Accord agricole Maroc-UE : M. Chami salue le sens de responsabilité des parlementaires européens

Accord agricole Maroc-UE : M. Chami salue le sens de responsabilité des parlementaires européens

mercredi, 16 janvier, 2019 à 14:19

Strasbourg – M. Ahmed Reda Chami, ancien ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne a salué, mercredi à Strasbourg, «le sens de responsabilité des parlementaires européens qui comprennent depuis longtemps et davantage aujourd’hui que le Maroc est un partenaire stratégique au sud de l’Europe».

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de l’adoption, à une écrasante majorité par le Parlement européen en session plénière à Strasbourg, de l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE), qui étend les préférences tarifaires aux produits du Sahara marocain, M. Chami a estimé que «c’est un grand soulagement et une grande joie», notant que «le Maroc a toujours tout fait pour renforcer ce partenariat».

«Nous avons eu cette parenthèse de deux ans à cause d’un arrêt de la Cour de justice de l’UE. Maintenant ce vote nous permet de clôturer cette page et de nous tourner vers l’avenir pour renforcer encore davantage ce partenariat multidimensionnel», a dit M. Chami.

Il s’agit aussi d’ «un accomplissement remarquable de la diplomatie officielle, de Rabat, à Bruxelles en passant par les capitales européennes où tous les diplomates marocains se sont mobilisés pour parler aux partis politiques, aux députés et aux différents gouvernements», a-t-il affirmé, notant que “ce vote est l’aboutissement d’un travail de longue haleine de plus deux ans durant lesquels il a tenu des réunions avec plus de 300 d’eurodéputés et des dizaines de responsables au niveau des instances européennes”.

Il a précisé que ces deux dernières semaines, “l’effort diplomatique s’est intensifié, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale M. Nasser Bourita ayant contacté ses collègues européens et nos ambassadeurs ont redoublé d’efforts pour remobiliser les députés européens».

M. Chami n’a pas manqué de saluer également «la contribution hautement positive d’autres départements ministériels, notamment le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, des présidents des régions des provinces du sud, des députés marocains, des partis et de toutes les sensibilités politiques nationales qui se sont tous mobilisés pour l’aboutissement de ce processus ».

Le Parlement européen a adopté l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE) à 444 voix pour et 167 contre.

Il s’agit d’un nouveau pas franchi dans les relations entre les deux parties. Il intervient dans la suite des développements positifs récents qui ont vu le Maroc et l’UE renforcer la sécurité juridique de leurs accords commerciaux et consolider leur partenariat stratégique multiforme.

Lire aussi

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.

Maroc-Sierra Léone: Pour renforcer la coopération en matière de formation professionnelle

lundi, 19 août, 2019 à 20:49

Rabat – Le secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, Mohamed Rherras, s’est entretenu, lundi à Rabat, avec la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République de Sierra Leone, Nabeela Tunis, des moyens de renforcer la coopération dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle et l’enseignement supérieur. Cette […]

La Sierra Leone exprime sa reconnaissance vis-à-vis des initiatives de soutien du Maroc

lundi, 19 août, 2019 à 20:16

Lors d’un entretien avec le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, la diplomate sierra-léonaise a mis en avant le soutien technique et financier que le Maroc a apporté à son pays lors de l’épidémie d’Ebola et le souci du Royaume de maintenir un pont aérien avec la Sierra Léone tout au long de cette période difficile.