L’adoption par le Parlement européen de l’accord de pêche, “un revers cinglant” pour les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume

L’adoption par le Parlement européen de l’accord de pêche, “un revers cinglant” pour les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume

mardi, 12 février, 2019 à 17:46

Strasbourg- L’adoption, mardi en plénière à Strasbourg, de l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union Européenne constitue un “revers cinglant” pour les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume, a souligné Abderrahim Atmoun, président de la Commission parlementaire mixte (CPM) Maroc-UE, du coté marocain.

Dans une déclaration à la MAP, M. Atmoun a affirmé que ce vote, qui représente “une victoire pour le Maroc sur les plans politique et économique” permettra au Royaume et à l’UE de franchir un nouveau palier dans leur partenariat stratégique.

Tout en saluant le sens de responsabilité dont ont fait preuve les députés européens, M. Atmoun a loué les efforts considérables déployés par la diplomatie officielle et parlementaire tout au long du processus ayant abouti à ce vote positif.

Le nouvel accord de pêche, adopté à 415 voix pour, 189 contre et 49 abstentions sur 653 députés présents à la plénière, couvre la zone de pêche qui s’étend du parallèle 35 au Nord, au parallèle 20 au Sud, soit de Cap Spartel à Cap Blanc, au sud de la ville de Dakhla.

Il précise, entre autres, les zones de pêche et les conditions d’accès pour la flotte européenne, avec une augmentation de la contrepartie financière qui passera d’une moyenne annuelle de 40,0 M€ à 52,2 M€ (+30%).

L’accord comprend également des dispositions visant à optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées et prévoit des exigences techniques visant la préservation de la durabilité des ressources halieutiques et la protection de l’environnement marin.

Lire aussi

Les pays africains appelés à développer des outils très objectifs d’évaluation de risque en cas d’apparition d’une épidémie

jeudi, 21 février, 2019 à 19:00

Les pays africains sont appelés à développer des outils très objectifs d’évaluation de risque permettant à chaque pays de les utiliser à son niveau lorsqu’un problème de santé publique sévit dans le monde, a affirmé, jeudi à Addis-Abeba, le Directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Dr Mohamed Lyoubi.

Cérémonie d’installation du nouveau wali de la région de Béni Mellal-Khénifra

jeudi, 21 février, 2019 à 18:39

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit et le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, ont présidé, jeudi à Béni Mellal, la cérémonie d’installation de M. Khatib El Hebil que SM le Roi Mohammed VI a nommé Wali de la région de Béni Mellal-Khénifra, gouverneur de la province de Béni Mellal.

Lancement de la 6è édition du Grand prix national de la presse agricole et rurale

jeudi, 21 février, 2019 à 18:16

Le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a annoncé, jeudi, le lancement de la 6ème édition du Grand prix national de la presse agricole et rurale.