Le Maroc, une destination de choix pour les partenariats sud-sud (Frontier100 IGD)

Le Maroc, une destination de choix pour les partenariats sud-sud (Frontier100 IGD)

jeudi, 23 octobre, 2014 à 10:12

Par Bouchra BENYOUSSEF

New York- Plusieurs CEO de grands groupes africains et américains, réunis à New York, dans le cadre du “Frontier100 IGD”, ont émis le souhait d’établir des partenariats avec le Maroc, un pays africain “politiquement stable”, doté d’une solide vision sud-sud et disposant d’un rare savoir-faire dans le continent en matière d’agro-alimentaire et des énergies renouvelables.

Le Maroc est “une référence en Afrique en matière d’agro-industrie, des énergies renouvelables et du bâtiment, a affirmé le Président de l’ONG américaine Initiative for Global Development (IGD), Mima S. Nedelcovych.
Le Royaume dispose d’un positionnement privilégié en Afrique, à travers le système bancaire, les assurances, le transport et peut se prévaloir d’un “savoir-faire avancé” dans la transformation des produits agro-alimentaires, les énergies renouvelables et la construction, a dit à la MAP Mima S. Nedelcovych.
Pour le Président de l’IGD, il faut tout d’abord lever cette “barrière psychologique” entre Afrique du Nord et le reste de l’Afrique, et le Maroc, a-t-il dit, l’a prouvé en étant le “pays de la région le plus présent sur le continent”.
M. Nedelcovych s’exprimait en marge de la 11ème édition du forum “Frontier 100” de l’Initiative Globale de Développement (IGD) initiée à New York les 22 et 23 courant.
IGD créée à l’initiative des anciens secrétaires d’Etat US Madeleine Albright et Colin Powell, est constituée d’un réseau de dirigeants de compagnies opérant dans des secteurs à fort potentiel de croissance avec pour objectif la lutte contre la pauvreté à travers la promotion de la croissance stratégique et l’investissement dans les pays en voie de développement et notamment en Afrique.
Le Maroc est représenté à cette manifestation où sont réunies plus de 50 CEO de grands groupes leaders africains et américains, en plus de fonds d’investissement US, par la Présidente de la Confédération des Entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah-Chaqroun.
Avec une population actuellement d’un milliard d’habitants dont la moitié vivra en milieu urbain dans 25 ans, il y a un fort potentiel pour l’habitat, a fait observer M. Nedelcovych, pour qui le Royaume est naturellement désigné pour “accompagner cette tendance à travers un secteur du bâtiment très dynamique”.
“Dans 25 ans l’Afrique sera fortement urbanisée et il s’agit de loger toute cette nouvelle génération, lui assurer la sécurité alimentaire et lui permettre l’accès à l’énergie”, a-t-il expliqué.
Autant de secteurs pour lesquels le Maroc jouit d’une rénomée bien établie pour investir et surtout partager son “savoir-faire”, a conclu le Président de l’IGD.
Des secteurs dans lesquels “nous pouvons envisager des partenariats”, a souligné, pour sa part, Cheick Oumar Sylla, CEO Afrique de “Contour Global”, dont le siège de ce groupe américain de production d’énergie est basé à New York.
Si, jusqu’à présent l’essentiel de “nos activités étaient essentiellement orientées vers l’Afrique sub-saharienne”, a-t-il dit à la MAP, son groupe compte “approcher le Maroc pour d’éventuels partenariats”.
“Nous n’avons pas regardé les potentiels de partenariats avec des pays comme le Maroc qui est dans la région le pays le plus stable politiquement et le plus innovant en matière d’énergies renouvelables”, a-t-il regretté.
C’est pourquoi, “Contour Global Africa” Lomé, entend faire des démarches pour nouer des partenariats avec de “grands groupes marocains et voir dans quelle mesure l’expérience marocaine accumulées dans l’éolien pourrait être dupliquée dans d’autres pays africains”.
“C’est un appel à partenariat” qu’il lance depuis le forum “Frontier 100”, a-t-il dit.
Yinka Oyinlola, CEO de “Nigeria Leadership initiative” (NLI), croit lui aussi “aux relations sud-sud, surtout au sein de l’Afrique dans son ensemble” et la “volonté politique du Maroc, à cet égard, est très encourageante”, a-t-il affirmé à la MAP.
Au sein de NLI, une association regroupant les chefs des compagnies du secteur privé nigérian avec pour objectif de promouvoir une entreprise citoyenne, à travers une éthique et des valeurs morales, “nous sommes encouragés par la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI”, s’agissant de cette coopération sud-sud, a-t-il dit. Une volonté politique qui a été traduite dans la réalité par “l’importante participation d’une délégation d’entrepreneurs marocains” au Forum sur l’investissement en mai dernier à Abuja.
“Notre intérêt, a-t-il indiqué, est de nouer des partenariats dans le continent”, et le Maroc est le pays le “plus attractif” car il “réunit à la fois stabilité politique et une véritable vision sud-sud, en plus d’un secteur privé “très dynamique et fortement présent” en Afrique.

Lire aussi

Présidentielle en Argentine : manifestations massives de soutien au président sortant Mauricio Macri

dimanche, 20 octobre, 2019 à 19:43

Des centaines de milliers de personnes ont manifesté samedi soir au centre de la capitale argentine, Buenos Aires, pour exprimer leur soutien au président sortant Mauricio Macri, candidat à un second mandat à la tête du pays lors de la présidentielle du 27 octobre.

Le ministre espagnol de l’Intérieur demande une nouvelle fois au gouvernement catalan de condamner “fermement” la violence

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:55

Le ministre espagnol de l’Intérieur en fonction, Fernando Grande-Marlaska, a demandé, dimanche, au gouvernement régional de la Catalogne de condamner de “manière ferme” les actes de violence survenus durant ces derniers jours dans la région, à la suite de la condamnation d’ex responsables catalans.

Aéroport Marrakech Menara: Arrestation d’un Brésilien en flagrant délit de trafic de cocaïne

dimanche, 20 octobre, 2019 à 16:20

Les éléments de police à l’aéroport Marrakech Menara ont arrêté, dimanche, un citoyen brésilien, âgé de 22 ans, en flagrant délit de trafic de cocaïne.