Plus de 160.000 réfugiés syriens bénéficient des prestations de l’hôpital

Plus de 160.000 réfugiés syriens bénéficient des prestations de l’hôpital

mardi, 21 mai, 2013 à 12:00
Amman  –  Le nombre de réfugiés syriens ayant bénéficié des prestations de l’hôpital de campagne marocain installé dans le camp Zaatari en Jordanie, depuis le 10 août dernier, s’élève à 166.686 personnes.L’affluence sur cet hôpital s’explique non seulement par le fait qu’il soit le plus grand des hôpitaux présents dans le camp à fournir des prestations complémentaires mais surtout par la fluidité des différentes prestations offertes aux réfugiés syriens, toutes catégories confondues, explique le médecin-chef de l’hôpital, le colonel Abdelouahed Bayet.Dans une déclaration à la MAP, il a précisé que l’hôpital, qui reçoit quotidiennement entre 1.000 et 1.200 réfugiés, a fourni jusqu’au 16 mai courant quelque 238.880 prestations médicales.

Le nombre d’ordonnances médicales délivrées a atteint 162.067 au profit de 82.502 enfants, 44.875 femmes et 39.309 hommes, a-t-il noté.

Lire aussi

Le rôle primordial des jeunes dans la promotion de l’éducation mis en exergue à Al Hoceima

samedi, 17 août, 2019 à 16:25

Les intervenants lors d’une rencontre organisée par le réseau “Les citoyens” ont souligné, vendredi à Imzouren (province d’Al Hoceima), l’importance primordiale de la jeunesse dans le développement et la promotion de l’éducation au Maroc.

Le Maroc prend part au 2e Forum Sino-arabe de coopération dans le domaine de la santé

vendredi, 16 août, 2019 à 17:29

Une délégation marocaine prend part aux travaux du 2eme Forum Sino-arabe de coopération dans le secteur de la santé

Kénitra: Une brigade des motards utilise son arme de service pour arrêter un récidiviste qui mettait en danger la vie des éléments de la police sur la voie publique

vendredi, 16 août, 2019 à 17:00

Une patrouille de la brigade des motards, exerçant dans la préfecture de police de Kénitra, a été contrainte vendredi de faire usage de son arme de service pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires, qui était sous l’emprise de la drogue et qui exposait la vie des éléments de la police à une menace grave et sérieuse sur la voie publique.