Canicule et Covid-19 : Les Marrakchis face à un double défi

Canicule et Covid-19 : Les Marrakchis face à un double défi

mardi, 14 juillet, 2020 à 16:37

-Par : Mohamed KOURSI-

Marrakech – Quelques jours seulement après le début de la saison estivale, le mercure a grimpé subitement à Marrakech, comme dans d’autres villes du Royaume, à des niveaux inattendus, entraînant les premières vagues de chaleur, alors que l’été vient juste de s’installer.

Habitués, certes, à des périodes estivales torrides, mais cet été “n’est pas comme les précédents” pour les habitants de la cité ocre car il intervient dans un contexte exceptionnel marqué par la présence d’un “invité indésirable”, à savoir le nouveau coronavirus (Covid-19) qui circule toujours.

Une double peine pour les Marrakchis, qui se trouvent ainsi face à un double défi à relever: Concilier l’adaptation à la canicule accablante et le respect des mesures en place pour prévenir la propagation de la pandémie, sachant que la ville relève toujours de la zone 2, selon le classement établi par les autorités dans le cadre du plan du déconfinement et d’assouplissement des restrictions de l’état d’urgence sanitaire.

D’habitude en ces périodes où le mercure affiche des niveaux inégalés, les habitants de la cité impériale prennent d’assaut les piscines, les lacs et les sites et espaces naturels dont regorge la région en quête de moments de fraîcheur et de détente.

Cependant, avec les restrictions encore en vigueur dans la zone 2, notamment l’interdiction de la baignade qui reste l’une des solutions privilégiées des Marrakchis pour échapper à la chaleur, les citoyens n’ont d’autre alternative que de s’adapter à cette situation totalement inédite.

Place donc à l’adaptation et à la recherche de solutions appropriées pour se prémunir des effets de la chaleur. Si les grandes et moyennes bourses recourent souvent à l’acquisition des appareils de ventilation et de climatisation pour lutter contre cette chaleur suffocante, d’autres, par défaut de moyens, optent pour diverses alternatives pour se rafraîchir, notamment en “se confinant” au cours de la journée dans l’attente de la tombée du soir pour investir les parcs et places publiques, effectuer leurs courses ou vaquer à d’autres occupations personnelles.

En effet, les espaces verts et jardins dont regorge la ville de Marrakech deviennent de véritables refuges et échappatoires pour les habitants en cette période. Eparpillés à travers la cité ocre, ils connaissent une effervescence incomparable, en particulier le soir : les Marrakchis convergent, en famille ou entre amis, vers ces lieux pour passer, dans une ambiance bon enfant et conviviale, des moments de détente, et profiter ainsi d’un brin de fraîcheur qui commence à envelopper la ville à la tombée de la nuit.

Approchés par la MAP, plusieurs Marrakchis ont souligné que les chaleurs excessives qui caractérisent la cité ocre en cette période, combinées aux mesures sanitaires et préventives décrétées par les autorités compétentes pour la lutte contre la Covid-19, ont rendu très difficile, voire compliquée, l’adaptation à cette situation si particulière.

Avec l’arrivée à grands pas de la vague de chaleur, certaines mesures barrières, comme le port du masque, deviennent encore “plus contraignantes”, ont-ils estimé, exprimant, toutefois, leur plein engagement à continuer, en dépit des conditions climatiques difficiles, à se conformer aux consignes sanitaires, car la préservation de la santé de soi et de celle des autres doit être érigée en tête des priorités.

Ils ont, dans ce sens, indiqué que la hausse vertigineuse des températures estivales représente un risque très élevé pour la santé de certaines catégories de personnes, en particulier les plus vulnérables et les enfants, d’où l’impératif de bien se déshydrater et d’éviter de sortir qu’en cas d’extrême nécessité, surtout pendant la journée, afin d’épargner tout genre de complication.

Et de préciser qu’avec la reprise des activités économiques et commerciales dans la ville, certains sont désormais contraints de se rendre à leurs lieux de travail malgré cette chaleur, après avoir passé une longue période de confinement qui les a fortement impactés sur le plan financier, tout en veillant à suivre les consignes et dispositifs en vigueur pour éviter toute infection à la Covid-19.

Ils ont aussi noté que les principaux espaces verts de Marrakech, qui constituent de véritables havres de fraîcheur et de détente en cette période, connaissent une grande ruée dès le début de la soirée, afin de profiter de températures plus clémentes, au grand plaisir des enfants qui trouvent d’énormes difficultés à s’habituer à ces températures parfois insupportables même pour leurs aînés.

Et d’enchaîner que ce n’est que le soir que la majorité des citoyens commencent à quitter leurs foyers à la recherche d’un brin de fraîcheur, en compagnie de leurs progénitures, dans les parcs et espaces publics.

Certes, l’enjeu est de taille pour les habitants de Marrakech en ces circonstances si difficiles : Comment concilier coronavirus et canicule, alors que la chaleur et la pandémie ne font pas bon ménage ?.

Une véritable quadrature du cercle à résoudre ! Toutefois, les habitants de la cité ocre savent s’adapter à de telles situations délicates comme ils l’ont souvent démontré, malgré les souffrances qu’ils endurent ces jours-ci en raison de ce double défi à relever.

Il ne faut surtout pas “baisser la garde” sachant que la pandémie de la Covid-19 accroît les risques sanitaires liés à la canicule, alertait l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

La prudence et la vigilance doivent donc être toujours de mise pour se protéger à la fois contre l’insolation et les déshydrations, en suivant à la lettre les précautions nécessaires et en veillant à se rafraîchir régulièrement, et contre la Covid-19 en respectant strictement les mesures préventives en vigueur au niveau de la ville.

En somme, l’adoption de comportements simples mais prudents, comme le rafraîchissement régulier, et d’attitudes exemplaires et responsables ainsi que le respect scrupuleux des précautions préconisées par les autorités compétentes pour la lutte contre la Covid-19, demeure la pierre angulaire de la prévention aussi bien de la canicule que de la pandémie.

Lire aussi

Ligue Europa: le règlement du “Final 8” inédit en Allemagne

dimanche, 9 août, 2020 à 11:37

A l’instar de la Ligue des champions, la Ligue Europa vivra un final inédit, du 10 au 21 août en Allemagne.

Marrakech : La RADEEMA, premier établissement à obtenir le Label “TAHCEINE” au niveau national

dimanche, 9 août, 2020 à 11:20

La Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Marrakech (RADEEMA) a annoncé avoir obtenu, en juillet dernier, le Label “TAHCEINE”, attribué par l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR), devenant ainsi le premier établissement à décrocher ce Label au niveau national.

Laâyoune: Les marins soumis aux tests de dépistage au Covid-19 avant le retour au travail

dimanche, 9 août, 2020 à 9:20

En réaction à l’annonce faite samedi matin par la wilaya de la région Laâyoune-Sakia El Hamra sur la fermeture du port de Laâyoune, le président de la commune d’El Marsa, Badr El Moussaoui a assuré que les bateaux de pêche au poulpe, dont les marins avaient déjà effectué des tests de dépistage au Covid-19, ont repris leur activité d’une manière régulière.