• Accueil
Le plan de relance économique annoncé par SM le Roi, fait du Maroc un des pays pionniers en matière de lutte contre les effets du coronavirus (journaux polonais)

Le plan de relance économique annoncé par SM le Roi, fait du Maroc un des pays pionniers en matière de lutte contre les effets du coronavirus (journaux polonais)

vendredi, 7 août, 2020 à 11:01

Varsovie – Des journaux polonais ont mis en avant la pertinence du plan de relance économique annoncé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le discours du Trône, faisant du Maroc, l’un des pays pionniers qui œuvre avec clairvoyance et détermination pour surmonter les répercussions de la crise épidémique.

Le journal ‘’Warszvska Izba Gospodarcza’’, spécialisé dans l’économie, a indiqué que le plan de relance économique annoncé par Sa Majesté le Roi intervient à point nommé, en ces temps difficiles de propagation de la pandémie du Covid-19 que traverse le monde marqués par les conséquences économiques et sociales de la crise.

Dans un article intitulé « Maroc: Mobilisation sociale et des milliards alloués au soutien de l’économie nationale », le journal écrit que Sa Majesté le Roi a lancé une importante initiative pour la création d’un Fonds spécial pour faire face aux répercussions sanitaires, économiques et sociales de la pandémie avec la mobilisation de 33 milliards 700 millions de dirhams dont les dépenses engagées jusqu’à présent se montent à 24 milliards 650 millions de dirhams, tandis que 5 milliards de dirhams seront affectés à la Caisse Centrale de Garantie, dans le cadre de la relance économique, notant que le plan de relance permettra aux secteurs économiques affectés par la crise de préserver les emplois.

Le plan de relance économique permettra aux entreprises et aux secteurs de production de se remettre d’aplomb, d’accroître leur capacité à créer des emplois et à préserver les sources de revenu, ajoute le journal.

De son côté, le journal ‘’TTG’’ a souligné que conformément aux Hautes Orientations Royales, il a été décidé d’injecter environ 120 milliards de dirhams dans l’économie nationale, soit l’équivalent de 11% du PIB, affirmant que ce taux inscrit le Maroc parmi les pays les plus audacieux en matière de politique de relance économique post-crise.

Le journal relève également que pour réunir les conditions de réussite de ce plan, le Souverain a recommandé l’adhésion efficace et responsable du gouvernement, des acteurs sociaux et des opérateurs économiques, parallèlement à une réforme profonde du secteur public pour corriger les dysfonctionnements structurels des établissements et entreprises publics et rehausser leur efficience économique et sociale.

Le journal affirme que la stratégie du Maroc pour lutter contre les répercussions de la crise épidémique est ‘’globale et perspicace’’ en ce sens qu’elle porte sur la généralisation des avantages à dimension sociale et de la couverture sociale au profit de tous les Marocains au cours des cinq prochaines années.

Lire aussi

Liga (3ème journée) : Le Barça et l’Atletico démarrent du bon pied, le Real se ressaisit

lundi, 28 septembre, 2020 à 9:01

Le nouveau FC Barcelone de Ronald Koeman a débuté la Liga en étrillant Villarreal (4-0) avec un bon jeu, beaucoup de buts et un énorme Ansu Fati. Que des bonnes nouvelles pour une équipe qui a finalisé la saison dernière sur la défaite historique (2-8) contre le Bayern et une triste histoire de va-et-vient avec Messi.

Botola Pro D1 (26è journée/Mise à jour): Le Moghreb Tétouan et le Wydad Casablanca font match nul (1-1)

dimanche, 27 septembre, 2020 à 23:44

Le Moghreb de Tétouan (MAT) a fait match nul à domicile, un but partout, devant le Wydad de Casablanca (WAC), dimanche soir au stade Saniat R’mel à Tétouan, en mise à jour de la 26è journée de la Botola Pro D1.

Chili: lancement d’un plan visant la création d’un million d’emplois

dimanche, 27 septembre, 2020 à 23:07

Le gouvernement chilien a annoncé, dimanche, un ambitieux plan de promotion de l’emploi, doté de 2 milliards de dollars, qui vise à créer ou récupérer un million d’emplois en six mois et qui se concentre sur les femmes et les jeunes, deux des groupes les plus durement touchés par la crise économique causée par les restrictions sanitaires imposées pour faire face à la pandémie.