La trottinette électrique: Effet de mode ou nouvelle tendance de mobilité urbaine

La trottinette électrique: Effet de mode ou nouvelle tendance de mobilité urbaine

lundi, 17 juin, 2019 à 13:14

Par Afaf RAZOUKI

Bruxelles  –  Oubliez votre voiture, vélo ou tout autre moyen de locomotion polluant ou encombrant. Voici venue la trottinette électrique, un moyen de transport très à la page, pratique et à la portée de toutes les bourses.

Eco-friendly, ce petit engin accompagne aujourd’hui dans les capitales occidentales, le changement des habitudes de mobilité des citadins stressés, pressés et lassés d’une circulation au bord de l’asphyxie.

A Bruxelles, l’une des villes les plus embouteillées d’Europe, les trottinettes sont devenues le moyen de transport alternatif par excellence, passant d’un objet ludique à un outil incontournable de la “micro-mobilité urbaine”.

Plusieurs opérateurs se partagent actuellement le marché juteux des trottinettes électriques à Bruxelles, profitant du succès fulgurant de ce nouveau moyen de transport.

La société “Lime”, leader du marché belge a annoncé avoir enregistré en moins d’un an plus de 175.000 utilisateurs dans la capitale européenne pour un total de 1,5 million de kilomètres parcours, avançant que 25% des trajets effectués auparavant en voiture auraient été remplacés par un trajet en trottinette.

Ces chiffres illustrent l’ampleur de ce nouveau phénomène urbain qui a métamorphosé le système de mobilité dans la capitale belge.

Proposées aux usagers en “libre-service”, les trottinettes électriques s’appuient sur un principe tout simple: Quel que soit l’opérateur, la trottinette se localise et se débloque via une application sur smartphone pour 1 euro. Le coût est ensuite facturé à 0,15 euro par minute d’utilisation et à la fin de son trajet, l’usager peur garer la trottinette à n’importe quel endroit en ville.

Face à ce boom des trottinettes électroniques, les avis divergent entre ceux qui voient en ce moyen de transport une mode passagère et ceux qui le considèrent comme une véritable alternative durable.

Pour Camille Thirry, porte-parole de Bruxelles Mobilité, administration de la Région de Bruxelles-Capitale chargée des équipements, des infrastructures et des déplacements, les trottinettes électriques contribuent à une vision d’une mobilité plus durable pour une meilleure qualité de vie à Bruxelles.

“Nous favoriserons toujours la marche et les déplacements à vélo mais toute alternative aidant à une transition des déplacements uniquement en voiture vers d’autres solutions et vers la multimodalité de manière générale sera encouragée”, explique-t-elle dans une déclaration à la MAP.

Elle précise, toutefois, que ce mode de transport n’est pas nécessairement conçu pour de longues distances, mais répond “très bien” à un besoin spécifique du “last mile”, c’est-à-dire un lien “facile, pratique et rapide entre le domicile ou le lieu de travail et un plus grand pôle de mobilité (métro, tram ou train)”.

Comme chaque médaille a un revers, malgré le fort engouement pour les trottinettes électriques, nombreux sont ceux qui pointent l’usage parfois “anarchique” de ces engins et le cafouillage qu’ils engendrent.

En effet, alors que certains utilisateurs roulent au milieu de la route, slalomant entre les automobilistes, d’autres optent pour le trottoir et se faufilent entre les piétons.

A l’heure actuelle, en l’absence d’une législation qui réglemente la circulation des trottinettes électriques en Belgique, les règles pour les cyclistes sont également applicables aux adeptes de ces mini-deux roues. Ainsi, tout comme les vélos, les trottinettes peuvent circuler sur les pistes cyclables mais pas sur les trottoirs. De même, il est interdit pour les deux types de véhicules de rouler à l’intérieur des parcs. Mais, quid de la réalité sur le terrain ?

Pour remédier à ce flou incommodant, la région de Bruxelles-Capitale a fait un premier pas sur la voie de la réglementation de ce secteur. Le 1er février 2019, une nouvelle loi est entrée en vigueur définissant les conditions d’obtention d’une licence pour les opérateurs. Cette législation traite notamment de la limitation de l’impact sur l’espace public, de la sécurité routière, de la santé publique et de l’environnement (durée de vie des batteries), du respect de la réglementation fiscale, ainsi que de la protection de la vie privée des utilisateurs.

Pour ce qui est de la problématique du stationnement encombrant des trottinettes, la porte-parole de Bruxelles Mobilité relève que son institution est actuellement en contact avec les opérateurs existants afin de régulariser leur situation.

“La problématique du stationnement est à suivre. Nous travaillons avec les communes pour déterminer les zones d’interdiction de stationnement”, explique-t-elle.

Dans ce cadre, Bruxelles Mobilité et les communes de la Région de Bruxelles-Capitale viennent d’annoncer qu’elles sont en train de répertorier les zones où le parking “sauvage” des trottinettes pourrait être interdit. Par ailleurs, pour obtenir un permis d’exploitation, les intéressés seront tenus de veiller à ce que leurs trottinettes soient stationnées correctement.

Autre argument avancé par les détracteurs des trottinettes électriques, les failles qu’elles représentent en terme de sécurité à cause de la hausse des accidents impliquant ces engins.

Selon l’institut belge pour la sécurité routière, dans 90% des cas, ces accidents sont unilatéraux et sont principalement dus à des chutes qui peuvent survenir en cas de défaut dans la chaussée malgré la limitation de leur vitesse à 25km/H. Le premier accident mortel avec une trottinette a été, par ailleurs, enregistré en avril dernier à Bruxelles.

Face à cette situation préoccupante, la secrétaire d’État à la Sécurité routière, Bianca Debaets, a appelé les utilisateurs de trottinettes électriques à faire preuve de plus de respect et de prudence dans la circulation, évoquant la possibilité d’étudier l’introduction d’une obligation du port du casque pour les utilisateurs des trottinettes électriques.

Malgré le comportement irréfléchi de certains utilisateurs, les trottinettes électriques poursuivent leur petit bonhomme de chemin, séduisant de plus en plus de Bruxellois, jeunes et moins jeunes, conquis par ce nouveau mode de transport au succès inattendu.

Lire aussi

Jamila El Moussali: une figure du mouvement associatif à la tête du ministère de l’Egalité et de la Famille

vendredi, 18 octobre, 2019 à 9:27

Engagée dans le domaine de la promotion de la condition de la femme, tout en accumulant une importante expérience dans l’action sociale, la nomination de Mme Jamila El Moussali à la tête du ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille dans la nouvelle mouture du gouvernement, n’était pas surprenante.

Mise en avant à Lisbonne de l’expérience marocaine en matière d’écosystème dans le développement de la coopération sud-sud et triangulaire

jeudi, 17 octobre, 2019 à 20:55

L’Ambassadeur Directeur général de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), Mohamed Methqal, a mis en avant, jeudi à Lisbonne, l’expérience marocaine en matière d’écosystème dans le développement de la coopération sud-sud et triangulaire, à travers les multiples réalisations accomplies notamment en Afrique.

Chichaoua : Saisie de 1,65 tonne de chira (DGSN)

jeudi, 17 octobre, 2019 à 18:40

Les éléments de la police judiciaire de Chichaoua ont procédé, jeudi aux premières heures, en collaboration avec leurs homologues de Marrakech et sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire, à la saisie d’une quantité de 1,65 tonne de chira.