8ème édition de l’APSACO : la médiation pour la résolution des conflits internes de l’Afrique en débat à Rabat

8ème édition de l’APSACO : la médiation pour la résolution des conflits internes de l’Afrique en débat à Rabat

lundi, 10 juin, 2024 à 18:07

Rabat – Les travaux de la 8ème édition de la Conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique (APSACO) organisée par le Policy Center for the New South (PCNS), se sont ouverts, lundi à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Rabat, sous le thème “La médiation dans les conflits internes africains”.

Cette Conférence annuelle, qui se poursuit jusqu’au 11 juin, vise à mettre l’accent sur le besoin urgent de trouver des solutions efficaces aux défis sécuritaires actuels et émergents dans le continent et sur l’importance du dialogue et de la négociation pour instaurer une paix durable.

S’exprimant à l’ouverture de l’APSACO, Abdelhak Bassou, Senior Fellow au PCNS a indiqué que cette Conférence annuelle est devenue un rendez-vous africain incontournable et un espace de débat autour de la sécurité en Afrique.

Elle constitue également aux côtés d’autres évènements phares du PCNS, tels que “Atlantic dialogues” et “Africa economic symposium”, une plateforme d’analyse, de réflexion et de proposition sur le nouveau sud et l’Afrique, et reflète l’intérêt du PCNS aux questions sécuritaires et géopolitiques en général, a ajouté M. Bassou.

De son côté, Rachid El Houdaïgui, également Senior Fellow au PCNS, a souligné que l’APSACO s’est imposée comme un forum de premier plan pour des discussions approfondies dans le paysage de la paix et de la sécurité en Afrique, notant que cette 8ème édition se focalisera sur la question de la médiation dans les conflits internes en Afrique.

Il a, en outre, fait savoir qu’il s’agit d’un rendez-vous pour débattre des facteurs déterminants dans les processus conflictuels en Afrique, avec l’objectif de discuter des enjeux des mécanismes institutionnels de l’Union Africaine (UA) et des régions africaines, et de réfléchir sur les articulations entre l’UA et les communautés économiques régionales.

Il est aussi question d’essayer de réfléchir aux meilleures solutions pour la situation au Sahel, en vue de garantir un processus de transition politique stable et durable, en plus de renforcer les compétences africaines en matière de médiation, par le biais de formations, a-t-il relevé.

La conférence réunira des experts et des praticiens qui examineront les structures et les mécanismes de la paix et la sécurité du continent, en mettant en relief le contexte historique, les atouts et le potentiel de l’Afrique pour surmonter les défis actuels et futurs.

Au programme de la conférence figurent cinq sessions plénières, outre la présentation du rapport annuel sur la géopolitique africaine, édité par le Policy Center for the New South.

Les panels exploreront des stratégies adaptées pour la médiation des conflits internes en Afrique, des méthodes pour consolider la coordination entre les organes locaux, nationaux, régionaux et des Nations Unies, et le rôle proactif des organisations de la société civile africaine dans la résolution des conflits et la construction de la paix.

Les experts concluront la série de panels en partageant des recommandations concrètes pour établir un programme de formation pour les médiateurs.

Lire aussi

Maroc: L’économie a fait preuve de résilience (Banque mondiale)

jeudi, 18 juillet, 2024 à 15:37

L’économie marocaine a fait preuve de résilience et s’est redressée, avec une production réelle augmentant de 3,4% en 2023, selon le dernier rapport économique de la Banque mondiale qui prévoit un ralentissement de la croissance à 2,9 pc cette année.

HCP: le déficit budgétaire devrait s’établir à 3,8% du PIB en 2025

jeudi, 18 juillet, 2024 à 12:58

Le déficit budgétaire devrait s’établir à 3,8% du PIB en 2025, en allègement par rapport à son niveau estimé à 4% du PIB en 2024, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

La Bourse de Casablanca ouvre en hausse

jeudi, 18 juillet, 2024 à 9:57

La Bourse de Casablanca a démarré en hausse jeudi, son principal indice, le MASI, progressant de 0,15% à 13.605,73 points (pts).