Portugal: Le Ramadan, un mois de recueillement et de solidarité avec les personnes dans le besoin

Portugal: Le Ramadan, un mois de recueillement et de solidarité avec les personnes dans le besoin

jeudi, 16 mai, 2019 à 14:37

Par Karim Naji

Lisbonne – Le Ramadan au Portugal constitue non seulement un mois de jeûne, de recueillement et de prière, mais aussi un mois de partage et de solidarité avec les personnes qui sont dans le besoin.

Le mois de Ramadan invite aussi à penser aux personnes démunies qui vivent dans des conditions socio-économiques difficiles et à se montrer généreux envers elles, dans un souci de promotion de la justice sociale et de la fraternité.

Au niveau de la mosquée centrale de Lisbonne, plusieurs actions de bienfaisance sont menées tout au long du mois de Ramadan en vue d’atténuer les souffrances des personnes défavorisées.

Dans ce contexte, “chaque samedi et dimanche, nous distribuons la zakat aux pauvres et aux démunis et plusieurs denrées alimentaires de base, à travers l’inscription des familles nécessiteuses, en prenant en compte le nombre de leurs membres pour leur apporter le soutien nécessaire lors de ce mois béni”, a affirmé Cheikh Mounir David, d’origine mozambicaine, Imam de la mosquée centrale de Lisbonne, dans un entretien à la MAP, mettant l’accent sur la dimension sociale de ce mois.

Plus de 1.000 familles bénéficient de ce soutien alimentaire, mais aussi pour ce qui est des médicaments, par l’intermédiaire d’une association “Zakat Islam”, qui compte une soixantaine parmi ses membres, dans le cadre de la solidarité et l’entraide entre différentes composantes de la société, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, en matière de formation et de sensibilisation des fidèles, la mosquée dispense, tout au long du mois de Ramadan, entre les prières d’Al Asr et Al Maghrib, des cours en portugais, sur le Saint Coran qui a été révélé en ce mois béni, et sur les valeurs morales de la religion, a fait savoir Cheikh Mounir.

Au Portugal, depuis l’avènement du mois de Chaâbane, la communauté musulmane s’apprête à accueillir avec joie et enthousiasme le mois de Ramadan, compte tenu de ses multiples vertus et bienfaits, aussi bien sur le corps que l’âme, s’est-il félicité.

Certains employés et fonctionnaires, pour se libérer de tout engagement professionnel, prennent leur congé pendant ce mois pour se dédier à leurs actes rituels et consacrer la majeure partie de leur temps à leur religion et à l’accomplissement des prières et celles de Tarawih à la mosquée, a-t-il poursuivi, précisant que la mosquée leur offre, pour sa part, les repas du ftour et du dîner afin de dispenser les fidèles des déplacements.

Chaque année, a assuré l’Imam, la mosquée oeuvre à l’amélioration des différentes prestations fournies à la communauté musulmane, dont le nombre s’élève à quelque 50.000, à travers la mise à leur disposition des conditions nécessaires pour l’accomplissement de leur devoir religieux, non seulement dans la mosquée de Lisbonne, mais dans toutes les autres mosquées, dans un souci de proximité, et pour leur éviter les difficultés de déplacement jusqu’à la mosquée centrale, outre l’ouverture de plusieurs endroits pour l’accomplissement des 5 prières et des Tarawihs.

Au cours des dernières années, quand le Ramadan avait lieu pendant la saison d’hiver, il y avait encore différents programmes religieux de sensibilisation, après la prière des Tarawihs, alors que cette année et la précédente, “on n’est pas en mesure de suivre cette tradition, vu que la prière d’Al Ichaa et des Tarawihs prennent fin tardivement, vers minuit”, selon l’Imam.

Revenant sur l’histoire de construction de la mosquée centrale de Lisbonne, il a expliqué que l’Association islamique du Portugal avait sollicité le terrain au gouvernement en 1960 et après l’avoir obtenu elle a demandé aux ambassades des pays islamiques de contribuer à sa construction, lesquelles ont toutes répondues présentes.

La mosquée, qui a été inaugurée en 1985, n’était pas celle d’aujourd’hui, elle ne comptait qu’un seul lieu de prière et un autre d’ablutions avec un seul niveau, se remémore Cheikh Mounir.

Mais actuellement, se réjouit-il, grâce aux aides des différentes parties, elle compte plusieurs dépendances, notamment une salle de prière pour hommes, une autre pour femmes, une médersa (école coranique) et un restaurant d’une capacité d’accueil de 700 personnes qui fournit également de la nourriture aux autres mosquées de la ville.

La mosquée, sise au centre de la ville, constitue un joyau architectural qui ne peut laisser indifférents les visiteurs qui s’y rendent. Elle est considérée, à juste titre, comme la mère de toutes les mosquées au Portugal.

Cet édifice religieux est à la fois un lieu de culte et d’enseignement de la foi musulmane. Il accueille chaque vendredi et samedi soir des non-musulmans, dont la plupart sont de confession chrétienne, et certains sans aucune religion, pour leur expliquer les vrais préceptes et valeurs de l’Islam, a révélé Cheikh.

Au cours de la prière, ils assistent et voient comment les Musulmans prient et comment l’Islam prône les valeurs de tolérance et de cohabitation entre différents peuples, avant de quitter la mosquée avec un sentiment de satisfaction et de quiétude.

Ils apprennent aussi, selon lui, comment l’Islam garantit les droits à tous, notamment à la femme, à qui il a conféré un statut digne et honorable au sein de la famille.

Ces actions de sensibilisation font que certains d’entre eux se convertissent volontairement et avec conviction à l’Islam, et qui sont assistés ensuite par des encadrants pour leur apprendre la manière de prier, en leur remettant certains livres sur la religion en vue de leur faciliter la tâche, tout en les invitant à fréquenter la mosquée pour apprendre à pratiquer leur religion.

Le Ramadan au Portugal, outre ses bienfaits spirituels, constitue également un mois de convivialité et de rencontres entre les membres des différentes communautés musulmanes pour apaiser les effets du dépaysement et de la nostalgie et combattre le mal du pays.

Lire aussi

L’Ambassadeur-représentant permanent du Maroc auprès de l’Unesco remet ses lettres de créance à Mme Audrey Azoulay

vendredi, 19 juillet, 2019 à 18:41

Le nouvel Ambassadeur-représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco), M. Samir Addahre, a remis, vendredi, ses lettres de créance à la Directrice générale de l’Unesco, Mme Audrey Azoulay.

Conseil supérieur du pouvoir judiciaire: La nouvelle promotion de conservateurs judiciaires et d’ingénieurs prête serment

vendredi, 19 juillet, 2019 à 18:38

La nouvelle promotion de conservateurs judiciaires et d’ingénieurs affectée au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire a prêté serment, jeudi à Rabat, devant la Cour de cassation, lors d’une séance présidée par le président délégué du Conseil, Mustapha Fares.

Tenue à Rabat de la première Commission mixte du nouveau Protocole de Pêche Maroc-UE

vendredi, 19 juillet, 2019 à 3:07

Conformément aux dispositions de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable, signé entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne (UE) le 14 janvier dernier, la première Commission mixte, composée des représentants des deux parties, a achevé ses travaux, jeudi à Rabat, indique le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.