Ramadan et communautés au Qatar, entre piété, soirées ramadanesques et nostalgie du pays

Ramadan et communautés au Qatar, entre piété, soirées ramadanesques et nostalgie du pays

mercredi, 22 mai, 2019 à 12:00

-(Par Zhor Saih)-.
Doha – Le mois béni de ramadan est célébré au Qatar dans un climat de piété et de spiritualité, agrémenté par des soirées ramadanesques qui ravivent la nostalgie du pays chez les membres des communautés musulmanes en dépit des similitudes culturelles entre les différentes sociétés du monde islamique.

L’atmosphère ramadanesque replonge, en effet, les membres des communautés musulmanes installées au Qatar dans le souvenir des coutumes et rituels de leurs pays respectifs.

Au moment où certains se remémorent les souvenirs d’enfance au pays et se réjouissent de citer les délices des tables des ftour et shour et la célébration de l’aid el Fitre chez eux, d’autres, pourtant bien intégrés dans la société qatarie, restent submergés par la nostalgie du pays et de la famille et amis surtout lors de l’avènement des occasions à caractère religieux comme le mois sacré de ramadan.

Ce sentiment s’accentue en particulier au cours du ramadan, un mois béni d’invocation, de piété et de méditation.

A cet égard, Samir Barghouti, homme de médias palestinien, installé depuis de longue date à Doha après un séjour au Koweït, a confié à la MAP, que l’avènement du mois béni réveille chez lui la nostalgie du ramadan à Al Qods et la profonde blessure provoquée par son éloignement de la ville sainte.

Pour lui, ce qui revient le plus souvent sont les fabuleux moments vécus avec la famille et les amis, les mets ramadanesques des maqdessis, les prières accomplies à la mosquée Al Aqsa en compagnie de son père, les appels à la prières et la récitation du coran dans ce lieu saint de l’Islam et la rivalité entre les enfants du quartier pour jeûner le plus grand nombre de jours.

Ilham, une jeune marocaine établie au Qatar depuis plus d’une décennie avec son mari égyptien et ses trois enfants, prépare pour la rupture du jeûne des délicieux plats de la gastronomie marocaine et égyptienne pour les partager avec ses amies du Qatar dans le cadre d’un échange de mets et de délices au cours de ce mois béni.

L’animation dans les grands complexes commerciaux de la capitale Doha, dont le marché de “Ouakef” et celui de “Ouakra” ne diffèrent pas beaucoup du climat qui règne dans les médinas au Maroc et dans les artères du Caire lors du mois de Ramadan, a confié Ilham à la MAP, se réjouissant des moments spirituels qui accompagnent l’accomplissement des prières dans la mosquée de Mohamed Ben Abdelouahab à Doha.

Riche de son brassage culturel, Doha offre ainsi aux résidents de différentes nationalités un environnement propice pour vivre le mois de Ramadan dans un cadre de coexistence, d’estime et de respect.

Les nuits ramadanesques à Doha sont marquées notamment par des moments d’échange entre les membres des communautés étrangères établies au Qatar, une occasion chaleureuse de partager les diversités culturelles dans des espaces dédiés aux rencontres.

Pour Khaoula Mortada, une académicienne qatarie, malgré les aspects de la vie moderne au Qatar, le mois de Ramadan conserve toujours son cachet spirituel et culturel, notant à cet égard que les familles accueillent ce mois béni suivant les coutumes ancestrales enracinées dans le patrimoine culturel qatari.

Tout cela laisse dire que lors du mois de Ramadan, la coexistence, la spiritualité et le brassage culturel entre les cultures des communautés étrangères et du pays hôte, le Qatar, riment en parfaite symbiose.

Lire aussi

Le rôle primordial des jeunes dans la promotion de l’éducation mis en exergue à Al Hoceima

samedi, 17 août, 2019 à 16:25

Les intervenants lors d’une rencontre organisée par le réseau “Les citoyens” ont souligné, vendredi à Imzouren (province d’Al Hoceima), l’importance primordiale de la jeunesse dans le développement et la promotion de l’éducation au Maroc.

Le Maroc prend part au 2e Forum Sino-arabe de coopération dans le domaine de la santé

vendredi, 16 août, 2019 à 17:29

Une délégation marocaine prend part aux travaux du 2eme Forum Sino-arabe de coopération dans le secteur de la santé

Kénitra: Une brigade des motards utilise son arme de service pour arrêter un récidiviste qui mettait en danger la vie des éléments de la police sur la voie publique

vendredi, 16 août, 2019 à 17:00

Une patrouille de la brigade des motards, exerçant dans la préfecture de police de Kénitra, a été contrainte vendredi de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires, qui était sous l’emprise de la drogue et qui exposait la vie des éléments de la police à une menace grave et sérieuse sur la voie publique.