Travailleuses marocaines à Huelva: Le ministère de l’Emploi suit les résultats de l’instruction judiciaire

Travailleuses marocaines à Huelva: Le ministère de l’Emploi suit les résultats de l’instruction judiciaire

mardi, 12 juin, 2018 à 17:23

Rabat – Le ministère de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle affirme suivre les résultats de l’instruction judiciaire sur l’affaire du harcèlement à l’encontre de travailleuses marocaines saisonnières à Huelva en Espagne, assurant qu’il prendra, de concert avec les départements gouvernementaux concernés, les dispositions qui s’imposent et assurera le suivi des plaintes des personnes concernées.

Le ministère indique, mardi dans un communiqué, qu’en concertation avec les départements gouvernementaux concernés et sur la base des réunions tenues pour examiner cette question, aussi bien au Maroc qu’en Espagne, il maintiendra sa vigilance et poursuivra son action commune pour améliorer les conditions de travail des ouvrières agricoles et assurer leur protection contre toute exploitation, réitérant son appel au parlement pour constituer une commission d’information pour cette affaire.

Le ministère a également réitéré son appel aux travailleuses concernées pour dénoncer tout mauvais traitement à leur encontre, avertissant contre la propagation de tout stéréotype portant atteinte aux ouvrières, dont plusieurs d’entre elles prennent en charge leurs propres familles à travers ce travail saisonnier, ou aux employeurs, sachant que la demande en main d’œuvre a battu des records cette année.

Concernant les médias, qui “imputent au ministère de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle des propos qui n’ont rien à voir avec ses positions exprimées sur cette affaire ni avec les déclarations du ministre devant la chambre des représentants”, le communiqué assure que le ministère n’a jamais démenti les faits de harcèlement contre les travailleuses marocaines.

Et de préciser que le ministère a évoqué un seul cas relayés par des médias nationaux citant un site allemand, estimant qu’après vérification il a été conclu que la personne concernée ne peut pas faire partie de ces ouvrières en cette période, en raison de la condition d’âge.

“Le ministre avait déclaré, en réponse à une motion d’interpellation à la chambre des représentants que le harcèlement à l’encontre des ouvrières agricoles est un fait possible, qui peut se produire également au Maroc, exhortant les travailleuses marocaines à ne pas rester silencieuses devant toute atteinte contre leur personne”, indique la même source.

De même, les communiqués publiés par le ministère ont indiqué qu’aucun cas de harcèlement contre les ouvrières marocaines n’a été établi auprès de ce même département ni auprès des services consulaires, vu qu’aucune plainte n’a été reçue à ce sujet, soit directement lors de la visite de deux délégations gouvernementales en Espagne, soit par l’intermédiaire du consulat marocain, relève la même source, ajoutant qu’il existent des vidéos dans lesquelles des ouvrières affirment avoir subi des actes de harcèlement, comme il y en a d’autres où on réfute ces propos.

Lire aussi

Appel à faire de la lutte contre la corruption une réalité tangible dans les pratiques et comportements en Afrique (responsable)

samedi, 23 juin, 2018 à 0:08

Intervenant à un Side event portant sur “la transparence, l’intégrité et la lutte contre la corruption : une exigence clé pour la réalisation du développement durable” dans le cadre du Forum des Nations-Unies pour le service public, M. Elong Mbassi a mis l’accent sur la nécessité de se pencher de manière effective sur les moyens à même de venir à bout de ce fléau qui ronge le continent africain. 

Rissani: Coup d’envoi du festival de Sijilmassa du Malhoun

vendredi, 22 juin, 2018 à 23:20

Le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj, a mis en exergue l’importance que revêt le festival de Sijilmassa à travers la célébration de cet art authentique qui constitue une composante essentielle de la culture marocaine riche et diversifiée.

Essaouira poursuit son envol touristique durant les 5 premiers mois de l’année 2018

vendredi, 22 juin, 2018 à 19:03

En chiffres, pour le seul mois de mai dernier, la cité des Alizés a enregistré une hausse de 15% en termes de nuitées dans ses établissements d’hébergement déclarés, accompagnée d’une augmentation de l’ordre de 14% en ce qui concerne les arrivées et ce, comparativement à la même période de l’année précédente, selon les données communiquées par la Délégation provinciale du tourisme.