Houda Chaloun : l’aventurière marocaine qui a érigé le voyage en mode de vie

Houda Chaloun : l’aventurière marocaine qui a érigé le voyage en mode de vie

mardi, 8 mars, 2016 à 11:44

– Propos recueillis par Nadia El Hachimi –

Brasilia – Pétillante, pleine d’entrain et de vitalité, Houda Chaloun appartient à cette trempe d’aventuriers pour qui les voyages, une existence ponctuée par les départs et les retours, ne sont plus une passion ou un rêve mais plutôt un mode de vie en soi.
Partie sur les routes en juin 2014 pour un voyage qui l’a conduit dans des contrées aussi exotiques que lointaines comme le Nicaragua, le Costa Rica, la Colombie, l’Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili, l’Argentine, et même l’Antarctique, Houda s’était offert un petit break au Maroc avant de reprendre là où elle s’était arrêtée: le Brésil.
Après avoir sillonné le fleuve Amazone pour Mazagao, cité créée il y a 240 ans par les Portugais qui avaient quitté El Jadida, et admiré la baie de Rio de Janeiro, cette informaticienne au destin peu commun s’est lancée fin décembre dans une nouvelle aventure dans l’arrière-pays brésilien, pour être au plus près d’un pays aussi grand qu’un continent et d’une culture aussi multiple que diversifiée.
Contrairement à un premier voyage ponctué de plusieurs arrêts et détours volontaires ou pas, la globetrotteuse a choisi de s’établir au sein d’une communauté rurale dans l’Etat de Sao Paulo pour laisser libre cours à son inspiration et d’attendre “un nouvel appel de la route” qui la guidera vers sa prochaine destination.
Elle profitera également de son séjour dans un écrin de verdure pour faire un voyage spirituel et pour se consacrer à l’écriture d’un livre sur son expérience de voyage, consignée sur son blog moroccannomad.com.
“Il est vrai que le besoin de bouger bouillonne encore en moi, mais il est désormais tempéré par une certaine paix intérieure qui ne voit en le temps et ses impératifs qu’un moyen d’apprendre et non une urgence quelconque”, confie à la MAP cette informaticienne qui a plaqué une vie toute tracée pour une vie de découverte et de bohème.
Pour cette aventurière, ce retour au Brésil est avant tout une quête de la “philosophie du moment présent” mais aussi une occasion de goûter au plaisir d’”évoluer au jour le jour, sans plans et sans attaches”, de faire de nouvelles rencontres et pourquoi pas de s’engager auprès de son prochain.
Ce mode de vie fait de nomadisme et de rencontres est “quelque part une expérimentation que je n’avais pas prévu au début de mon voyage”, affirme cette Jedidie qui a fait du monde son adresse postale.
“Le voyage m’a permis de vivre autrement, d’une manière plus consciente car chaque pas, chaque décision, chaque instant comptent”, poursuit la globetrotteuse, en se remémorant avec nostalgie ses premiers voyages d’enfance autour du Maroc.
Des années plus tard, c’est le plus naturellement du monde que Houda se retrouve dans le mode de vie nomade. “Il est vrai que j’ai vu la démonstration de ce mode de vie à maintes reprises lors de mes voyages. Ces voyageurs qui bougent un peu, s’installent quelques mois ou semaines, repartent … sans trop de planification m’ont montré que c’est possible, mais seulement dans la mesure que chacun le fasse à sa manière”, affirme-t-elle.
Au-delà d’une quête intérieure qu’elle espère positive et enrichissante, cette trentenaire férue de voyages lance le 8 mars une série de podcasts sur son blog intitulés “voyage en une minute”, question de partager son amour de la découverte et de faire un clin d’œil à toutes les femmes du monde à l’occasion de leur journée internationale.

Lire aussi

Droits de l’Homme: le Département d’Etat met en avant la consolidation du processus démocratique au Maroc

vendredi, 20 avril, 2018 à 23:27

“Les observateurs internationaux et nationaux jugent que les élections législatives de 2016 étaient crédibles et (…) exemptes de toutes irrégularités systémiques”, note le Rapport sur la situation des droits de l’Homme au titre de l’année 2017, rendu public à Washington par le Département d’Etat US.

Golf – Trophée Hassan II (2è journée): L’Australien Andrew Dodt s’illustre, l’Espagnol Alvaro Quiros toujours en tête

vendredi, 20 avril, 2018 à 22:05

Finissant cette journée avec 4 coups au-dessous du par, soit (-6 au total par), Dodt a signé une belle remontée (10 places), se positionnant désormais à la 2ème place au général juste derrière Quiros (-2, -7 total par), alors que Erik Van Rooyen (-1, -5 total par) occupe la troisième place.

Les défis liés à l’emploi, au travail décent et au chômage au centre d’entretiens maroco-burundais

vendredi, 20 avril, 2018 à 19:48

La visite du ministre burundais vise à s’enquérir de l’expérience marocaine dans le domaine de la gestion des ressources humaines de la fonction publique, ainsi que dans les domaines d’intérêt commun, a indiqué le ministère dans un communiqué.