Sommet de l’Elysée : les participants réaffirment leur attachement à la sécurité en Afrique (Déclaration finale)

Sommet de l’Elysée : les participants réaffirment leur attachement à la sécurité en Afrique (Déclaration finale)

samedi, 7 décembre, 2013 à 17:46

Paris – Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ayant pris part au Sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité, tenu les 6 et 7 décembre à Paris, ont réaffirmé leur attachement à la sécurité collective sur le continent africain et leur engagement à favoriser la paix et promouvoir les droits de l’Homme.

Dans la Déclaration finale rendue publique samedi après-midi, les participants ont appelé au renforcement du dialogue stratégique entre l’Afrique et la France pour une vision commune des menaces, affirmant que paix, sécurité et promotion et protection des droits de l’Homme étaient indissociables et qu’une action rapide en cas d’atteintes graves aux droits de l’Homme pouvait constituer un outil efficace dans la prévention des conflits.

Ils se sont également accordés sur l’importance d’un système multilatéral efficace et représentatif du monde d’aujourd’hui, fondé sur une Organisation des Nations Unies à la fois forte et rénovée, appelant à une réforme du Conseil de sécurité des Nations unies permettant de renforcer la place de l’Afrique dans le cadre d’un Conseil élargi.

Les chefs d’Etat et de gouvernement participant au Sommet se sont, en outre, réjouis des avancées importantes réalisées en Afrique concernant la mise en œuvre d’opérations de paix africaines au Mali, en République centrafricaine, en Somalie, en Guinée-Bissau, au Burundi, au Soudan (Darfour), et aux Comores.

Lire aussi

L’Institution du Médiateur du Royaume, “un véritable mécanisme” d’ajustement des comportements administratifs défaillants (M. Benalilou)

mercredi, 8 décembre, 2021 à 22:02

L’Institution du Médiateur du Royaume se veut “un véritable mécanisme” de détection et d’ajustement des comportements administratifs défaillants et “un pilier essentiel” pour le soutien des efforts de la bonne gouvernance, a affirmé, mardi, le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou.

Accident mortel d’un jeune à Casablanca: Les investigations n’ont conclu à aucune violation de la loi par la patrouille motocycliste (communiqué)

mercredi, 8 décembre, 2021 à 22:01

Les investigations diligentées à propos de l’accident mortel d’un jeune motocycliste, survenu le 9 août dernier à Ain Sebaa-Hay Mohammadi, n’ont conclu à aucune violation de la loi par la patrouille des policiers motards, suite à quoi il a été décidé de classer le procès-verbal relatif à ces faits, a affirmé, mercredi, le procureur général du Roi près la Cour d’appel à Casablanca.

Le Haut Conseil d’Etat libyen propose le report de la présidentielle à février

mercredi, 8 décembre, 2021 à 21:57

Le Haut Conseil d’Etat libyen (HCE) a proposé, mercredi, le report à février l’élection présidentielle prévue le 24 décembre.