• Accueil
Le chef de la diplomatie gabonaise réitère à Laâyoune l’appui constant de son pays à la marocanité du Sahara

Le chef de la diplomatie gabonaise réitère à Laâyoune l’appui constant de son pays à la marocanité du Sahara

vendredi, 30 octobre, 2020 à 18:01

Laâyoune – Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie, de l’Intégration régionale et des Gabonais de l’étranger, Pacôme Moubelet Boubeya, a réitéré, vendredi depuis la ville de Laâyoune, le soutien “permanent et constant” de son pays au Maroc au sujet de son intégrité territoriale.

“Nous sommes vraiment aux côtés du Maroc” sur la question de la marocanité du Sahara, a déclaré à la presse M. Moubelet Boubeya, qui s’est entretenu au consulat général gabonais avec le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate.

L’inauguration au début de cette année d’un consulat général dans le chef-lieu du Sahara marocain “n’est pas symbolique, mais un acte vrai qui vient confirmer notre soutien permanent et constant auprès du Maroc”, a souligné le chef de la diplomatie gabonaise.

Il s’agit, en effet, de réaffirmer “notre position sur la marocanité de ce territoire”, a-t-il dit, saluant l’excellence des relations d’amitié et de fraternité unissant les deux États africains, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI et du président du Gabon, Ali Bongo Ondimba.

Le ministre a, en outre, noté que son déplacement à Laâyoune “vise à mettre en route d’une façon permanente le consulat général” de son pays dans cette ville du Sud marocain.

Au cours de cette entrevue, M. Bekrate a mis en avant les atouts naturels et économiques dont regorge la région Laâyoune-Sakia El Hamra, qui ambitionne de devenir un pôle économique pionnier à l’échelle nationale et une plaque tournante pour les échanges commerciaux entre l’Europe et l’Afrique Subsaharienne, à la faveur du modèle de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI en 2015.

Le wali a également mis l’accent sur l’offre variée en matière d’enseignement supérieur et de formation professionnelle dans la région, citant, dans ce cadre, l’École supérieure de technologie (EST) et les divers instituts relevant de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Cette offre, a-t-il ajouté, sera renforcée davantage dans un proche avenir avec la réalisation de deux projets phares, à savoir la Faculté de médecine et la Cité des métiers et des compétences, faisant part de la “pleine disposition” de la Région à accueillir les étudiants gabonais souhaitant poursuivre leurs études à Laâyoune.

Mercredi, M. Moubelet Boubeya avait eu des entretiens à Rabat avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Il a également tenu, jeudi à Casablanca, une rencontre avec le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj.

Lire aussi

El Guerguarat : Le Japon insiste sur l’importance de garantir la libre circulation des personnes et des biens

mardi, 1 décembre, 2020 à 9:27

Le Japon a souligné l’importance de garantir la libre circulation des personnes et des biens dans la zone d’El Guerguarat et de voir les parties concernées faire preuve de retenue et de continuer leurs efforts en vue d’apaiser les tensions.

Phase I du Programme d’accompagnement et de suivi au profit des enfants ayant bénéficié de la Grâce Royale et d’alternatives au placement institutionnel : “Un bilan très positif”

mardi, 1 décembre, 2020 à 8:30

La phase I du Programme intégré d’accompagnement et de suivi au profit des enfants ayant bénéficié de la Grâce Royale et d’alternatives au placement institutionnel, a enregistré un bilan “très positif” à travers des services divers fournis par la plateforme “Allo Mousahaba”, qui constitue le pilier du programme opérationnel depuis mai dernier, selon la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus.

L’intervention pacifique à El Guergarat démontre l’importance de développer la recherche sur la question du Sahara pour faire face aux mensonges du “polisario” (Boussouf)

lundi, 30 novembre, 2020 à 23:53

L’intervention pacifique marocaine au poste-frontière d’El Guerguerat vient confirmer l’importance de développer la recherche sur la question du Sahara marocain pour faire face aux mensonges et aux fausses informations véhiculées depuis plus de 40 ans, par le “polisario”, notamment dans les pays européens, a affirmé, lundi à Rabat, le secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Abdellah Boussouf.