• Accueil
L’hôpital marocain de campagne à Beyrouth, une expérience distinguée dans la médecine militaire

L’hôpital marocain de campagne à Beyrouth, une expérience distinguée dans la médecine militaire

samedi, 26 septembre, 2020 à 19:27

Par El Mustapha Ennasri

Beyrouth – L’hôpital militaire marocain à Beyrouth, déployé sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI pour offrir des services médicaux aux victimes de l’explosion qui a secoué le port de la capitale libanaise, constitue un modèle à suivre et une expérience distinguée dans la médecine militaire, chargée de préserver la santé des membres des Forces armées royales, de la société marocaine et des sinistrés dans diverses parties du monde.

Lancée le 10 août dernier, cette structure médicale fait du Royaume un exemple frappant en matière de vulgarisation de la culture de solidarité et d’entraide avec les pays frères à travers le monde tout en renforçant son rôle effectif dans la préservation de la santé humaine.

A travers ses services fournis aux différents segments de la société libanaise et aux étrangers résidant au Liban, l’Hôpital marocain reflète les principes fondamentaux de la médecine militaire, qui a toujours démontré son engagement et sa forte implication dans la promotion du secteur de la santé, notamment en facilitant l’accès aux traitements médicaux de base.

Afin de mieux s’acquitter de ses missions, le service de la santé militaire forme un grand nombre de médecins généralistes militaires, de spécialistes et d’infirmières pour assurer la gestion des installations médicales et fournir des services médicaux et traitements de qualité.

Dans ce cadre, le directeur de l’hôpital marocain de campagne, le Professeur Chekkar Kacem, a fait observer que l’hôpital militaire marocain, déployé sur Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major général des FAR, est le prolongement de l’accumulation de nombreuses décennies d’expériences dans les missions humanitaires à l’intérieur et à l’extérieur du Royaume.

Dans une déclaration à la MAP, M. Kacem a expliqué que la médecine militaire marocaine a su démontrer, au fil des années, son implication permanente dans la fourniture de traitements médicaux de base, en soutenant divers pays dans diverses crises et catastrophes et en les aidant à atténuer leurs répercussions, indiquant que la santé militaire était et est toujours fortement présente dans diverses parties du monde.

Le professeur, qui a cité l’exemple des hôpitaux de campagne déployés sous la supervision des Nations Unies dans le cadre des missions de maintien de la paix dans de nombreux pays, comme la RDC, la Côte d’Ivoire, l’Afrique centrale et le Kosovo, a souligné que les hôpitaux militaires accomplissent des missions stratégiques dans plusieurs régions du monde.

Il a, en outre, mentionné les interventions de la médecine militaire marocaine dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, rappelant que SM le Roi Mohammed VI avait donné ses Hautes instructions afin que la médecine militaire prenne part conjointement avec son homologue civile à la délicate mission de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Le staff médical de l’hôpital marocain déployé à Beyrouth est composé de 46 médecins de diverses spécialités, dont la chirurgie générale, l’orthopédie et médecine articulaire, la neurologie, l’ophtalmologie, l’otorhinolaryngologie, la gynécologie, la chirurgie obstétrique, la réanimation, la chirurgie réparatrice des brûlures, l’anesthésie, la pédiatrie et la médecine générale.

Cet effectif médical, qui incarne la forte volonté de SM le Roi Mohammed VI d’apporter une aide médicale urgente au Liban, est également composé d’infirmiers spécialisés et de personnel de soutien qui assurent une bonne gestion de l’hôpital.

SM le Roi Mohammed VI avait donné Ses Hautes Instructions pour l’envoi d’une aide médicale et humanitaire d’urgence à la République du Liban.

Le Souverain avait aussi donné Ses Hautes Instructions pour l’envoi et le déploiement à Beyrouth d’un hôpital militaire de campagne en vue d’apporter les soins médicaux d’urgence aux populations blessées dans l’explosion tragique.

Au moins 191 personnes ont été tuées et près de 6.000 autres ont été blessées dans l’explosion mortelle survenue dans le port de la capitale libanaise, alors que des dizaines d’autres sont portées disparues.

Lire aussi

L’Institution du Médiateur du Royaume adopte une approche basée sur les principes de justice et d’équité (M. Benalilou)

jeudi, 22 octobre, 2020 à 23:51

L’Institution du Médiateur du Royaume (IRM) adopte une approche basée sur les principes de justice et d’équité dans le traitement des questions soumises à son attention, a indiqué, jeudi à Rabat, le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou, en mettant en avant le rôle de l’IRM dans l’édification démocratique et de l’Etat de droit.

Dakhla-Oued Eddahab: La famille de la Résistance dénonce les provocations des ennemies de l’intégrité territoriale

jeudi, 22 octobre, 2020 à 23:46

La famille d’anciens résistants et membres de l’Armée de libération dans la région de Dakhla-Oued Eddahab a dénoncé les actes de provocation orchestrés par les ennemies de l’intégrité territoriale du Maroc.

Marrakech : interpellation d’un individu soupçonné de vol et d’usurpation de fonction régie par la loi

jeudi, 22 octobre, 2020 à 23:28

Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a interpellé, jeudi soir, un individu âgé de 32 ans, pour son implication présumée dans une affaire de vol, d’escroquerie et d’usurpation de fonction régie par la loi.