Présidentielle au Chili : Plus de 13,5 millions d’électeurs appelés aux urnes, Michelle Bachelet grande favorite

Présidentielle au Chili : Plus de 13,5 millions d’électeurs appelés aux urnes, Michelle Bachelet grande favorite

vendredi, 15 novembre, 2013 à 11:01

Par Mohammed TANJI

Santiago  – Plus de 13,5 millions de Chiliens sont appelés dimanche aux urnes pour élire parmi neuf candidats en lice à la présidentielle le successeur de l’actuel président conservateur Sebastian Pinera, la constitution chilienne interdisant d’exercer deux mandats consécutifs.

Les électeurs auront à choisir principalement entre l’ancienne présidente Michelle Bachelet (2006-2010), représentant “La Nueva Mayoria’’, coalition de centre gauche formée par les composantes de la Concertation et le parti communiste, l’ex ministre du travail Evelyn Matthei, candidate de ‘’La Alianza Por Chile’’ regroupant les partis de droite, le jeune politicien Marco Enriquez-Onimani du parti progressiste, qui s’était déjà présenté à la présidentielle de 2009, et l’économiste Marcel Claude du parti humaniste.

Les autres candidats en lice sont les indépendants Franco Parisi et Tomas Jocelyn-Holt, la militante sociale Roxana Miranda du parti de l’égalité, l’écologiste Alfredo Sfeir du parti écologique vert et le conservateur Ricardo Israel du parti régionaliste des indépendants.

Parallèlement à la présidentielle, les chiliens devront élire les membres de la Chambre des députés et du Sénat ainsi que les conseillers régionaux.

D’après les différents sondages, dont le dernier réalisé par le Centre d’études politiques (CEP) et publié le 29 octobre dernier, Michelle Bachelet, également ancienne directrice exécutive de l’ONU-Femmes, reste la candidate favorite des Chiliens au prochain scrutin avec 47 pc des intentions de vote, contre 14 pc pour Evelyn Matthei, suivie de Franco Parisi (10 pc), Marco Enriquez Ominami (7 pc), et Marcel Claude (3 pc).

A trois jours du scrutin, et à la lumière des échos de la campagne électorale ayant pris fin jeudi soir et des deux grands débats présidentiels, la révision de la constitution, l’éducation, la santé, le système des pensions et la réforme fiscale sont les principaux sujets ayant dominé la campagne électorale.

La promesse d’une révision de la constitution est partagée par la majorité des candidats, à l’exception de l’ancienne ministre du travail, Evelyn Matthei.

La réforme du système éducatif actuel, coûteux  et inégalitaire, a sous-tendu pendant les deux dernières années une centaine de manifestations estudiantines à travers le pays, dont certaines ont été marquées par l’occupation d’établissements scolaires et d’enceintes universitaires, pour réclamer cette réforme basée sur la gratuité et l’amélioration des cursus d’enseignement.

Concernant le chantier de l’éducation, les approches des deux favorites, Bachelet et Matthei, au prochain scrutin sont différentes voire distantes.

Michelle Bachelet, qui considère la question de l’éducation comme un “droit social et non pas un bien de consommation’’, plaide pour une profonde réforme du système éducatif, qui doit être accompagnée d’une réforme fiscale, pour la promotion de la qualité de l’enseignement en vue d’avancer dans six ans vers la gratuité de l’enseignement supérieur.

Par contre, son adversaire Evelyn Matthei, selon laquelle la gratuité doit bénéficier seulement aux familles à revenus limités, semble privilégier la ligne suivie par l’actuel gouvernement visant à faciliter les crédits étudiants.

De l’avis de plusieurs observateurs et analystes politiques, Michelle Bachelet est archi favorite pour reprendre sa place à La Moneda (Palais présidentiel), reste à savoir si la candidate socialiste sera élue à la magistrature suprême du pays dès le premier tour ou patienter jusqu’au deuxième tour, prévu  le 15 décembre prochain, et si elle aura une majorité propre au Congrès.

Lire aussi

Dakhla : 1.277cas exclus après des tests négatifs au Covid-19

dimanche, 31 mai, 2020 à 23:42

Quelque 1.277 cas suspects de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19) dans la région de Dakhla-Oued Eddahab ont été écartés après des résultats négatifs des analyses effectuées au laboratoire, a annoncé dimanche la direction régionale de la Santé (DRS).

Essaouira à pied d’œuvre pour une relance créative et volontariste après le déconfinement

dimanche, 31 mai, 2020 à 23:33

A la faveur de la synergie de leurs efforts et de la fédération de leurs énergies, les différentes forces vives d’Essaouira se sont engagées volontairement, depuis quelques semaines, dans un cycle de concertation interactive et de réflexion collective autour des moyens et instruments à mettre en œuvre pour assurer à la Cité des Alizés une relance multidimensionnelle, à la fois créative et volontariste durant la période post-confinement.

Journée mondiale sans tabac au Maroc: Des experts jettent la lumière sur le tabagisme en tant que facteur d’aggravation de la Covid-19

dimanche, 31 mai, 2020 à 22:27

“Tabac et Covid-19” est le thème d’un webinaire organisé, dimanche, par le ministère de la Santé à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, avec la participation de plusieurs experts en la matière.