Attaque terroriste en Nouvelle-Zélande: Abdelaziz Wahad, l’héros malgré lui qui a sauvé plusieurs vies

Attaque terroriste en Nouvelle-Zélande: Abdelaziz Wahad, l’héros malgré lui qui a sauvé plusieurs vies

lundi, 18 mars, 2019 à 15:59

 

Par Omar Er-rouch

Canberra – Quand l’extrémiste australien a fait irruption dans la mosquée de Linwood à Christchurch à l’heure de la prière du vendredi, tirant à bout pourtant sur tous ceux qu’il croisait, Abdelaziz Wahad Zadah ne s’est pas caché ni pensé à prendre la fuite. Au contraire, il ramassa la première chose qu’il put trouver, un lecteur de cartes de crédit, et fonce sur le tueur pour s’interposer.

“Je n’ai ressenti aucune peur face au tueur qui semblait lobotomisé”, a confié M. Wahad Zadah, dans une déclaration à la MAP, avant d’ajouter avec sérénité : “Mon heure n’était pas encore venue”.

“Je ne prétends pas être un héros. J’ai fait ce que tout un chacun pourrait faire dans de telles circonstances”, a indiqué avec modestie Wahad Zadah.

Un avis loin d’être partagé avec les fidèles qui assistaient à la prière du vendredi dans la mosquée de Linwood, deuxième cible de la double attaque terroriste, qui a fait 50 morts et plusieurs blessés.

Selon Abdellatif Alabi Zikr Allah, l’imam de la mosquée, le nombre de morts aurait pu être bien plus élevé à la mosquée de Linwood sans l’intervention d’Abdelaziz.

“J’ai entendu des cris et des détonations à l’extérieur de la mosquée aux environs de 13h55. La prière a été interrompue et en jetant un coup d’œil par la fenêtre, j’ai aperçu un homme en tenue militaire armé d’un fusil. Au début, j’ai cru qu’il s’agissait d’un policier. Puis J’ai vu deux corps gisant au sol. A ce moment là j’ai réalisé que c’était un tueur”, a raconté l’imam dans une déclaration à la MAP.

“J’ai demandé aux fidèles, dont le nombre dépassait les 80, de se mettre à terre. Ils ont hésité. Un coup de feu a retenti, une fenêtre a volé en éclats et un homme est tombé (…). Les fidèles ont commencé à réaliser que c’était quelque chose de grave”, dit-t-il les larmes aux yeux.

“Puis Abdelaziz a surgit. Il a pu déstabiliser l’assaillant et le faire fuir, sauvant ainsi de nombreuses vies”, a déclaré M. Alabi Zikr Allah, ajoutant que si le tireur avait réussi à entrer dans la mosquée, “nous serions probablement tous morts”.

“J’ai couru à l’extérieur de la mosquée en criant afin de distraire l’assaillant qui se dirigeait vers sa voiture pour chercher une autre arme. Je lui ai lancé le petit appareil à cartes de crédit”, raconte Abdelaziz, qui se souvient toujours des appels de ses deux enfants, âgés de 11 et 5 ans, le suppliant de revenir.

“Le tireur est revenu à la charge en tirant. J’ai commencé à courir en se faufilant entre les voitures garées dans l’allée pour éviter les balles”, a indiqué Abdelaziz qui a repéré une arme que le tireur avait abandonnée. Il a saisi l’arme, l’a pointée vers l’assaillant et pressé la gâchette avant de se rendre compte que le chargeur était vide, a-t-il ajouté.

“Le tireur est retourné vers sa voiture pour la deuxième fois, probablement pour prendre une autre arme”, poursuit-il, ajoutant que quand le tueur “est monté dans sa voiture, j’ai saisi l’arme et je l’ai jeté contre le pare-brise du véhicule qui est parti en éclats et l’assaillant a fini par prendre la fuite”.

Originaire de Kaboul, en Afghanistan, Abdelaziz a quitté son pays en tant que réfugié alors qu’il était jeune garçon. Il a passé plus de 25 ans en Australie avant de s’installer en Nouvelle-Zélande il y a quelques années.

“Je me suis déplacé entre plusieurs pays, avant de choisir la Nouvelle-Zélande”, se remémore Abdelaziz, qui estime toujours que c’est un pays « paisible ».

Lire aussi

Ouverture officielle du centre d’interprétation du site archéologique de Lixus

samedi, 20 avril, 2019 à 21:04

Le ministre de la Culture et de la communication Mohamed Laâraj a présidé, samedi, la cérémonie d’ouverture officielle du centre d’interprétation du site archéologique de Lixus, plus ancienne métropole dans le Royaume, et l’un des plus anciens centres urbains de la Méditerranée occidentale.

La visite du Pape François au Maroc, une “initiative bénie” de SM le Roi (Fondation Mohammed VI des Oulémas africains-Section Sénégal)

samedi, 20 avril, 2019 à 20:09

La visite effectuée, fin mars dernier au Maroc, par le Pape François, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, est une “initiative bénie” de Sa Majesté le Roi, consacrant les valeurs d’ouverture et de cohabitation entre les religions, a assuré le secrétaire général de la section sénégalaise de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, Khalifa Low.

Erfoud: Mme Boutaleb met en avant les riches potentialités touristiques de la région Drâa-Tafilalet

samedi, 20 avril, 2019 à 19:09

La Secrétaire d’Etat chargée du Tourisme, Lamia Boutaleb, a mis en avant, vendredi à Erfoud, les énormes potentialités touristiques riches et variées dont regorge la région de Drâa-Tafilalet.