La COP22, une étape historique et déterminante dans le processus de lutte contre le réchauffement climatique (académicien)

La COP22, une étape historique et déterminante dans le processus de lutte contre le réchauffement climatique (académicien)

mercredi, 11 janvier, 2017 à 11:16

                                                               –Propos recueillis par Omar Chlih–

Casablanca – La 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), qui  s’est tenue du 07 au 18 novembre à Marrakech, demeurera une étape historique et déterminante dans le processus de lutte contre le réchauffement climatique, a affirmé le président du Centre Marocain d’éducation civique (CMEC), Elarbi Imad.

Dans un entretien à la MAP, M. Elarbi Imad a estimé que la COP22 a constitué une «étape historique vu les résultats enregistrés et les importantes initiatives qui ont été prises», rappelant que plusieurs conventions de partenariats et initiatives ont été négociées outre la mise en place d’un programme qui sera dynamisé aussi bien par les acteurs gouvernementaux et ceux de la société civile, que par les organisations non-gouvernementales en faveur du climat et du développement durable.

Il a de même rappelé que cette conférence a été notamment couronnée par la mise en place du Partenariat de Marrakech pour l’action climatique globale pour la période 2017-2020 et l’initiative “Pathway to 2050”, visant à réunir une vaste coalition d’agences gouvernementales, d’entreprises et d’organisations nationales et sous-nationales qui ont un rôle crucial à jouer dans la transition vers un développement sobre en carbone et durable.

L’académicien a passé en revue les différentes initiatives lancées à l’occasion de la COP 22, dont l’initiative africaine pour les énergies renouvelables et l’action Océan, ainsi que la création du Prix Mohammed VI pour le climat et le développement durable, une initiative dotée d’un million de dollars qui récompensera les projets les plus innovants à partir de la COP23.

Dans ce sillage, M. Elarbi a mis l’accent sur l’importance de la participation active et l’adhésion positive des acteurs gouvernementaux et des ONG outre des instances élues en vue d’accélérer la dynamisation de ces initiatives.

L’académicien a également plaidé pour l’intégration d’approches éducatives dans les programmes scolaires en vue de sensibiliser les enfants et les jeunes à l’importance du développement durable.

Il a également mis l’accent sur l’importance de renforcer les capacités de la société civile en organisant des rencontres et des ateliers, sans oublier les médias et les réseaux sociaux pour sensibiliser à l’importance de la mise en œuvre des recommandations de la COP22.

La COP22 a été notamment marquée par la Déclaration de Marrakech, laquelle réitère l’engagement des pays développés à créer un fonds doté de 100 milliards de dollars à partir de 2020.

Cette grand-messe environnementale a réaffirmé l’engagement global des Parties vers la mise en œuvre de l’Accord de Paris, d’autant plus qu’au terme de cet événement planétaire, le 18 novembre, 111 pays représentant 75pc des émissions mondiales de gaz à effet de serre avaient ratifié ledit accord.

Elle a été également marquée par la décision du Fonds vert pour le climat d’allouer 3 millions de dollars aux pays les moins avancés pour élaborer des plans d’adaptation à l’échelle nationale.

Outre les initiatives et alliances lancées notamment par les membres de la société civile, la COP22 a été couronnée par l’adoption de 35 décisions: 25 dans le cadre de cette COP, 8 en lien avec la Conférence des parties au protocole de Kyoto (CMP12) et deux relatives à la Conférence des parties à l’Accord de Paris (CMA1).

Partager

Lire aussi

Agriculture : Signature à Meknès de deux accords entre des établissements marocains et français

dimanche, 22 octobre, 2017 à 19:49

Le premier protocole d’accord, signé entre l’association Agropolis International (Montpellier) et l’association Agrinova (Meknès), vise à établir une coopération dans les domaines de la science, de la formation, de la  technologie et de l’innovation à travers la réalisation de projets communs.

En accusant le Maroc, Messahel a agi en parfait écuyer du clan de palefreniers qui fait office de pouvoir en Algérie (Le Matin d’Algérie)

dimanche, 22 octobre, 2017 à 16:35

Dans un article intitulé «Propos criminels de Messahel : le clan Bouteflika veut-il la guerre?», son auteur Mohamed Benchicou affirme ne pas savoir «ce qui est le plus impardonnable chez Messahel, son indigence intellectuelle ou le frappant cynisme avec lequel il prépare l’opinion à la guerre contre le Maroc».

Festival national des pommes d’Ifrane : Fès-Meknès concentre près de 38pc de la production nationale

dimanche, 22 octobre, 2017 à 14:38

La production enregistrée du pommier a été de l’ordre de 687.000 Tonnes, au titre de la campagne agricole 2015-2016, avec un rendement moyen national de 16 T/Ha.