L’AIM affirme son soutien au mouvement mutualiste burkinabè

L’AIM affirme son soutien au mouvement mutualiste burkinabè

lundi, 5 novembre, 2018 à 12:27

Ouagadougou – Le vice-président de l’Association internationale de la mutualité (AIM) en charge de la région Afrique et Moyen-Orient, le Marocain, Abdelaziz Alaoui, a affirmé le soutien de cette organisation mondiale au mouvement mutualiste du Burkina Faso.

M. Alaoui, également président du Conseil d’administration de la Caisse mutualiste interprofessionnelle marocaine (CMIM), a tenu ces propos lors des différentes entrevues qu’il a eues, vendredi à Ouagadougou, avec les secrétaires généraux de la Primature burkinabè et du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la protection sociale, respectivement, Bamory Ouattara et Souleymane Lengamé, ainsi qu’avec le directeur de la santé et de la protection sociale à l’UEMOA (Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest), Mahamane Hamidine.

Lors de ces entretiens qu’il a tenus également avec le président des mutuelles professionnelles et caisses de solidarité du Burkina Faso et de la mutuelle des agents de l’Administration des douanes, Evariste Somda, M. Alaoui a fait un plaidoyer de l’AIM en faveur du travail et de l’action de ses membres au niveau national au moment où le Burkina Faso et les autres pays adhérents intensifient leurs efforts en vue de bien mener une politique de couverture de santé universelle.

M. Alaoui a, en outre, rappelé que l’AIM, organisation-cadre de la société, qui regroupe 59 fédérations de mutuelles de santé et d’organismes d’assurance maladie répartis dans 30 pays en Europe, en Amérique Latine, en Afrique et au Moyen-Orient, fournit une couverture sanitaire à près de 240 millions de personnes et ses partenaires, précisant qu’elle (AIM) œuvre en vue de faire face aux défis qui s’adressent à l’arrimage des mutuelles de santé aux politiques de couverture de santé universelle.

Il a, d’autre, part, développé avec ses interlocuteurs, entre autres, les engagements visant le développement de la mutualité, l’adhésion obligatoire et la délégation de gestion, dans l’objectif de porter la voix des mutualistes auprès des décideurs politiques.

Les entretiens de M. Alaoui, auxquels se sont joints, de même, le secrétaire général de la concertation des acteurs de la mutualité du Burkina Faso (CAMUS-BF), Patrice Pamousso, et le président l’ONG burkinabè ASMADE, Gabriel Compaoré, ont été une opportunité pour les deux parties d’exprimer leur engagement constant en faveur de la reconnaissance et du développement du mouvement mutualiste et examiner un nouveau paradigme de gestion des politiques d’aide au développement qui culminera par la validation d’un nouveau document politique de nature à pérenniser les avancées déjà accomplies.

L’AIM a pour mission principale de travailler en collaboration avec les institutions européennes et internationales afin de promouvoir un accès universel aux soins de santé et une protection de la santé basée sur la solidarité et la démocratie.

Elle ambitionne également d’encourager les échanges de meilleures pratiques par le biais de discussions entre ses membres, stimuler l’innovation sociale et promouvoir à la fois le modèle des mutuelles et l’économie sociale et solidaire.

Lire aussi

Le pilote marocain Michaël Benyahia signe sa 1er victoire en GT4 au circuit Nurburgring en Allemagne

mardi, 20 août, 2019 à 11:03

Au volant de sa McLaren 570s du Team GT, Benyahia décroche ainsi sa première victoire dans la catégorie GT4 ADAC Germany, remportant d’excellents points qui lui permettent d’accéder à la 5ème place au classement général sur 32 pilotes.

Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN)

mardi, 20 août, 2019 à 8:07

La DGSN a relevé que les sommes perçues ont atteint 4.685.550 dirhams, faisant état de la mise en fourrière municipale de 2.611 véhicules, de la saisie de 2.889 documents et du retrait de la circulation de 103 véhicules.

Avec l’accentuation de la crise financière, l’Argentine est-elle à nouveau entrée dans le cycle vicieux des incertitudes politiques et économiques?

lundi, 19 août, 2019 à 23:56

Au cours de la semaine écoulée, le pays sud-américain a traversé des jours difficiles, rappelant le spectre des crises précédentes lorsque l’Argentine était en défaut de paiement, alors que l’économie agonisante ne réussit pas à décoller malgré les multiples tentatives de l’Exécutif piloté par le libéral Mauricio Macri.