La république de Maurice retire sa reconnaissance de la pseudo-RASD

La république de Maurice retire sa reconnaissance de la pseudo-RASD

mercredi, 15 janvier, 2014 à 20:04

Port-Luis – Le gouvernement de la république de Maurice a annoncé le retrait de sa reconnaissance de la pseudo-RASD dans le cadre d’une révision de sa position sur un certain nombre de questions internationales.

La république de Maurice a décidé de retirer sa reconnaissance de la RASD , indique un communiqué de la primature de ce pays africain.

Cette décision intervient dans le cadre d’une révision de la position de la république de Maurice sur un certain nombre de questions internationales, précise le communiqué.

Le gouvernement de Maurice a exprimé, à cette occasion, sa détermination de continuer à soutenir les efforts des Nations unies visant à trouver une solution juste, équitable et acceptable par toutes les parties au conflit autour du Sahara.

Lire aussi

Transport ferroviaire: Le TGV consacre le leadership marocain sur les plans arabe et africain

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:34

 Le Train à Grande Vitesse (TGV), inauguré jeudi par SM le Roi Mohammed VI et le président français, Emmanuel Macron, vient consacrer le leadership du Maroc dans le domaine du transport ferroviaire, aussi bien au niveau arabe que sur le plan africain, a indiqué, vendredi à Rabat, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara.

L’Instance nationale d’évaluation et l’UNICEF conviennent de promouvoir le droit à l’éducation au profit des enfants et des jeunes au Maroc

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:10

L’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche scientifique et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont signé, vendredi à Rabat, une convention-cadre de coopération visant la promotion du droit à l’éducation au profit des enfants et des jeunes au Maroc.

Marrakech : Arrestation de trois individus pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogue et de psychotropes (DGSN)

vendredi, 16 novembre, 2018 à 16:04

La brigade nationale de la police judiciaire a arrêté, jeudi soir à Marrakech, trois individus dont une femme et son époux, pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogue et de psychotropes, adultère et dissimulation d’une personne recherchée pour des actes criminels, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).