Le comité de pilotage «Assemblée des Cent» se réunit mardi au Forum de Tunis en prévision du Sommet des deux rives de la Méditerranée

Le comité de pilotage «Assemblée des Cent» se réunit mardi au Forum de Tunis en prévision du Sommet des deux rives de la Méditerranée

mardi, 11 juin, 2019 à 19:01

Tunis- L’Assemblée des Cent – Forum de Tunis, un Comité de pilotage regroupant neuf pays de la Méditerranée occidentale de la rive Nord et de la rive Sud, s’est réuni, mardi à Tunis, pour une large consultation des représentants de la société civile des pays du bassin occidental de la Méditerranée, correspondant dans son expression politique à l’espace du Dialogue 5 +5.

Ces consultations, tenues en prélude au sommet des deux Rives, prévu le 24 juin courant à Marseille, aspirent à définir un agenda positif et inclusif destiné à contribuer à apporter des réponses aux défis auxquels la région fait face. L’objectif serait de créer une nouvelle dynamique d’échange et d’inclusion entre le Nord et le Sud de la méditerranée basée sur une démarche pragmatique soutenant une nouvelle forme de coopération qui respecte les spécificités et les intérêts des deux rives.

Ce dialogue multilatéral initié par le Président de la République française, Emmanuel Macron, réunit le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie et Malte de la rive nord et le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie, la Libye et la Tunisie de la rive sud. Il inclut par ailleurs des partenaires européens et internationaux, à savoir l’Union Européenne, l’Allemagne, la Banque Mondiale, la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) ainsi que l’Organisation de Coopération et de Développement Economique, l’Agence Française du Développement, La Fondation Anna Lindh et l’Union pour la Méditerranée.

En effet, les forums qui ont eu lieu dans 5 pays des deux rives ont vu une large participation de la société civile méditerranéenne encourageant la mise en œuvre de projets concrets, faisables et repliables basés non seulement sur l’initiative économique, mais également et essentiellement sur le respect de l’humain et le développement durable. Ils ont traité de sujets divers et variés mettant l’accent sur l’innovation, le partage des bonnes pratiques, l’inclusion et la complémentarité. Il s’agit du Forum «Énergie» (Alger 8 avril 2019), Forum «Jeunesse, éducation, mobilité» (La Valette 24 et 25 avril 2019), Forum «Économie et compétitivité» (Rabat 29 avril 2019), Forum «Culture, médias, tourism» (Montpellier 2 et 3 mai 2019) et Forum «Environnement et développement durable» (Palerme 15 et 16 mai 2019).

À travers 5 tables rondes correspondant aux 5 thématiques déjà mentionnées, Le Forum de Tunis fera la synthèse de cette large consultation et présentera la Déclaration de Tunis qui marquera l’aboutissement de cet exercice sans précédent.

Le Sommet de Marseille, qui retient le format du Dialogue 5+5, aura pour particularité d’impliquer, énergiquement, la société civile et la jeunesse dans l’élaboration d’un nouvel agenda pour l’espace méditerranéen avec des projets fédérateurs et innovants.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.