L’expérience marocaine de l’enquête nationale sur la migration internationale présentée au siège de l’ONU à New York

L’expérience marocaine de l’enquête nationale sur la migration internationale présentée au siège de l’ONU à New York

vendredi, 8 mars, 2019 à 9:10

Nations-Unies (New York)-L’expérience de l’enquête nationale sur la migration internationale (MEDHIMS), que le Maroc mène actuellement, a été présentée au siège de l’ONU à New York dans le cadre des travaux de la 50è Commission de statistique des Nations-Unies (4 au 8 mars).

Cette enquête d’envergure est menée par le Haut Commissariat au Plan (HCP) auprès des ménages marocains sur les migrations internationales, avec comme particularité d’être harmonisée dans plusieurs pays du sud de la Méditerranée afin de fournir des données comparables et de réaliser des économies d’échelle, a expliqué le Directeur des statistiques au HCP, Oussama Marseli, lors d’une intervention devant la Commission.

Et de relever qu’il ressort de cette expérience qu’il est possible d’économiser beaucoup de temps et d’efforts lors de la réalisation d’une enquête normalisée, précisant que pratiquement tous les questionnaires, manuels d’instructions des recenseurs et manuels sur la méthodologie d’échantillonnage étaient déjà disponibles via le programme MEDHIMS.

“Grâce aux efforts et au temps économisés lors de la phase de conception de l’enquête auprès des ménages, nous avons pu nous concentrer sur la phase de mise en œuvre, à savoir le développement et la collecte de données sur le terrain”, a ajouté le Directeur des statistiques du HCP.

Par la suite, a-t-il poursuivi, “nous avons pu apporter une amélioration majeure à l’enquête, principalement en développant une plate-forme de collecte assistée par informatique (CAPI) pour rassembler les données tout en améliorant la précision et la rapidité”.

Par conséquent, et de par cette expérience, “nous sommes convaincus que le programme mondial sous-jacent profitera à de nombreux pays ainsi qu’à notre propre système national de statistique, grâce à un cadre, des normes et des méthodes harmonisées pour la mise en place d’un système intégré de statistiques sur la migration, tenant compte des recensements de population, des enquêtes auprès des ménages ainsi que des sources de données administratives”, a estimé M. Marseli

En outre, a-t-il souligné, le renforcement des capacités dans des domaines spécifiques, tels que l’analyse des données sur les migrations internationales, reste nécessaire pour combler le fossé entre les statistiques et les politiques basées sur les preuves. Cela peut favoriser la collaboration entre différentes parties prenantes et promouvoir le cadre juridique nécessaire pour accéder à diverses sources administratives à des fins statistiques, a-t-il conclu.

Créée en 1947, la Commission de statistique des Nations-Unies est l’entité qui coiffe le système statistique mondial et réunit les Directeurs des statistiques des Etats membres du monde entier. Il s’agit de la plus haute instance décisionnaire pour ce qui est des activités statistiques internationales, en particulier l’établissement des normes statistiques, la mise au point de concepts et de méthodes ainsi que leur mise en œuvre aux niveaux national et international.

 

Lire aussi

Accidents de la circulation : 11 morts et 1.766 blessés en périmètre urbain la semaine dernière

mardi, 7 juillet, 2020 à 12:22

Onze personnes ont trouvé la mort et 1.766 autres ont été blessées, dont 55 grièvement, dans 1.270 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain au cours de la semaine du 29 juin au 05 juillet 2020, indique mardi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Al Hoceima: Panoplie de mesures pour une meilleure reprise de l’activité touristique (responsable)

mardi, 7 juillet, 2020 à 12:17

Une panoplie de mesures et actions ont été entreprises au niveau de la ville d’Al Hoceima pour assurer une reprise de l’activité touristique dans les meilleures conditions, a indiqué le Délégué provincial du tourisme, Aziz Dahna.

Annexion de territoires palestiniens, une “violation” du droit international, selon Paris, Berlin, Le Caire et Amman

mardi, 7 juillet, 2020 à 12:11

Les ministres des affaires étrangères de la France, de l’Allemagne, de l’Egypte et de la Jordanie ont considéré, mardi, que toute annexion de territoires palestiniens occupés serait une “violation” du droit international et mettrait en péril les fondations du processus de paix.