Journée mondiale des réfugiés : un constat peu rassurant, la crise migratoire en trame de fond

Journée mondiale des réfugiés : un constat peu rassurant, la crise migratoire en trame de fond

dimanche, 19 juin, 2016 à 12:38

Par Rachid Maboudi

Rabat – La journée mondiale des réfugiés, célébrée le 20 juin de chaque année, constitue une occasion idoine pour dresser le bilan des réalisations à mettre à l’actif de l’action menée en faveur de cette catégorie de personnes et se concerter sur les démarches à entreprendre en vue d’améliorer son vécu.

La célébration de cette journée internationale intervient sur fond d’aggravation de la crise migratoire notamment en Europe avec l’afflux massif de milliers de personnes principalement du Proche orient qui tentent désespérément de rejoindre le vieux continent en quête d’une vie meilleure sous d’autres cieux.

La population mondiale des réfugiés, des personnes déplacées et des demandeurs d’asile a atteint un record de 59,5 millions à la fin 2014, et ne cesse d’augmenter depuis, selon le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR).

D’après la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés instituant le HCR, le terme “réfugié” s’applique à “toute personne qui, craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays”.

Cette journée, relayée dans de nombreux pays par des activités et des actions visant à faire connaître la situation particulière et l’urgence dans laquelle se trouvent des millions de réfugiés, est organisée en l’honneur des réfugiés, des demandeurs d’asile, des personnes déplacées, des apatrides et des personnes de retour dans leur pays du monde entier et ce, afin de saluer leur envie et leur espoir en une vie meilleure.

Au niveau international, des actions sont menées, par l’intermédiaire de l’ONU, afin d’aider les réfugiés à recommencer une nouvelle vie grâce à la réinstallation, au rapatriement librement consenti ou à l’intégration locale dans le pays d’exil.

Dans ce sens, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a décidé de lancer en juin la pétition “Avec les réfugiés” pour inciter les gouvernements à travailler ensemble et contribuer équitablement pour venir en aide aux réfugiés.

Cette année, la Journée mondiale du réfugié sera également l’occasion pour le grand public de manifester son soutien aux familles déracinées, lit-on sur le site web de l’agence onusienne, qui ajoute qu’en signant la pétition “Avec les réfugiés”, les populations du monde entier peuvent appeler les gouvernements à travailler conjointement et contribuer équitablement pour venir en aide aux réfugiés.

Cette pétition, qui sera remise au Siège des Nations Unies avant l’Assemblée générale des Nations Unies le 19 septembre 2016, exhorte les gouvernements à œuvrer pour que chaque enfant réfugié soit scolarisé, que chaque famille réfugiée puisse vivre en lieu sûr et que chaque réfugié puisse travailler ou acquérir de nouvelles compétences afin de contribuer à sa communauté.

Effet olympisme oblige, les réfugiés de par le monde ont droit de se réjouir de la décision du Comité international olympique (CIO) qui a annoncé, début juin, la participation future d’une formation de réfugiés, en tant qu’équipe distincte aux prochains Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro.

Cette équipe comprendra deux nageurs syriens, deux judokas de la République démocratique du Congo et six coureurs de l’Ethiopie et du Soudan du Sud. Ils ont tous fui la violence et la persécution dans leur pays et ont trouvé refuge dans divers pays à travers le monde, à savoir la Belgique, l’Allemagne, le Luxembourg, le Kenya et le Brésil.

La participation d’une équipe de réfugiés aux Jeux olympiques de Rio est une initiative sans précédent et constitue un message fort de soutien et d’espoir pour les réfugiés dans le monde entier. Cette initiative intervient à un moment crucial où une population plus importante que jamais est contrainte de fuir les conflits et la persécution.

“Cette équipe d’athlètes olympiques réfugiés est une source d’inspiration pour nous tous. Leur carrière sportive ayant été interrompue, ces athlètes réfugiés de haut niveau auront enfin la chance de réaliser leurs rêves. Leur participation aux Jeux olympiques est un hommage au courage et à la persévérance de tous les réfugiés qui surmontent l’adversité et se construisent un avenir meilleur ainsi que pour leurs familles. Le HCR est solidaire avec eux et avec tous les réfugiés”, a déclaré, dans ce sens, Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

Au Maroc, la stratégie nationale d’immigration et d’asile a été lancée en septembre 2013 et ne cesse de réaliser des résultats probants.

La vision adoptée dans la stratégie est soutenue par 6 principes directeurs, en l’occurrence des approches humaniste et globale, le respect des droits de l’Homme, la conformité au droit international, la coopération multilatérale rénovée et la responsabilité partagée.

L’objectif majeur de ces actions est d’assurer une intégration sociale réussie des migrants et réfugiés au Maroc et ce, en concertation avec les Départements et institutions publiques concernés par la dimension migratoire.

Lire aussi

Lancement des inscriptions des Young Moroccan Architecture Awards pour récompenser la créativité des jeunes architectes

vendredi, 7 août, 2020 à 12:38

Les inscriptions des Young Moroccan Architecture Awards (YMAA) viennent d’être lancées pour récompenser la créativité des jeunes architectes, à l’initiative du groupe des médias de l’architecture et du bâtiment au Maroc (Archimedia).

Réouverture des salles de sport, entre retour à l’accoutumée et inquiétude liée à la Covid-19

vendredi, 7 août, 2020 à 12:22

Les adhérents des salles de sports (musculation et fitness) aspirent à reprendre leurs activités physiques habituelles, en dépit des inquiétudes et craintes liées à la propagation du nouveau coronavirus qui a paralysé plusieurs activités sportives à travers le monde.

Covid-19: Les métiers du mariage entre crise et espoir

vendredi, 7 août, 2020 à 11:55

L’événementiel familial, très convoité par les Marocains en période de festivité, agonise sous l’emprise d’une crise sanitaire mondiale sans précédent entre annulation, report et une saison de mariage en désarroi. Le choc économique sévit, menaçant tout un secteur déjà fragilisé par l’informel et le saisonnier.