnement et des prix des produits de base sur les marchés nationaux ainsi que sur les interventions des comités de contrôle, indique un communiqué de cette instance.

S’agissant des prix de la plupart des produits les plus consommés, la commission fait savoir qu’ils se sont stabilisés durant les trois derniers jours en comparaison avec la période précédente au niveau des marchés de gros et des points de vente en détail, ajoutant que les prix de certaines légumes ont connu des baisses variant entre 5% et 15% par rapport à la semaine précédente.

Concernant le contrôle des prix et de la qualité des produits alimentaires, la commission indique que les interventions des comités régionaux et locaux mixtes de contrôle durant la période du 1er au 25 mars 2020 ont permis de contrôler un total de 24.205 points de vente en gros et au détail ainsi que des entrepôts de stockage.

Et de poursuivre que ces interventions ont également permis d’enregistrer un total de 596 infractions au niveau des prix et de la qualité des produits alimentaires, dont 390 infractions concernent le non affichage des prix, 122 infractions de défaut de présentation de facture, tandis que 40 infractions sur le non respect des normes de qualité et d’hygiène, 33 sur une augmentation des tarifs, 03 infractions de stockage clandestin ainsi que 10 infractions diverses, notant, à cet égard, la prise de toutes les mesures juridiques à l’encontre des contrevenants.

Pour ce qui est de la qualité des produits, des produits stockés ou en vente, les comités mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction d’environ 41 tonnes des produits alimentaires impropres à la consommation.

La Commission interministérielle continuera de tenir ses réunions de manière régulière les lundi et jeudi de chaque semaine, afin de suivre l’évolution de la situation des marchés, de l’approvisionnement et des prix et prendra toutes les mesures juridiques en vigueur pour faire face à toutes les méthodes de fraude, de monopole, de spéculation et d’augmentation des prix, conclut le communiqué.

Lire aussi

Témara: un inspecteur de police contraint de brandir son arme pour arrêter un individu ayant violé l’état d’urgence sanitaire et menacé la sécurité de policiers (DGSN)

dimanche, 29 mars, 2020 à 22:07

Un inspecteur de police relevant du district de sûreté de Témara a été contraint, dimanche après-midi, de brandir son arme de service sans en faire usage lors d’une intervention sécuritaire pour arrêter un individu âgé de 37 ans ayant intentionnellement violé les mesures de l’état d’urgence sanitaire et qui mettait sérieusement en danger la sûreté des éléments de la police à l’aide d’un objet tranchant.

COVID-19 : Ynna Holding mène plusieurs actions de solidarité

dimanche, 29 mars, 2020 à 21:59

Ynna Holding, acteur marocain de référence dans l’industrie, l’immobilier, l’hôtellerie et la grande distribution, a annoncé dimanche la mobilisation de l’ensemble de ses collaborateurs et filiales, dans le cadre des efforts visant à atténuer les effets de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Casablanca/Tramway: Amélioration des fréquences à certaines plages horaires

dimanche, 29 mars, 2020 à 21:56

La RATP Dev, opérateur de tramway à Casablanca, a annoncé l’amélioration des fréquences à certaines plages horaires, à compter du lundi 30 mars, en vue de faire respecter la règle de “100 personnes maximum par rame” destinée à enrayer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).