France/Maroc: un séminaire en ligne examine l’apport de la coopération décentralisée à l’essor de l’intercommunalité

France/Maroc: un séminaire en ligne examine l’apport de la coopération décentralisée à l’essor de l’intercommunalité

jeudi, 8 avril, 2021 à 15:52

Paris – Dans le cadre du Dispositif conjoint d’appui à la coopération décentralisée franco-marocaine, la Direction Générale des Collectivités Territoriales du ministère de l’Intérieur et la Délégation pour l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, ont organisé, jeudi, un séminaire en ligne intitulé “Intercommunalité : échange d’expériences par la coopération décentralisée”.

Ce séminaire organisé, en partenariat avec Cités Unies France, France Urbaine, l’ambassade de France au Maroc et l’association marocaine des présidents des conseils communaux et l’association marocaine des présidents des conseils préfectoraux et provinciaux, a vu la participation notamment d’institutionnels, de responsables locaux, de conseillers municipaux, d’experts et de représentants d’associations d’élus et d’entreprises de gestion des services publics des deux pays..

Il a été question lors de cette rencontre d’examiner les perspectives de la coopération décentralisée et son apport à l’essor de l’intercommunalité, un mode de gouvernance ambitieux et complexe et un processus en constante évolution en France comme au Maroc.

La réunion a pour ambition également d’améliorer la connaissance mutuelle dans un domaine qui a connu une forte évolution ces dernières années dans les deux pays, outre encourager le développement de l’intercommunalité au Maroc, à travers des projets de coopération décentralisée et valoriser les projets passés comme source d’inspiration et de bonnes pratiques/alertes pour d’autres partenariats.

Ouvrant cette rencontre, l’ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal a souligné que ce séminaire est à même de permettre de consolider davantage les canaux de coopération et de solidarité entre le Maroc et la France, insistant sur l’aspect solidaire des intercommunalités qui offrent la garantie d’un traitement équitable du citoyen.

Rappelant que la France compte parmi les pays disposant du plus grand nombre de communes (plus de 35.000), la diplomate a relevé que l’intercommunalité permet également de faire face aux risques d’émiettement.

De son côté, Khalid Safir, Wali-Directeur Général des Collectivités Territoriales au ministère de l’Intérieur, a relevé que ce séminaire témoigne à nouveau de la volonté des deux pays d’échanger sur des thématiques d’intérêt commun pour les collectivités territoriales respectives, ajoutant que ce genre de rencontres vise à consolider la vision stratégique pour l’accompagnement des collectivités territoriales à travers l’échange mutuel d’expériences et de bonnes pratiques dans ce domaine.

La coopération entre les collectivités territoriales dans sa conception générale est une approche complémentaire de l’action des collectivités afin de faire face à des problématiques qu’une collectivité seule ne saurait assumer, a-t-il souligné, faisant observer que si les collectivités territoriales constituent aujourd’hui au Maroc un “maillon essentiel” notamment du développement durable, l’intercommunalité constitue de son côté une alternative pour corriger les imperfections, mobiliser les ressources, explorer de nouveaux modes de gestion et bénéficier des économies d’échelle.

Pour sa part, Christine Moro, ambassadeur délégué pour l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales, a souligné dans une allocution lue en son nom que ce séminaire est l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement de l’intercommunalité suite aux “évolutions majeures et aux nombreuses réformes territoriales” qu’ont connues le Maroc et la France ces dernières années.

De plus en plus de structures intercommunales françaises s’impliquent dans la coopération décentralisée avec les collectivités territoriales marocaines, a-t-elle dit, se félicitant de la participation à ce webinaire de nombreuses intercommunalités françaises qui n’ont jamais collaboré avec le Maroc, ce qui traduit un intérêt pour un futur partenariat.

A son tour, Mohamed Boudra, Président de la Commune d’Al Hoceima et de l’Association marocaine des Présidents des Conseils Communaux, ainsi que des Cités et Gouvernements Locaux Unis, a relevé que l’organisation de ce séminaire de manière régulière offre l’opportunité d’échanger les expériences et de dégager des pistes de réflexion et des perspectives “prometteuses”, soulignant que les différentes formes de coopération menées par les collectivités territoriales au niveau international revêtent une dimension “stratégique” et un levier pour impulser et améliorer le cadre de vie de la population.

