• Accueil
Énergies renouvelables : les réalisations du Maroc reflètent son engagement en faveur de l’agenda climatique international (diplomate)

Énergies renouvelables : les réalisations du Maroc reflètent son engagement en faveur de l’agenda climatique international (diplomate)

mercredi, 27 janvier, 2021 à 13:16

Brasilia – Le grand dessein que le Maroc s’est fixé dans le domaine de l’économie verte et celui des énergies renouvelables, notamment depuis l’organisation de la Cop22 à Marrakech, reflète l’engagement du Royaume en faveur de l’agenda climatique international, a souligné l’ambassadeur du Maroc à Brasilia, Nabil Adghoghi.

Dans une tribune publiée par la revue brésilienne spécialisée “VIDI sustainable economy”, le diplomate a mis en avant les actions entreprises par le Maroc, à travers particulièrement la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) et les deux nouvelles politiques sectorielles “Génération Verte 2020-2030” et “Forêts du Maroc”.

“Le Maroc a adopté, sous la conduite active de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une stratégie holistique qui s’articule autour du diptyque Appropriation et Ouverture: l’appropriation par tous les acteurs nationaux du paramètre de la “durabilité” dans leurs stratégies sectorielles, business plans, politiques territoriales et initiatives associatives et l’ouverture aux partenariats internationaux, afin d’accroître l’attractivité économique du Royaume et d’assurer la durabilité des projets lancés par le Maroc”, a fait observer M. Adghoghi.

Dans ce sillage, l’ambassadeur a mis en exergue les success stories du Maroc ces dernières années, rappelant l’investissement de 2,5 milliards de dollars de l’entreprise américaine Soluna Technologies dans la construction d’un parc éolien à Dakhla, l’Accord avec l’Allemagne pour promouvoir la production de la technologie Power2X au Maroc, l’installation par la société allemande Siemens d’une unité industrielle à Tanger pour la production de pales pour éoliennes, entre autres.

Par ailleurs, le Maroc a promu des dispositions institutionnelles intégrant les “bonnes pratiques” au niveau international, en particulier celles de l’OCDE, avec laquelle le Maroc est engagé dans un partenariat très ambitieux, a-t-il ajouté.

Parallèlement, la dimension de la coopération Sud-Sud figure parmi les principaux axes de cette stratégie d’ouverture, comme en témoigne l’Initiative pour l’adaptation de l’agriculture africaine (AAA) qui commence déjà à porter ses fruits, a relevé le diplomate. Dans ce cadre, le Maroc, fort de son expérience réussie en matière d’énergie solaire et éolienne, accompagne ses partenaires africains dans des partenariats public-privé (PPP), a-t-il poursuivi.

Et de rappeler que dès 2009, le Maroc avait annoncé l’objectif d’atteindre 52% de participation de l’énergie renouvelable dans le mix énergétique, lançant dans ce sillage plusieurs projets ambitieux comme le complexe Noor Ouarzazate, une des plus grandes centrales solaires au monde.

Le Maroc a ainsi pleinement pris la mesure de l’émergence du concept d’économie verte en tant que nouveau paradigme à énorme potentiel de croissance économique, conscient en cela de la vulnérabilité du modèle actuel en raison de la dégradation de l’environnement, de la rareté des ressources en eau, de la désertification et d’autres risques environnementaux.

Lire aussi

Approbation d’une convention portant sur la création d’une Faculté des sciences appliquées à Chichaoua

mardi, 2 mars, 2021 à 23:36

Le Conseil Régional de Marrakech-Safi a approuvé, lundi, lors de sa session ordinaire au titre du mois de mars, une convention de partenariat portant sur la création d’une Faculté des Sciences Appliquées au niveau de la province de Chichaoua.

L’Association d’amitié maroco-israélienne voit le jour aux Etats-Unis

mardi, 2 mars, 2021 à 22:35

Une Association d’amitié maroco-israélienne (MIFA) a vu le jour récemment aux Etats-Unis, dans le but de renforcer les relations entre les deux pays.

L’intégration de l’informel tributaire d’un climat des affaires local “adapté” (économiste)

mardi, 2 mars, 2021 à 22:11

L’intégration de l’informel, un fléau qui pèse sur l’économie nationale, est tributaire, entre autres, de la capacité des collectivités territoriales de créer un climat des affaires local “adapté”, a souligné, mardi, l’économiste Najib Saoumai.