Visite du Pape François au Maroc, une consécration de la singularité du Royaume

Visite du Pape François au Maroc, une consécration de la singularité du Royaume

samedi, 30 mars, 2019 à 10:40

Rabat – Tout au long de son histoire, et jusqu’à nos jours, le Maroc a toujours été une terre de coexistence, de rencontre, de tolérance et d’interaction entre les Musulmans et les adeptes d’autres religions, notamment les Chrétiens et les Juifs.

Cette singularité puise sa force dans le patrimoine civilisationnel du Royaume, son histoire séculaire où les Musulmans ont vécu en bonne intelligence avec les adeptes des autres religions, mais principalement dans les prescriptions et les enseignements de l’Islam, notamment sa première source de référence, le Saint Coran qui évoque abondamment les gens du Livre et commande de les traiter avec équité en toutes circonstances, et de bannir la haine dans les relations entretenues avec eux.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en Sa qualité d’Amir Al-Mouminine (Commandeur des Croyants), de protecteur de la religion et de la communauté des adeptes, ne cesse d’œuvrer et de multiplier les initiatives en vue de maintenir et de promouvoir cette singularité. Le Souverain Se charge de la préservation des droits des Musulmans et des non-musulmans sans distinction entre eux, de protéger leurs droits en tant que religieux, mais aussi en tant que citoyens en vertu de la Constitution.

SM le Roi tient à persévérer sur la voie tracée par Ses Glorieux Ancêtres, notamment Son Arrière-Arrière-Grand-Père, Moulay El-Hassan, qui avait fait don d’un lot de terrain sur lequel se dresse jusqu’à présent l’Eglise anglicane de Tanger, Son Grand-Père, feu SM le Roi Mohammed V, qui a pris sous sa protection les juifs marocains pour les prémunir contre la tyrannie du Régime de Vichy, et Son Père, feu SM le Roi Hassan II, qui a pris l’initiative d’accueillir, le 19 août 1985, le Pape Jean-Paul II à l’occasion de la première visite que celui-ci a effectuée dans un pays musulman.

La visite qu’effectuera Sa Sainteté le Pape François au Maroc, les 30 et 31 mars courant, s’inscrit dans la lignée de cet héritage et s’assigne pour principaux objectifs le développement du dialogue inter-religieux, de la compréhension mutuelle entre les fidèles des deux religions et la promotion des valeurs de paix et de tolérance.

Ce voyage papal, qui intervient après la visite officielle qu’avait effectuée SM le Roi Mohammed VI à la Cité du Vatican en avril 2000, revêt également une symbolique forte dans la mesure où il permettra de mettre en avant les initiatives entreprises par le Royaume, en collaboration avec les pays islamiques frères, notamment africains, en vue de sceller les liens d’unité et de complémentarité, de récuser la discorde et les dissensions, et de promouvoir les valeurs de dialogue, de tolérance et d’ouverture sur l’autre.

Il s’agit également d’une occasion de mettre en exergue les actions menées par le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, pour la défense des causes arabes et musulmanes, la protection de l’espace religieux, la consolidation des valeurs de tolérance et de modération prescrites par l’Islam, et le rejet de l’extrémisme aveugle et de la politisation tendancieuse de la religion.

En effet, le Souverain attache une grande importance au dialogue des religions et des cultures et n’hésite jamais à condamner fermement les amalgames et les confusions. Il en est ainsi du message de condoléances et de compassion adressé par SM le Roi Mohammed VI à Mme Patsy Reddy, Gouverneure générale de Nouvelle-Zélande, suite à l’attaque terroriste odieuse qui a ciblé, le 15 mars dernier, deux mosquées dans la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

Dans ce message, le Souverain exprime, en Son nom et en celui du peuple marocain, Sa ferme condamnation de cette attaque raciste et terroriste abjecte, qui a visé des fidèles, en violation flagrante de la sacralité des lieux de culte et des valeurs universelles humaines de coexistence, de tolérance et de fraternité.

En somme, ce n’est pas un hasard si le premier voyage de Sa Sainteté le Pape François dans un pays du Maghreb ait lieu au Maroc lorsque l’on sait l’esprit de tolérance qui anime le peuple marocain et lorsque l’on connait les efforts de SM le Roi pour promouvoir le rapprochement entre les religions et Sa conviction profonde que les défis planétaires ne peuvent être relevés dans la discorde mais dans l’unité et la communion.

Lire aussi

Le Caftan marocain en mission séduction à Bangkok

jeudi, 21 novembre, 2019 à 22:36

Le Caftan marocain a brillé de toute sa splendeur et fait bonne impression lors d’un grand rendez-vous de la mode asiatique, la 2ème Semaine Internationale de la Mode de Bangkok qui réunit courant cette semaine des stylistes, modélistes et créateurs en provenance de soixante-dix pays.

Les défis de la réforme des systèmes éducatifs, objet d’une réunion ministérielle à Doha

jeudi, 21 novembre, 2019 à 20:36

Les défis de la réforme des systèmes éducatifs ont fait l’objet d’une session ministérielle, tenue mercredi à Doha dans le cadre du lancement de la neuvième édition du Sommet mondial de l’innovation pour l’éducation (WISE 2019), avec la participation de ministres de l’éducation et de responsables du secteur de différents pays, dont le Maroc.

Les meilleurs écrivains de l’année primés à New York lors du prestigieux “National Book Awards”

jeudi, 21 novembre, 2019 à 20:33

Les œuvres littéraires des meilleurs écrivains aux Etats-Unis ont été primés, mercredi soir à New York, lors de la 70è édition du prestigieux et très convoité “National Book Awards” (Prix national du livre) marquée par une cérémonie et un diner de gala ayant regroupé le gotha du monde de la littérature, de la critique et de l’édition américaines.