La Papouasie-Nouvelle-Guinée salue le “réalisme” de l’initiative marocaine d’autonomie

La Papouasie-Nouvelle-Guinée salue le “réalisme” de l’initiative marocaine d’autonomie

mercredi, 19 juin, 2019 à 10:55

Nations-Unies (New York) – La Papouasie-Nouvelle-Guinée a salué, lors de la réunion du Comité des 24 des Nations-Unis qui se tient à New York, le “réalisme”, la “bonne foi” et le sens du “compromis” de l’initiative marocaine d’autonomie pour régler le conflit du Sahara.

Le règlement de la question du Sahara “devrait être fondé sur des réalités concrètes et un esprit de bonne foi et un compromis négocié, tels qu’énoncés dans l’initiative méritoire d’autonomie du Maroc et reconnus dans les résolutions du Conseil de sécurité”, a déclaré le représentant permanent et ambassadeur de la Papouasie-Nouvelle-Guinée aux Nations Unis, Max Hufanen Rai.

Pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée, a-t-il soutenu, un dialogue inclusif à tous les niveaux impliquant tous les acteurs concernés est un outil important pour développer la compréhension mutuelle et créer des passerelles vers une solution durable à cette question.

Hufanen Rai a, à cet égard, exprimé le soutien de son pays au processus politique constructif en cours, engagé sous les auspices des Nations-Unies, afin de progresser dans la recherche d’une solution durable, négociée et mutuellement acceptable, soulignant que “toutes les parties concernées” doivent être impliquées dans la recherche d’une telle solution politique.

Par ailleurs, l’ambassadeur de Papouasie-Nouvelle-Guinée a relevé que la promotion des conditions de vie des populations du Sahara dans un cadre de paix et de sécurité reste d’une importance cruciale.

“A cet égard, nous saluons les efforts de développement durable que le Maroc déploie dans la région du Sahara à travers des infrastructures importantes et des investissements dans les secteurs socio-économiques”, a-t-il dit.

Il a également attiré l’attention sur la situation des droits de l’homme dans les camps de Tindouf et le sort des populations qui y sont séquestrées, appelant à ce que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) soit autorisé à effectuer un recensement de population dans ces camps.

“Nous demandons donc instamment que le HCR soit autorisé à enregistrer les populations des camps de Tindouf, conformément au droit international humanitaire et comme indiqué dans toutes les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, y compris la résolution 2468”, a-t-il déclaré.

Lire aussi

L’approvisionnement du marché en Levothyrox se stabilisera progressivement à partir de fin juillet (ministère)

mardi, 16 juillet, 2019 à 23:58

L’approvisionnement du marché en Levothyrox, médicament utilisé pour traiter les troubles de la thyroïde, se stabilisera progressivement au niveau national à partir de fin juillet, a assuré, mardi, le ministère de la Santé.

La contribution de l’économie solidaire au PIB toujours faible

mardi, 16 juillet, 2019 à 23:55

La Secrétaire d’Etat chargée de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Jamila El Moussali a estimé, mardi à Rabat, que la contribution de l’économie solidaire au PIB demeure toujours faible.

La gestion et la valorisation des déchets sous la loupe d’Essaouira Innovation Lab

mardi, 16 juillet, 2019 à 18:40

Un aréopage d’experts, de chefs d’entreprises, de responsables, d’acteurs de la société civile et de représentants des services extérieurs et de la Province se sont réunis, mardi à Essaouira, dans le cadre des ”Design Days Gestion et Valorisation des déchets”, un événement initié par Essaouira Innovation Lab.