SNA: L’architecture traditionnelle marocaine, un voyage inédit à travers le temps et l’espace

SNA: L’architecture traditionnelle marocaine, un voyage inédit à travers le temps et l’espace

jeudi, 16 janvier, 2020 à 15:44

Marrakech – Véritable illustration emblématique du Royaume, l’architecture traditionnelle marocaine, composée d’un métissage harmonieux de matières, de couleurs et de styles qui voguent sur les rives de la modernité sans jamais lever l’ancre de l’authenticité, a plongé les visiteurs de la 6ème édition de la Semaine Nationale de l’Artisanat (SNA), dans un voyage inédit à travers le temps et l’espace au cœur de l’Histoire arabo-andalouse et de la magie des Kasbah.

Aussi riches en beauté qu’en histoire, les styles architecturaux du Maroc qui ne cessent de fasciner le monde entier par leur charme unique, puisent leurs racines dans l’héritage architectural et civilisationnel si riche et si singulier du Royaume.

Tadellakt, zellige, plâtre, coupole, tuiles… différentes formes artistiques qui expriment la diversité architecturale du Maroc et qui se marient harmonieusement aujourd’hui, à un confort contemporain. Ainsi, le subtil agencement de ces différentes techniques crée une parfaite combinaison et donne à la demeure, une touche toute originale.

En effet, la délicatesse des sculptures et la complexité des détails architecturaux soigneusement réalisés, témoignent, sans conteste, du savoir-faire exceptionnel et du talent extraordinaire et confirmé des artisans marocains, car tous ces éléments architecturaux requièrent un travail minutieux et beaucoup de précision.

Dans une déclaration à la MAP, Raji Abdellatif, un exposant de Fès, a souligné que le Zellige Fassi est réputée à l’échelle nationale et internationale pour sa qualité, sa beauté, son originalité, ses motifs et sa large palette de couleurs.

“Lorsqu’on parle du Zellige, on parle automatiquement de Fès. Cette ville est à l’origine de cet art qui fait la fierté du Maroc”, a-t-il dit, notant que le Centre principal de production et de fabrication de zelliges est situé à Fès, qui est reconnue par son argile typique.

“Ce produit qui caractérise l’architecture marocaine connaît un engouement remarquable. Notre clientèle ne cesse d’augmenter ici et ailleurs, la majorité des commandes viennent d’Europe, des USA et du Moyens-Orient”, a-t-il relevé.

“Ce patrimoine ancestral attire de plus en plus les jeunes qui s’intéressent beaucoup à ce métier. Ces jeunes ont apporté des idées nouvelles qui accompagnent les grandes mutations que connait le monde d’aujourd’hui, en travaillant le zellige à la 3D”, a-il fait savoir, se félicitant de sa participation à ce Salon important de l’artisanat marocain.

De son côté, Idrissi Kassimi Zine El Abidine, un artisan du bois en provenance de Fès, a exprimé son grand attachement à ce métier “noble” qui l’exerce depuis plus de 30 ans, toujours avec le même amour et passion, et qui souhaite le transmettre aux générations montantes en vue de préserver ce legs de valeur inégalable.

“Ce métier est un vrai art et l’une des spécificités de l’architecture traditionnelle marocaine”, a-t-il dit, appelant à valoriser davantage cette filière pour assurer sa continuité.

“Nous travaillons essentiellement sur le bois de cèdre, eu égard à sa bonne qualité et ses bienfaits pour la santé. Quant aux couleurs, nous utilisons surtout le bleu, le jaune, le rouge et le vert”, a-t-il expliqué.

S’agissant des motifs et des dessins (Zouak), il a cité notamment “Tawrik”, “Lmarbet”, “Roza”…, ajoutant qu’une touche de modernité est nécessaire pour satisfaire tous les goûts notamment, d’une clientèle de plus en plus exigeante.

Sur sa participation à ce Salon, il a noté que cet événement constitue une opportunité pour l’artisan marocain afin d’échanger les idées et les expériences et de faire connaître le produit local.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et organisée par le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Economie Sociale par le biais de la Maison de l’Artisan, la 6ème édition de la SNA est l’occasion de mettre en exergue le secteur de l’artisanat en tant que véritable levier du développement de l’économie nationale, contribuant au progrès et au renforcement de la cohésion sociale, à la qualité de vie, à la création de richesse ainsi qu’à l’offre de nombreuses opportunités de carrières et de perspectives professionnelles, ouvertes aux jeunes.

Organisé jusqu’au 26 janvier courant, cet événement phare, organisé sous le signe de l’innovation et capitalisant sur les acquis des précédentes éditions, est également l’occasion de promouvoir l’artisanat marocain, de célébrer et de rendre un vibrant hommage aux artisans, hommes et femmes issus de toutes les régions du Royaume, fervents gardiens d’un savoir-faire millénaire, du patrimoine culturel et immatériel relatif aux métiers de l’artisanat, héritage ancestral qui honore et fait la fierté de tous les Marocains.

Aménagé sur 50.000 m2, ce Salon accueille environ 1.200 exposants, issus des 12 régions du Maroc, artisans individuels, coopératives et entreprises d’artisanat, représentant tous les métiers et les arts de l’artisanat marocain.

La surface d’exposition comprend également un espace de préservation réservé aux métiers en voie de disparition, un espace d’animation et d’initiation aux métiers de l’artisanat dédié aux enfants et une scène sur laquelle se produira des troupes de musiques représentant les 12 régions.

L’Indonésie, le Chili, l’Inde, la Tunisie et la Mauritanie sont les invitées d’honneur de cette édition.

Parallèlement, cet événement propose une programmation riche et instructive, rythmée par, notamment la 9ème Rencontre sur la Préservation des Métiers de l’Artisanat Marocain, la Journée thématique sur la Bijouterie, la Rencontres sur le thème “Développement de formation professionnelle dans les métiers de l’artisanat : outils et perspectives” ainsi que des Sessions de formation dédiées à des artisans issus des 12 régions, axées sur la maîtrise des techniques de vente et des méthodes de prospection, le marketing des produits de l’artisanat, les principes de base de la législation douanière, les procédures de dédouanement ainsi que des ateliers sur le financement dans le secteur de l’artisanat.

Lire aussi

Botola Pro D1 (21ème journée) : le match FUS-RBM reporté à une date ultérieure

mardi, 11 août, 2020 à 17:50

Le match que devait opposé ce mardi le FUS de Rabat et le Raja de Béni-Mellal pour le compte de la 21è journée de Botola Pro D1 a été reporté à une date ultérieure, a annoncé la Ligue nationale de Football professionnel (LNFP).

Botola Pro D1 (21ème journée) : le match IRT-RSB reporté à une date ultérieure

mardi, 11 août, 2020 à 15:28

Le match que devait opposé ce mardi l’Ittihad de Tanger et la Renaissance Sportive de Berkane pour le compte de la 21è journée de Botola Pro D1 a été reporté à une date ultérieure, a annoncé la Ligue nationale de Football professionnel (LNFP).

Août en temps de pandémie…”Comme un été qui ne reviendra pas”

mardi, 11 août, 2020 à 14:53

Dans son roman “Comme un été qui ne reviendra pas”, paru en 1999, l’écrivain marocain Mohamed Berrada avait évoqué, entre autres, l’été 1956, qui était exceptionnel dans la vie du personnage du roman avec moult événements allant de la période pré-indépendance du Maroc, la nationalisation du canal de Suez à l’agression tripartite contre l’Égypte, en plus d’autres faits ayant marqué cette année faisant de sa saison estivale “un été qui ne reviendra pas”.