Casablanca: Un individu placé en garde à vue décède lors de son transfert à l’hôpital suite à un problème de santé

Casablanca: Un individu placé en garde à vue décède lors de son transfert à l’hôpital suite à un problème de santé

jeudi, 9 août, 2018 à 22:59

Rabat – Un individu âgé de 67 ans, placé en garde à vue par les services de sûreté du district d’Ain Chok pour une affaire d’incendie volontaire, est décédé jeudi soir à bord d’une ambulance le transportant vers l’hôpital pour recevoir des soins suite à un problème de santé, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Le défunt avait été placé en garde à vue durant les premières heures de jeudi, sur instructions du parquet compétent, avant qu’il ne soit victime d’un malaise, ce qui a nécessité son transfert à l’hôpital vers 18h00 pour recevoir les soins nécessaires, précise la DGSN dans un communiqué, ajoutant que l’individu a rendu l’âme à son arrivée à l’hôpital.

La dépouille du défunt a été déposée à la morgue pour autopsie, afin de déterminer les causes du décès, alors qu’une enquête a été ouverte à ce sujet par la police judiciaire du district d’Ain Chok, sous la supervision du parquet compétent, conclut la même source.

Lire aussi

Le Mondial-2022 au Qatar se jouera à 32 équipes

mercredi, 22 mai, 2019 à 21:55

La Coupe du monde 2022 au Qatar se jouera à 32 équipes au lieu de 48, a annoncé mercredi la Fifa, renonçant à son projet d’élargir la compétition à 48 nations.

Ouverture des candidatures pour la 5ème édition du Prix Mohammed VI de l’art décoratif marocain sur papier

mercredi, 22 mai, 2019 à 11:47

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé que la période de dépôt des candidatures pour la 5-ème édition du Prix Mohammed VI de l’art décoratif marocain sur papier a débuté le 16 mai et se poursuivra jusqu’au 13 septembre prochain.

Meknès: Un inspecteur de police contraint de brandir son arme de service pour arrêter un individu qui mettait en danger la vie de citoyens et d’éléments de police

mercredi, 22 mai, 2019 à 9:41

Un inspecteur de police relevant du huitième arrondissement de la préfecture de Meknès a été contraint, mardi soir, de brandir son arme de service sans l’utiliser, pour arrêter un individu qui exposait des citoyens et des fonctionnaires de police à un danger sérieux à l’aide d’une arme blanche.