Les Marocains du Danemark célèbrent le 44ème anniversaire de la Marche verte

Les Marocains du Danemark célèbrent le 44ème anniversaire de la Marche verte

jeudi, 7 novembre, 2019 à 12:44

Copenhague – La communauté marocaine établie au Danemark aura indubitablement vécu, mercredi soir, une soirée mémorable, le temps d’une réception offerte par l’Ambassade du Maroc à Copenhague, à l’occasion du 44ème anniversaire de la glorieuse Marche verte.

Des dizaines de compatriotes, jeunes et moins jeunes, ont en effet afflué vers la Résidence du Royaume dans la capitale danoise pour marquer comme il se doit un événement cher à tous les Marocains, en l’occurrence l’anniversaire de la récupération des provinces du Sud.

Dès l’arrivée justement, des drapeaux nationaux ont été remis aux nombreux convives qui, avec et pour la cause, se sont plantés la main sur le cœur pour saluer en chœur les couleurs nationales, avec toute la solennité qui sied à l’occasion.

Puis, au travers d’un éloquent speech savamment élaboré, l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi au Danemark, Mme Khadija Rouissi, a livré un succinct cadrage du différend artificiel autour de la cause nationale.

“En ce même jour de 1975, quelque 350 mille Marocains, vos semblables, ont bravé le doute et le froid automnal ; destination : le Sahara marocain”, a-t-elle rappelé d’emblée, à l’adresse d’une assistance hétéroclite composée notamment de représentants du tissu associatif, des professions libérales, d’étudiants et de sportifs.

Elle a expliqué qu’en célébrant, aujourd’hui, le 44ème anniversaire de la récupération des provinces du Sud, le Maroc tout entier rend hommage à la mémoire et aux sacrifices consentis dans le combat inlassable de générations de patriotes pour la défense des intérêts sacrés du Royaume.

Le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, continue sur la même lancée, en multipliant à coup d’immenses efforts les réalisations multiformes dans ces provinces qui arrivent désormais en tête en matière d’indicateurs de scolarité ou de revenu par habitant.

Faisant observer que les manigances ourdies par les ennemis de l’intégrité territoriale ont toutes fini par se briser contre la fermeté de la position marocaine, Mme Rouissi a souligné l’importance de la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU (2494) sur le Sahara marocain ayant réaffirmé la pertinence de la position marocaine et conforté la dynamique positive et le soutien de plus en plus fort aux fondamentaux de cette position.

Citant le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Nasser Bourita, elle a relevé que par cette résolution, le Conseil de sécurité, et à travers lui toute la communauté internationale, souligne trois messages importants, dont le premier concerne le processus des tables rondes comme seul cadre pour parvenir à une solution politique au différend régional sur le Sahara marocain.

Le deuxième message de la résolution, a-t-elle poursuivi, porte sur le retour à une prorogation de 12 mois du mandat de la Minurso, un signal fort quant à l’attachement du Conseil de Sécurité à la sérénité du processus politique qui prend également en compte le contexte régional particulier qui mérite plus de clarté et de visibilité pour que les différents acteurs soient en mesure de participer pleinement et en toute responsabilité à la recherche de la solution politique.

Le troisième message, relatif à la préservation et à la consolidation des acquis du Maroc, a-t-ajouté, réaffirme la prééminence de l’Initiative marocaine d’autonomie, confirme l’appel à un recensement des populations des camps de Tindouf et réitère les injonctions à l’adresse du “polisario”pour s’abstenir de tout acte de provocation susceptible de déstabiliser le processus onusien.

Alors que la communauté internationale sait pertinemment bien que le différend artificiel autour du Sahara marocain implique nommément l’Algérie, il importe qu’Alger assume ses responsabilités, a souligné Mme Rouissi.

Et de conclure par un appel pressant à l’adresse de la communauté marocaine pour resserrer les rangs, faire preuve de vigilance et de discernement et d’œuvrer, chacun de par sa position, à inculquer les valeurs ancestrales du patriotisme parmi les nouvelles générations, pour concourir ensemble à porter toujours plus haut, toujours plus loin le drapeau national.

Cette rencontre, marquée par d’intenses émotions aiguisées par tant de retrouvailles, a été largement saluée par les convives qui, dans des déclarations à la MAP, ont émis l’espoir de perpétuer ce genre d’initiatives pour renforcer davantage les liens de soutien et d’entraide avec leurs compatriotes.

La soirée s’est terminée, dans la pure tradition marocaine, sous le regard discret et bienveillant de Mme Rouissi, avec un buffet dinatoire servi sur fond d’un riche répertoire de chansons patriotiques ayant à jamais immortalisé l’épopée de la Marche verte.

Lire aussi

ONDH : Les scientifiques sont appelés à s’approprier les résultats de l’enquête panel de ménages (M. El Mansouri)

mercredi, 20 novembre, 2019 à 14:00

“Les chercheurs et universitaires scientifiques marocains sont fortement appelés à s’approprier les données des enquêtes panel pour leur valorisation dans le suivi-évaluation des politiques publiques”, à martelé, mardi à Rabat, le Secrétaire général de l’Observatoire national du développement humain (ONDH), El Hassan El Mansouri.

Doha: la bonne qualité de l’enseignement supérieur baliserait la voie à un avenir meilleur 

mercredi, 20 novembre, 2019 à 13:06

La bonne qualité de l’enseignement supérieur est à même de baliser la voie à un avenir meilleur, a assuré mardi à Doha, le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha.

Projet de loi sur la grève : M. Amkraz plaide pour une approche de consensus et de concertation

mercredi, 20 novembre, 2019 à 12:15

Le ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Amkraz a plaidé, mardi à Rabat, en faveur de l’adoption d’un mécanisme consensuel et de concertation pour que la loi sur la grève puisse voir le jour.