C24: M. Hilale prend à témoin la communauté internationale et le peuple algérien au sujet de la perfidie de l’Algérie contre le Maroc

C24: M. Hilale prend à témoin la communauté internationale et le peuple algérien au sujet de la perfidie de l’Algérie contre le Maroc

jeudi, 13 juin, 2024 à 8:18

Nations Unies (New York) – Exerçant deux droits de réponse suite à l’intervention truffée de mensonges de l’ambassadeur algérien à l’ONU, Amar Benjama lors des travaux du C24, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a pris à témoin les Nations Unies, la communauté internationale et le peuple algérien sur la perfidie du pouvoir algérien contre le Maroc et ses intérêts supérieurs.

Dans ce cadre, l’ambassadeur Hilale a déclaré que l’Algérie qui a épuisé tous ses soutiens et tous ses scélérats, a ramené à la réunion du C24, en tant que prétendus pétitionnaires, trois traîtres à leur pays pour parler non pas du Sahara marocain, mais pour appeler à la violence et s’attaquer aux institutions sacrées du Royaume, ajoutant que “ce qui s’est passé ce matin est inadmissible. Je prends à témoin ce Comité, ainsi que le peuple algérien”.

“Le gouvernement algérien ramène à New York, finance, paye les billets d’avion et les hôtels de quelques mercenaires afin de s’attaquer aux institutions du Royaume. Le Maroc, qui est un État millénaire avec une Monarchie de 5 siècles, ne fera jamais venir des algériens pour s’attaquer à l’Etat et aux institutions algériens”, a déclaré le diplomate marocain, indiquant que “le fait d’avoir amené ces 3 félons ce matin traduit l’échec même de l’Algérie et de son projet séparatiste”.

Hilale a de même précisé que l’Algérie ne trouve plus personne pour défendre sa thèse fallacieuse sur le Sahara marocain, alors elle amène 3 marocains pour s’attaquer à leur propre pays.

“Ce sont des traîtres et c’est malheureux que le gouvernement algérien recourt à ces procédés”, a-t-il indiqué, soulignant que “le Maroc est un pays de principes et de valeurs. Le Maroc est un pays avec une civilisation millénaire. Le Maroc ne s’attaquera jamais aux institutions algériennes, ni aux hommes d’Etat algérien. Il ne payera aucun algérien pour venir s’attaquer aux fondements de l’Etat algérien”.

Le Représentant permanent du Maroc à l’ONU a poursuivi devant une salle stupéfaite par les manœuvres sournoises algériennes, en précisant que “l’Algérie a dépensé des milliards de dollars pour ses mercenaires du +polisario+. Maintenant, elle est en train de dépenser également des millions de dollars pour soudoyer des ramassis. Ce qui est malheureux. Je prends à témoin aussi bien cette salle des Nations Unies que la communauté internationale et surtout le peuple algérien pour qu’il sache où va son argent”.

“Alors que le peuple algérien fait la queue pour la farine, le lait, les bananes et autres, le gouvernement algérien paye des mercenaires qu’il installe dans des hôtels 5 étoiles à New York pour le seul but d’insulter le Maroc”, a-t-il asséné.

Devant le mutisme révélateur de l’ambassadeur algérien et son incapacité de répondre à ses interpellations, l’ambassadeur Hilale a déclaré qu’il est déçu par son collègue et frère algérien, à qui il pose des questions et relate des faits réels et des événements malheureux et choquants de ce matin, mais que le diplomate algérien “botte en touche comme d’habitude”.

Et M. Hilale d’ajouter pour étayer ses propos par des preuves à l’appui: “A la fin de la séance de ce matin, mon frère l’ambassadeur algérien est sorti de la salle pour saluer et féliciter les 3 félons. Pour leur dire devant tout le monde, vous avez fait du bon travail”.

“Voilà la diplomatie algérienne, voilà ce que fait la mission algérienne à l’ONU. Elle ramène des scélérats, des traîtres et des mercenaires. L’ambassadeur algérien assume son acte provocateur en les saluant et en les félicitant en public. C’est la forfaiture d’un pays voisin”, a vigoureusement dénoncé M. Hilale.

Enfin, et en réponse aux assertions de l’ambassadeur algérien au sujet des questions des droits de l’Homme, l’ambassadeur marocain l’a confronté à ses mensonges en indiquant qu’il suffit de contacter le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, pour savoir que le Maroc a lancé une invitation ouverte à une douzaine de détenteurs de mandats des procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme pour visiter le Maroc, y compris son Sahara, ajoutant que l’Algérie qui prétend à New York que les camps de Tindouf sont ouverts, devrait le dire à Genève, au Haut-Commissaire aux droits de l’Homme.

“J’aimerais que l’ambassadeur algérien nous présente ces invitations aux procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme. Le Maroc est prêt, demain, à présenter celles qu’il a lancées à 12 détenteurs de mandats des procédures spéciales du Conseil des droits de l’Homme”, a-t-il indiqué.

Et l’ambassadeur Hilale de conclure: “J’aimerais que l’ambassadeur algérien pense aux droits du peuple algérien pauvre et surtout des kabyles, qui croupissent dans les prisons algériennes depuis des années”.

Lire aussi

Marhaba 2024: environ 538.000 passagers via les ports marocains jusqu’au 15 juillet (M. Abdeljalil)

jeudi, 18 juillet, 2024 à 19:11

Le ministre des Transports et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, a annoncé, mercredi à la Chambre des conseillers, l’enregistrement du passage d’environ 538.000 passagers via les ports marocains jusqu’au 15 juillet dans le cadre de l’opération “Marhaba 2024”, soit une augmentation de 4% par rapport à la même période de “Marhaba 2023”.

La CGEM attribue le Label RSE à EPEGA et le renouvelle à DXC CDG et à la Société des Boissons du Maroc

jeudi, 18 juillet, 2024 à 19:06

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a octroyé son Label Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) à l’entreprise EPEGA, et l’a renouvelé à DXC CDG et à la Société des Boissons du Maroc.

Adoption en Conseil de gouvernement d’un projet de décret relatif au décret portant création du Grand Prix national de la presse

jeudi, 18 juillet, 2024 à 18:12

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi à Rabat, un projet de décret modifiant et complétant le décret portant création du Grand Prix national de la presse, présenté par le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid.