Un sénateur italien s’interroge sur les mesures prises par le gouvernement pour empêcher l’infiltration en Italie d”‘éléments liés au jihadisme”

Un sénateur italien s’interroge sur les mesures prises par le gouvernement pour empêcher l’infiltration en Italie d”‘éléments liés au jihadisme”

samedi, 16 novembre, 2013 à 22:12

Rome – Le sénateur italien Andrea Augelo du Parti des Libertés (PDL) a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Angelino Alfano, relative aux mesures de sécurité prises par le gouvernement afin de prévenir “toute infiltration d’éléments liés au jihadisme en Afrique du nord” en Italie, à l’occasion d’une conférence organisée vendredi et samedi à Rome par le polisario.

M. Augelo a notamment rappelé que cette conférence est organisée en soutien à une organisation qui, par le passé, avait bénéficié de “l’appui de Kadhafi” et dont “le siège se trouve dans les camps de réfugiés de Tindouf, dans le sud de l’Algérie où a été enlevée, en octobre 2010, l’humanitaire italienne, Rossella Urru et deux autres espagnols, par le groupe jihadiste Mujao, qui était exclusivement composé de sahraouis des camps gérés par le polisario”.

“Au cours des dernières années, en plus des analyses africaines, des think tank américains comme le Carnegie Endowment, ont dénoncé le phénomène de recrutement dans les camps de Tindouf par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), où des dizaines de jeunes sahraouis, sans travail ni perspectives d’avenir, se sont établis dans les bases du Jihad présentes dans le nord du Mali”, a-t-il poursuivi.

En 2011, a-t-il fait observer, une autre italienne, Maria Sandra Mariani, a été enlevée dans le sud de l’Algérie, lors d’une opération menée par un sahraoui des camps administrés par le polisario à Tindouf.

De plus, ajoute le sénateur, en août dernier, la justice espagnole a décidé de poursuivre les dirigeants du groupe séparatiste pour “graves violations des droits de l’Homme à Tindouf”.

“C’est ainsi que le juge Pablo Ruz de la Cour pénale de Madrid, a reçu la plainte déposée en 2007 par une ONG constituée de victimes sahraouies du polisario, en tenant la première audience, le 12 août”, a-t-il écrit, soulignant que “la plainte a été déposée par deux sahraouis qui déclarent être victimes du polisario, Dahi Aguai, président de l’Association des portés disparus du polisario, et Saâdani Maalainine, épouse de feu El Wali Seikh Slama, décédé à Tindouf après avoir été torturé par le groupe séparatiste”.

Compte tenu de ce procès, fait-il remarquer, “le responsable du polisario en Espagne, Brahim Ghali, a été rappelé en Algérie pour échapper à la justice espagnole”.

D’autre part, le sénateur s’interroge également sur les mesures que le gouvernement italien compte prendre dans le cadre de la défense des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf où est “acheminée, chaque année, l’aide humanitaire de la part du gouvernement italien, pour des centaines de milliers d’euros”.

Lire aussi

Dakhla : 1.277cas exclus après des tests négatifs au Covid-19

dimanche, 31 mai, 2020 à 23:42

Quelque 1.277 cas suspects de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19) dans la région de Dakhla-Oued Eddahab ont été écartés après des résultats négatifs des analyses effectuées au laboratoire, a annoncé dimanche la direction régionale de la Santé (DRS).

Essaouira à pied d’œuvre pour une relance créative et volontariste après le déconfinement

dimanche, 31 mai, 2020 à 23:33

A la faveur de la synergie de leurs efforts et de la fédération de leurs énergies, les différentes forces vives d’Essaouira se sont engagées volontairement, depuis quelques semaines, dans un cycle de concertation interactive et de réflexion collective autour des moyens et instruments à mettre en œuvre pour assurer à la Cité des Alizés une relance multidimensionnelle, à la fois créative et volontariste durant la période post-confinement.

Journée mondiale sans tabac au Maroc: Des experts jettent la lumière sur le tabagisme en tant que facteur d’aggravation de la Covid-19

dimanche, 31 mai, 2020 à 22:27

“Tabac et Covid-19” est le thème d’un webinaire organisé, dimanche, par le ministère de la Santé à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, avec la participation de plusieurs experts en la matière.