Des acteurs associatifs sahraouis mettent en avant les progrès socio-économiques réalisés au Sahara marocain

Des acteurs associatifs sahraouis mettent en avant les progrès socio-économiques réalisés au Sahara marocain

samedi, 12 octobre, 2019 à 8:34

Nations Unies (New York)- Des acteurs associatifs sahraouis ont mis en avant, vendredi devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale des Nations-Unis, les progrès socio-économiques réalisés dans les Provinces du Sud, au profit de l’ensemble des habitants de cette région du Royaume.

Intervenant devant les membres de la Commission, Sidi Ahmed Hormat Allah, acteur associatif de Dakhla, a souligné que le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, dans lequel le Maroc a décidé d’investir près de 8 milliards de dollars, vient consolider les efforts visant à “améliorer l’accès aux droits sociaux, économiques et culturels et créer un environnement économique favorable aux initiatives locales afin de surmonter les défis posés par le changement climatique dans cette partie sud du Royaume”.

“Les conseils élus des provinces sahariennes ainsi que les institutions étatiques inculquent les valeurs démocratiques dans la région, en ce sens que l’actuel modèle de développement est le résultat de consultations étroites avec les acteurs locaux, afin d’apporter à la région des plans et des politiques à la hauteur des attentes de ses habitants”, a expliqué M. Hormat Allah.

“Les accords renouvelés entre l’Union Européenne et le Maroc constituent des preuves solides de la reconnaissance internationale des droits légitimes de cette population au développement, conformément aux principes énoncés dans les conventions et les traités internationaux”, a-t-il fait observer.

“La réalité est indéniable, car le développement humain et socio-économique enraciné dans les régions du Sahara marocain est une réfutation cinglante du discours creux” des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume, a affirmé l’acteur associatif sahraoui.

De son côté, la présidente de l’Association “Sahara Média Center”, Mahjouba Daoudi, s’est félicitée du rôle pionnier des femmes au Sahara marocain, grâce à la “multiplication des opportunités offertes aux femmes à la faveur de leur émancipation, et pour faire avancer l’inclusion sociale et stimuler le mentorat d’autres femmes de la région”.

“Cet environnement florissant dans le Sahara marocain confère aux femmes sahraouies un rôle prépondérant sur la sphère publique”, a-t-elle fait valoir, déplorant qu’en parallèle, la situation des femmes les camps de Tindouf reste déplorable étant donné qu’elles “sont soumises à toutes les formes de mauvais traitements”.

“La population sahraouie est fière des nombreuses success stories d’éminentes femmes sahraouies qui occupent actuellement de hautes fonctions au sein des institutions de l’Etat marocain”, a assuré Mme Daoudi.

Lire aussi

Stabilité financière: M. Jouahri souligne les effets “disruptifs” de la transformation digitale

lundi, 9 décembre, 2019 à 18:23

Le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, a mis en exergue, lundi à Rabat, les implications et effets “disruptifs” de la transformation digitale et des innovations technologiques sur la sphère financière africaine, en particulier.

Académie du Royaume: Des chercheurs discutent des expériences de développement en Chine axées sur l’industrie, le commerce et les échanges humains

lundi, 9 décembre, 2019 à 18:15

Des chercheurs ont échangé, lundi à Rabat, sur les expériences de modernisation et de développement menées en Chine avec comme dénominateur commun l’industrie, le commerce et les échanges humains ainsi que les réformes constitutionnelles et l’évolution du nouveau modèle économique chinois.

Université Al Akhawayn d’Ifrane: Premier concours d’écriture de contes pour enfants en arabe.

lundi, 9 décembre, 2019 à 15:16

La Faculté des sciences humaines et sociales de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane (AUI) a organisé, dernièrement, la première édition de son concours dédié à l’écriture de contes pour enfants en arabe.