Le Maroc “parie” sur la transformation digitale

Le Maroc “parie” sur la transformation digitale

vendredi, 18 janvier, 2019 à 21:21

Rabat – Le Maroc parie sur la transformation digitale afin de réaliser un saut qualitatif en matière de développement économique et social et ce en application des hautes orientations royales, a indiqué, vendredi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Sa Majesté le Roi ne cesse d’insister dans Ses discours, notamment ceux du Trône de 2018 et du Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine (UA) tenu l’année dernière à Kigali, sur la nécessité de tirer profit des opportunités qu’offrent les technologies de l’information pour accélérer la réalisation des objectifs de développement, a souligné M. El Otmani qui présidait le deuxième conseil d’administration de l’Agence de développement du digital, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

Le Chef du gouvernement a fait savoir que le Maroc a besoin, plus que jamais, d’une vision intégrée qui traduit la transformation digitale envisagée dans le Royaume, garantit l’utilisation maximale des technologies numériques, la création de nouveaux modèles offrant plus de confort aux citoyens dans leurs relations avec l’administration publique et créant un climat propice à l’amélioration de la compétitivité des entreprises marocaines, et facilite la concrétisation de l’ambition marocaine visant l’intégration économique africaine.

Lors de cette réunion consacrée à l’évaluation de l’action de l’Agence une année après son lancement et l’exploration des horizons de son travail pour contribuer au chantier de la mise en œuvre de la stratégie numérique dans le Royaume, M. El Otmani a mis l’accent sur les réalisations importantes de l’administration marocaine dans le domaine numérique et des technologies de l’information, notamment la déclaration électronique des impôts des grandes et moyennes entreprises et l’octroi de certaines autorisations.

Il s’agit également de la digitalisation des procédures douanières et des opérations export/import, l’adoption du paiement par téléphone mobile à travers un partenariat public-privé et l’émergence d’entreprises marocaines dans les domaines du paiement électronique et des applications informatiques, a-t-il ajouté.

El Otmani a, à cet égard, insisté sur la nécessité de disposer d’une stratégie numérique, actualisée et intégrée, à partir de laquelle sont basés tous les projets de développement numérique au Maroc, qui assure l’accélération de la réalisation et l’efficacité, tout en rappelant certains axes importants tels que le développement des infrastructures numériques et l’exploitation la plus appropriée des ressources et des services, l’élaboration d’un plan d’éducation et de formation clairement défini pour la réhabilitation du capital humain dans ce domaine et l’adéquation effective des textes légaux et réglementaires nécessaires pour suivre les développements attendus.

M. El Otmani a souligné que l’année précédente était celle de la mise en place des structures de gestion de l’Agence, précisant que le développement accéléré est la principale caractéristique de son champ d’action, ce qui nécessite une accélération de la cadence des réalisations.

Il a ainsi appelé l’Agence à redoubler les efforts en vue de se rattraper, appelant l’ensemble des intervenants à lui offrir l’appui nécessaire afin qu’elle puisse réaliser les objectifs escomptés.

Le Chef du gouvernement a également mis l’accent sur la nécessité d’activer les comités de gouvernance émanant du Conseil d’administration, appelant les membres dudit Conseil à fournir davantage d’efforts afin de faire de l’Agence une locomotive de transformation digitale au Maroc.

Pour leur part, les membres du Conseil ont exprimé leurs remerciements et encouragements à l’Agence, eu égard à la nature des projets exposés, appelant cet établissement à veiller à la coordination avec l’ensemble des secteurs et institutions concernés afin de garantir les conditions de convergence et d’efficience nécessaires à la réussite de ce chantier.

Lors de cette réunion, le Conseil a adopté le plan d’action de l’Agence et son budget 2019, ainsi que la composition du comité d’audit, d’innovation et d’investissement émanant du Conseil d’administration.

En outre, le Conseil a chargé l’Agence de présenter une étude de faisabilité sur le projet de création de son siège et de présenter une proposition dans un délai de trois mois au sujet des orientations générales en matière de développement numérique.

Ont notamment pris part à cette réunion, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale, le ministre chargé de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, les secrétaires généraux des secteurs concernés, les directeurs des institutions et entreprises publiques et des représentants du secteur privé.

Lire aussi

Le rôle primordial des jeunes dans la promotion de l’éducation mis en exergue à Al Hoceima

samedi, 17 août, 2019 à 16:25

Les intervenants lors d’une rencontre organisée par le réseau “Les citoyens” ont souligné, vendredi à Imzouren (province d’Al Hoceima), l’importance primordiale de la jeunesse dans le développement et la promotion de l’éducation au Maroc.

Le Maroc prend part au 2e Forum Sino-arabe de coopération dans le domaine de la santé

vendredi, 16 août, 2019 à 17:29

Une délégation marocaine prend part aux travaux du 2eme Forum Sino-arabe de coopération dans le secteur de la santé

Kénitra: Une brigade des motards utilise son arme de service pour arrêter un récidiviste qui mettait en danger la vie des éléments de la police sur la voie publique

vendredi, 16 août, 2019 à 17:00

Une patrouille de la brigade des motards, exerçant dans la préfecture de police de Kénitra, a été contrainte vendredi de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires, qui était sous l’emprise de la drogue et qui exposait la vie des éléments de la police à une menace grave et sérieuse sur la voie publique.