• Accueil
Les jardins zoologiques, un rôle prééminent dans la sensibilisation des jeunes à la protection de la vie sauvage (responsable)

Les jardins zoologiques, un rôle prééminent dans la sensibilisation des jeunes à la protection de la vie sauvage (responsable)

vendredi, 3 mars, 2017 à 12:33

Par : Hicham Louraoui

 

Rabat – Les jardins zoologiques jouent un rôle “extrêmement important” dans la sensibilisation des générations futures à la protection de la vie sauvage, a souligné M. Zouhair Amhaouch, Chef de division des parcs et réserves naturelles aux Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à lutte contre la désertification (HCEFLCD).

A travers leurs différents programmes éducatifs, d’exposition et de conservation ex-situ, les jardins zoologiques contribuent significativement aux efforts de préservation de la faune et de la flore sauvages, a indiqué M. Amhaouch dans une interview accordée à la MAP à l’occasion de la journée mondiale de la vie sauvage, célébrée sous le thème “Ecoutons la voix des jeunes”.

Ces jardins zoologiques abritent des stocks d’espèces menacées d’extinction dans l’objectif de sauvegarder le patrimoine génétique, mais également d’envisager leur réintroduction dans le milieu naturel, a-t-il fait savoir.

Selon le responsable, le thème retenu cette année pour célébrer cette journée, constitue un “message fort” visant à pousser les prochaines générations à agir davantage en faveur de la protection des espèces sauvages, particulièrement celles en voie de disparition, ainsi que pour leur permettre, à travers les différentes actions de sensibilisation, de mieux appréhender les sujets relatifs à la vie sauvage.

M. Amhaouch a, dans ce sens, estimé que la journée mondiale de la vie sauvage constitue une occasion pour marquer l’arrêt national afin de sensibiliser les marocains à l’importance de préserver les espèces sauvages et l’ensemble de leur écosystème.

Au Maroc, la prise de conscience de l’importance de préserver la faune et la flore sauvages ne cesse d’accroître au fil des années grâce aux différentes actions entreprises par les autorités publiques dans l’objectif de mobiliser tous les acteurs (économiques et institutionnels, ainsi que ceux relevant de la société civile).

Et c’est dans ce cadre que le HCEFLCD met en place une stratégie nationale de protection de la nature, qui répond aux engagements pris par le Maroc au niveau international et constitue une déclinaison des différents plans d’actions stratégiques des conventions internationales.

Cette stratégie comprend trois piliers, à savoir “le système national des aires protégées”, “la conservation de la faune sauvage et ses habitats”, “la conservation et e la gestion durable des zones humides”.

Sur le plan juridique, le Maroc a promulgué la loi 29-05 visant à assurer la protection et la conservation des espèces de flore et de faune sauvages à travers notamment le contrôle du commerce des spécimen s des espèces inscrites aux catégories I, II, III, prévues par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction (CITES), ainsi que la catégorie IV qui regroupe les espèces de la flore et de la faune marocaine menacées d’extinction.

La création de cette catégorie va au-delà des normes de la CITES et traduit la volonté du Royaume du Maroc d’assurer également le contrôle du commerce des espèces de faune et de flore sauvages nationales.

Dans le cadre de la mise en application de ladite loi, un plan d’action a été élaboré et mis en œuvre dans l’objectif de renforcer les capacités des gestionnaires du HCEFLCD et de l’Administration des Douanes, d’éradiquer le marché des espèces sauvages et des produits dérivés, ainsi que de réglementer la détention de la faune sauvage, notamment pour les activités liées à la conservation du patrimoine culturel marocain.

Il s’agit également d’améliorer la coordination avec les partenaires au niveau national et régional en matière de lutte contre le trafic illégal des espèces sauvages et de développer un programme de sensibilisation à la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages.

Célébrée le 03 mars de chaque année, la Journée mondiale de la vie sauvage se veut une occasion propice pour mettre en valeur les formes innombrables, belles et diverses que revêtent la faune et la flore sauvages et de sensibiliser à la multitude d’avantages que la conservation de la nature procure aux êtres humains.

Cette Journée rappelle également l’urgente nécessité d’intensifier la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages, aux profondes répercussions économiques, environnementales et sociales.

Lire aussi

Fès-Meknès mobilise les artistes pour attirer les touristes nationaux

vendredi, 25 septembre, 2020 à 10:35

Le Conseil régional du tourisme (CRT) Fès-Meknès a fait appel à des artistes marocains connus et reconnus pour attirer les touristes nationaux et relancer un secteur durement frappé par la pandémie du Covid19.

Les professionnels du tourisme à Agadir débattent d’un plan de relance du secteur

vendredi, 25 septembre, 2020 à 9:31

Les professionnels du tourisme à Souss-Massa ont tenu, mercredi à Agadir, une réunion pour débattre des moyens de mettre en place un plan de relance immédiat du secteur dans la région.

Le Bayern remporte la Super-coupe d’Europe contre Séville 2-1

vendredi, 25 septembre, 2020 à 8:57

Le Bayern Munich est resté sur le toit de l’Europe du football en remportant après prolongation la Super-coupe d’Europe contre Séville (2-1 a.p.), jeudi à Budapest devant plus de 10.000 personnes, une première en compétition européenne depuis mars malgré une pandémie toujours omniprésente.