Le Maroc et l’UE franchissent un palier supplémentaire dans leur partenariat stratégique multiforme

Le Maroc et l’UE franchissent un palier supplémentaire dans leur partenariat stratégique multiforme

mercredi, 16 janvier, 2019 à 16:15

Par Adil Zaari Jabiri

Strasbourg – C’est avec une salve d’applaudissements et les félicitations du président de la session plénière que l’adoption, à une écrasante majorité, de l’accord agricole liant le Maroc et l’Union européenne a été accueillie ce mercredi à l’hémicycle strasbourgeois du Parlement européen.

Le président de la plénière, l’eurodéputé italien David Maria Sassoli, vice-président du Parlement européen a salué à cette occasion la présence dans la salle d’une forte délégation marocaine, composée notamment de députés et d’élus des provinces du Sud du Royaume, des membres de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE et du groupe d’amitié parlementaire venue assister aux travaux de la plénière.

Ce vote positif a été précédé du rejet d’une proposition de résolution demandant le renvoi du texte de l’accord devant la Cour européenne de justice pour un avis, ce qui constitue une double victoire pour le Maroc et bien évidemment un échec cuisant du polisario et de l’Algérie qui n’ont pas cessé de manœuvrer depuis le début pour torpiller ce processus.

Après avoir franchi les différentes étapes exécutives et parlementaires au niveau des instances européennes, l’adoption de cet accord à 444 voix pour, 167 contre et 68 abstentions et qui précise explicitement que les produits agricoles et de pêche issus des provinces du Sud du Royaume bénéficient des mêmes préférences tarifaires que ceux couverts par l’Accord d’Association, vient ainsi consolider les acquis engrangés par la diplomatie nationale portée par la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI.

Elle donne un signal fort de l’engagement de l’Europe pour consolider son partenariat stratégique avec un allié fiable et balise la voie pour construire un avenir commun prometteur dans la sérénité et la confiance mutuelle.

Cette importante échéance apporte un démenti formel aux allégations mensongères des adversaires du Maroc autour de l’exploitation des ressources des provinces du sud et du bénéfice des populations locales.

C’est aussi l’affirmation sans équivoque du caractère non-négociable de l’intégrité territoriale du Royaume et des fondamentaux de sa position à l’égard du Sahara marocain, ainsi que vis-à-vis de la préservation de ses intérêts économiques et de son attachement sincère au partenariat multidimensionnel et profond avec l’UE.

Du côté de l’Union européenne, tout a été mis en œuvre pour s’assurer d’un vote massif des eurodéputés, notamment la garantie du bénéfice des populations des ressources de la région et pour leur présenter un texte qui respecte les exigences juridiques et les aspects techniques dans un esprit de compromis favorable à tous.

Outre les dispositions prévues dans l’accord qui garantissent aux populations le droit de bénéficier des ressources naturelles de leur région, des visites de terrain, des audits et des études d’impact ont été effectués pour en avoir le cœur net, sans oublier l’effort colossal consenti par le Royaume pour permettre aux provinces du sud de tirer profit de la dynamique de développement dont bénéficient l’ensemble des régions dans une approche globale, intégrée et solidaire. Ce détail et non des moindres a été pris en compte par les eurodéputés, dont plusieurs ont effectué le déplacement dans les provinces du sud afin d’y constater de visu l’essor de développement et l’implication des populations dans la gestion de leurs affaires locales.

Avec l’adoption de ce texte, qui vient confirmer que tout accord couvrant le Sahara marocain ne peut être négocié et signé que par le Royaume dans le cadre de l’exercice de sa souveraineté pleine et entière sur cette partie de son territoire, le Maroc et l’Union européenne entament un nouveau chapitre de leur partenariat.

Aussitôt après ce vote positif, la Haute représentante de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini, a annoncé une visite, ce mercredi soir, au Maroc non prévue initialement dans son agenda, pour réitérer l’engagement de l’Europe vis-à-vis du renforcement du partenariat stratégique avec le Royaume.

«Cette visite s’inscrit dans la dynamique de relance des relations entre le Maroc et l’Union européenne, de manière à constituer un partenariat stratégique plus étroit, profond et ambitieux», a affirmé la Commission européenne dans le communiqué annonçant cette visite.

Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, fiscalité et douanes, dont le département a travaillé sur les différentes étapes techniques et juridiques de l’accord agricole, a estimé dans une déclaration à la MAP que «le vote d’aujourd’hui représente l’aboutissement de plus de deux ans de travail intense et productif entre les autorités européennes et marocaines », notant que « sur ces nouvelles bases, le partenariat entre le Maroc et l’Union européenne est plus solide que jamais ».

Lire aussi

Les pays africains appelés à développer des outils très objectifs d’évaluation de risque en cas d’apparition d’une épidémie

jeudi, 21 février, 2019 à 19:00

Les pays africains sont appelés à développer des outils très objectifs d’évaluation de risque permettant à chaque pays de les utiliser à son niveau lorsqu’un problème de santé publique sévit dans le monde, a affirmé, jeudi à Addis-Abeba, le Directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Dr Mohamed Lyoubi.

Cérémonie d’installation du nouveau wali de la région de Béni Mellal-Khénifra

jeudi, 21 février, 2019 à 18:39

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit et le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, ont présidé, jeudi à Béni Mellal, la cérémonie d’installation de M. Khatib El Hebil que SM le Roi Mohammed VI a nommé Wali de la région de Béni Mellal-Khénifra, gouverneur de la province de Béni Mellal.

Lancement de la 6è édition du Grand prix national de la presse agricole et rurale

jeudi, 21 février, 2019 à 18:16

Le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a annoncé, jeudi, le lancement de la 6ème édition du Grand prix national de la presse agricole et rurale.