Pétrole: l’Algérie perdrait 50 millions USD par jour en 2015 (spécialistes)

Pétrole: l’Algérie perdrait 50 millions USD par jour en 2015 (spécialistes)

mercredi, 10 décembre, 2014 à 11:37

Alger – L’Algérie, qui dépend intimement des recettes des hydrocarbures, pourrait perdre jusqu’à 50 millions de dollars par jour en 2015, dans le cas où l’effondrement des prix du pétrole se poursuit, selon les estimations d’experts algériens.

Le scénario-catastrophe, tant redouté par les observateurs locaux, est en passe de se transformer en réalité, à en croire la confidence d’un responsable de la compagnie nationale Sonatrach au quotidien “Liberté” de mercredi, selon qui “la baisse des cours du pétrole se poursuivra tout au long de l’année 2015”.

“Dans le scénario où le baril algérien s’établirait en moyenne à 70 dollars en 2015, soit une perte de 30 dollars par baril, l’Algérie risque alors d’enregistrer une perte de 18 milliards de dollars sur l’année, soit 50 millions de dollars par jour”, résume le journal dans un dossier sur l’impact de la chute des prix sur l’économie nationale.

Lire aussi

Entreprises: La Caravane 2021 des 500, du 26 octobre au 05 novembre

lundi, 20 septembre, 2021 à 16:33

La prochaine édition de la Caravane annuelle des 500 se tiendra du 26 octobre au 5 novembre, sous le thème “Les grandes entreprises et leur effet d’énergie sur l’économie”.

L’IPC en hausse de 0,8% en août 2021 (HCP)

lundi, 20 septembre, 2021 à 16:25

L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 0,8% au cours du mois d’août 2021, comparé au même mois de l’année dernière

Rénovation des laboratoires de l’AIEA pour les applications nucléaires (ReNuAl+) : Remise au Maroc d’une plaque en tant que contributeur au projet

lundi, 20 septembre, 2021 à 16:19

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Mariano Grossi, a organisé, lundi, après la première session de la 65e Conférence Générale de l’AIEA, une cérémonie de remise de plaques aux pays ayant contribué au projet pour la rénovation des laboratoires de l’AIEA pour les applications nucléaires, dont le Maroc