Brahim Takioullah, le deuxième plus grand homme au monde, à l’honneur à Kainuu

Brahim Takioullah, le deuxième plus grand homme au monde, à l’honneur à Kainuu

jeudi, 23 mai, 2019 à 12:09

.- Par Rachid KAROM-.
Helsinki – Décidément, la visite à Kainuu du Marocain Brahim Takioullah, deuxième plus grand homme au monde, est loin de passer inaperçue, dans cette ville de l’est de la Finlande, lieu de naissance du célèbre géant Daniel Cajanus.

Près de trois siècles après la mort du Finlandais Daniel Cajanus, une des légendes qui mesurait 2,50 mètres de long, les habitants de cette ville située à 600 km au nord-est de la capitale Helsinki sont aujourd’hui à la rencontre d’un géant vivant.

A bien des égards, le passage de Brahim Takioullah fait jaser ! Le temps d’une visite de cinq jours, ce jeune marocain, âgé de 37 ans, se rend dans les écoles de Kainuu pour partager ses expériences, discuter de la diversité et des opportunités et des défis que cette stature peu ordinaire confère à l’Homme.

Au programme, figure une visite au projet “Cajanus, the Giant Opera” à la Maison Eino Leino, ainsi qu’à l’église de Paltaniemi. Les habitants auront également l’occasion de se mesurer à Takioullah lors d’un événement public.

“C’est ma première visite en Finlande. Elle s’inscrit dans le cadre du projet d’opéra de Daniel Cajanus”, confiera Brahim Takioullah, qui détient le titre du deuxième homme le plus grand du monde avec 2,46 mètres de long, derrière le turc Sultan Kösen (2,51 mètres), dans une déclaration à la MAP.

Selon lui, “c’est une chose vraiment remarquable d’être le deuxième homme le plus grand parmi six milliards d’habitants”.

“Lorsqu’on est au centre d’attention et d’admiration, de nombreuses personnes veulent s’approcher de vous, prendre une photo et discuter”, soutiendra cet originaire de Guelmim et résidant actuellement à Paris.

Brahim Takioullah est aujourd’hui l’homme le plus grand d’Europe et d’Afrique. Ce “géant”, qui chausse du 58, a aussi détenu pendant longtemps le titre de l’homme avec les plus grands pieds au monde, avant qu’un Vénézuélien ne lui vole la vedette.

Il estime que sa stature exceptionnelle et son classement au livre Guinness des records pour ses pieds lui ont ouvert de grandes voies vers la célébrité. Pour lui, “cela est un don de Dieu”, grâce auquel il a rencontré de nombreuses personnalités, a voyagé dans plusieurs pays et a participé à des événements nationaux et internationaux.

Et ce n’est pas tout ! Car, Brahim compte à son actif de nombreux travaux artistiques. Il a joué dans le film “Chocolat” aux côtés d’Omar Sy et de la star James Thierrée, petit-fils de Charlie Chaplin, ainsi que dans “Alad’2” avec Kev Adams et Jamel Debbouze, “Apnée”, “Heros Corp” et bien d’autres.

Brahim joue également avec la troupe théâtrale “Les Chiens de Navarre” où il campe le rôle du général De Gaulle. Il prépare actuellement un nouveau spectacle avec le magicien français Etienne Saglio.

Cependant, la vie quotidienne de cet homme est loin d’être un fleuve tranquille. Il se trouve confronté à de nombreux désagréments liés essentiellement à l’habillement, au transport et au logement.

“Je vis à Paris et la hauteur du plafond autorisé dans les appartements est de 250 centimètres”, expliquera-t-il, ajoutant que “cela ne me met pas vraiment à l’aise”.

Pour Brahim, le problème le plus gênant, voire “discriminant,” reste l’obtention d’un permis de conduire. Les services français compétents ont estimé qu’il devrait payer des frais d’environ 55.000 euros pour passer l’examen, et partant, pourvoir concrétiser son désir de conduire une voiture dans les rues de Paris.

Toutefois, en géant né, Brahim ne cède rien et préfère ne pas s’apitoyer sur son sort. Il assure que de tels obstacles ne l’empêcheraient point de continuer sur la voie du succès, soulignant que “grâce à Dieu, j’ai pu réussir, étudier, travailler, m’affirmer et être indépendant”.

“Mon corps est mon ami et le message que je cherche toujours à transmettre, en particulier aux jeunes, est de ne céder à aucun obstacle, mais de lutter, de résister et d’apprendre, car nous pouvons changer notre destin pour le meilleur tant que nous sommes patients et déterminés”, soutient-il.

La visite de Brahim Takioullah s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres commémorant le géant finlandais Daniel Cajanus, laquelle sera couronnée par un opéra en juillet. Selon les organisateurs, 90% des tickets sont déjà vendus pour l’évènement.

La première représentation d’un opéra relatant l’histoire de cette personnalité, une coproduction néerlando-finlandaise, a eu lieu à Haarlem en 2017, où le géant finlandais a vécu ses dernières années après avoir parcouru l’Europe pour donner plusieurs spectacles.

A noter que les principaux médias en Finlande, tels que Helsinguin Sanomat, le site de la radio finlandaise Yle, Ilta Sanomat ou encore Kaleva, se sont fait écho de la visite du Marocain Brahim Takioullah à Kainuu, braquant les projecteurs sur l’interaction des écoliers via plusieurs articles, photos et séquences vidéo.

Lire aussi

La Conférence de la CEDEAO décide de contribuer financièrement aux efforts communautaires de lutte contre le terrorisme

dimanche, 15 septembre, 2019 à 14:02

Les Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest

Casablanca: arrestation d’un repris de justice pour son implication présumée dans un homicide volontaire

samedi, 14 septembre, 2019 à 19:36

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Casablanca ont arrêté samedi un individu âgé de 47 ans pour son implication présumée dans un crime d’homicide volontaire avec mutilation du corps de la victime.

Fès : Plus de 113.000 bénéficiaires de l’initiative royale ‘’un million de cartables’’

samedi, 14 septembre, 2019 à 19:15

Quelque 113.664 élèves scolarisés dans différents établissements d’enseignement relevant de la direction préfectorale de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à Fès ont bénéficié de l’initiative royale ‘’un million de cartables’’ au titre de l’année scolaire 2019-2020.