Le 08 mars : une journée de cadeaux ou de droits ?

Le 08 mars : une journée de cadeaux ou de droits ?

vendredi, 5 mars, 2021 à 11:56

Par Imane BOUSSAID
Rabat – Célébrée le 8 mars de chaque année, la journée internationale de la femme fait honneur aux réalisations historiques de celle-ci et met en avant la lutte acharnée qu’elle a menée pour défendre ses droits. Vieux de plus d’un siècle, cet événement riche s’est érigé, au fil des années, en fête mercantile.

Cadeaux, réductions, offres “spéciales femmes” … cette journée est devenue l’occasion pour les marques de vendre plus et maximiser leur engagement client. Cette quête de profit passe-t-elle en filigrane le message et les valeurs derrière la journée de la femme ?

Avec une prise de conscience plus aiguë, générée par un tollé de critiques, ces marques ont, quoique leur objectif ultime étant le gain et l’argent, trouvé quelques “idées géniales”. Soutenir des causes féminines ou lancer des campagnes thématiques pour sensibiliser l’autonomisation des femmes, une sorte de féminisme publicitaire appelé “Femvertising” dans le jargon Marketing. Des actions perçues par certains comme authentiques et qualifiées de superficielles et déconnectées par d’autres.

S’exprimant sur une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, des femmes membres de la communauté “Global Shapers Rabat” dévoilent ce qu’elles souhaitent avoir, le plus… Et pas seulement pendant le 08 mars : “certainement pas des fleurs et du chocolat”, ont-elles, toutes, tranché.

A travers le #ChnouBghitiNti? , elles revendiquent la liberté, la sécurité, l’égalité, le non-jugement, le non-harcèlement, d’autant qu’elles appellent à briser les clichés sexistes et patriarcaux,… grosso modo… jouir de leurs droits !

“Je rêve du jour où l’on aura plus besoin d’un 8 mars, le jour où chaque femme marocaine pourra marcher dans la rue en toute sécurité et sans qu’on la harcèle. Le jour où il n’y aura plus d’inégalités homme-femme. Le jour où le congé de paternité existerait au même titre que le congé de maternité”, souhaite une des femmes parues dans cette vidéo.

Même son de cloche chez Khawla, qui a tenu à mettre les points sur les “i” d’abord sur l’intitulé de la journée.

“On doit rappeler la vraie appellation du 8 mars : la journée internationale des DROITS de la femme. Une journée de lutte et de militantisme contre les inégalités et les violences, et ce depuis la nuit des temps”, explique cette jeune influenceuse et créatrice de contenu.

“Crescendo, cette journée a pris une forme de Valentine’s day (cadeaux, fleurs, bijoux,..)”, a-t-elle en quelque sorte regretté, mettant en avant l’impératif de “s’auto-éduquer et de sensibiliser les nouvelles générations sur l’importance du 8 mars”.

Et de conclure qu’il est plus judicieux d’aller vers une société de femmes émancipées et conscientes de leurs droits que de pousser à la consommation.

En revanche, pour d’autres femmes, le fait de recevoir des cadeaux et profiter de réductions est toujours agréable. Zineb s’inscrit dans cette catégorie.

“Le 08 mars est certes devenu très commercial mais je l’adore. J’aime beaucoup les cadeaux. Personnellement, je suis partisane de : on veut des droits, on va les chercher. On arrête de se plaindre et on va au boulot.”, confie la jeune entrepreneuse.

Il est indéniable que la journée de la femme, comme la majorité des événements, est devenue un rendez-vous que les marques adorent exploiter pour des fins commerciales. Est-ce que cela est correct ? Les avis divergent et le débat continue.

Lire aussi

Recomposition des commissions permanentes du CSPJ, et création de trois nouvelles commissions thématiques (Communiqué)

jeudi, 15 avril, 2021 à 0:22

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a procédé, conformément à son règlement intérieur, à la recomposition de ses commissions permanentes et à la mise en place de trois nouvelles commissions thématiques, et ce lors de sa réunion hebdomadaire de mardi au cours de laquelle les dossiers relatifs à la situation professionnelle de plusieurs magistrats affectés dans diverses juridictions du Royaume ont été passés en revue.

Province de Sidi Bennour: inauguration de l’internat du collège Oualidia

jeudi, 15 avril, 2021 à 0:00

L’internat du collège Oualidia (province de Sidi Bennour), récemment rénové, a été inauguré lundi dans le cadre d’une convention cadre entre le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la société Procter & Gamble et le club Rotary Casa-Nord, en présence notamment du gouverneur de la préfecture de Sidi Bennour, El Hassan Boukouta.

Versement des bourses d’études aux stagiaires de l’OFPPT à partir du 15 avril

mercredi, 14 avril, 2021 à 23:57

Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé, mercredi, que les bourses d’études seront versées à partir de jeudi, au profit des stagiaires de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).