L’intercommunalité constitue une approche complémentaire “importante” de l’action territoriale, d’autant plus qu’elle permet une mutualisation des moyens, une efficacité dans l’action et des valeurs de solidarité, de coopération et d’inclusion sociale, a relevé M. Boudra.

Lui succédant, Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers, Vice-Présidente du Grand Poitiers et vice-Présidente de Cités Unies France, a noté que cette rencontre témoigne de la “vivacité” de la coopération franco-marocaine qui touche à de nombreuses thématiques et plusieurs niveaux institutionnels, tout en se réjouissant du soutien fourni par les deux États aux dispositifs innovants dans le domaine des territoires.

Elle a plaidé à cette occasion pour le renforcement et le développement de la coopération au niveau de l’intercommunalité, afin de répondre au mieux aux différents défis des collectivités territoriales.

Ce séminaire virtuel a été axé sur 4 thématiques principales à savoir “L’intercommunalité au Maroc et en France : repères”, “L’intercommunalité et les bassins de vie et d’activité : transports et mobilités”, “L’intercommunalité et les bassins versants : la gestion de l’eau à travers l’exemple du projet « Bassin de l’Arghen »” et “L’intercommunalité et les bassins de collecte : la gestion des déchets”.

Quelles sont les récentes avancées législatives et leurs impacts ? Quelles sont les conséquences de l’intercommunalité sur l’exercice des compétences et les relations entre les différents niveaux de collectivités ? Quel rôle ont les associations d’élus pour promouvoir l’intercommunalité ? Quelles sont les perspectives en matière d’intercommunalité?, sont autant de questions auxquelles les participants vont tenter d’y répondre.

Le dispositif conjoint d’appui à la coopération décentralisée franco-marocaine prévoit l’organisation, chaque année, d’un séminaire qui a pour objectifs de capitaliser et d’échanger sur les enjeux du développement territorial et du développement de la coopération décentralisée maroco-française, autour d’un thème perçu par les deux parties comme prioritaire.

Au cours du programme triennal 2019-2021 ont été organisés un séminaire sur “Le tourisme durable, au service des populations”, à Tanger les 24 et 25 octobre 2019, et une rencontre en ligne intitulée “Les collectivités territoriales marocaines et françaises face à la crise de la Covid 19: Échanges d’expériences ».

Pour cette dernière année du programme triennal, la Direction Générale des Collectivités Territoriales et la Délégation à l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales ont choisi d’aborder le thème de l’apport de la coopération décentralisée à l’essor de l’intercommunalité. Ce thème avait déjà été abordé lors d’un séminaire à Ouarzazate en avril 2013.

Lire aussi

Recomposition des commissions permanentes du CSPJ, et création de trois nouvelles commissions thématiques (Communiqué)

jeudi, 15 avril, 2021 à 0:22

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a procédé, conformément à son règlement intérieur, à la recomposition de ses commissions permanentes et à la mise en place de trois nouvelles commissions thématiques, et ce lors de sa réunion hebdomadaire de mardi au cours de laquelle les dossiers relatifs à la situation professionnelle de plusieurs magistrats affectés dans diverses juridictions du Royaume ont été passés en revue.

Province de Sidi Bennour: inauguration de l’internat du collège Oualidia

jeudi, 15 avril, 2021 à 0:00

L’internat du collège Oualidia (province de Sidi Bennour), récemment rénové, a été inauguré lundi dans le cadre d’une convention cadre entre le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la société Procter & Gamble et le club Rotary Casa-Nord, en présence notamment du gouverneur de la préfecture de Sidi Bennour, El Hassan Boukouta.

Versement des bourses d’études aux stagiaires de l’OFPPT à partir du 15 avril

mercredi, 14 avril, 2021 à 23:57

Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé, mercredi, que les bourses d’études seront versées à partir de jeudi, au profit des stagiaires de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).