• Accueil
Le centre Lalla Meryem de formation par apprentissage à Tétouan, un espace d’apprentissage et d’épanouissement des jeunes

Le centre Lalla Meryem de formation par apprentissage à Tétouan, un espace d’apprentissage et d’épanouissement des jeunes

vendredi, 6 novembre, 2020 à 13:17

Tétouan – Le centre Lalla Meryem de formation professionnelle par apprentissage, situé au quartier Boujarrah à Tétouan, se veut un espace idoine pour l’apprentissage, qui favorise le renforcement des capacités des jeunes et leur épanouissement, tout en facilitant leur insertion socio-économique.

Créée dans le cadre d’un partenariat entre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), le département de la formation professionnelle, l’Union nationale des femmes du Maroc (UNFM), en tant que porteur du projet, et l’association régionale de l’UNFM comme gestionnaire du centre, cette structure offre aux bénéficiaires, en majorité des femmes et des jeunes filles, une formation professionnelle par apprentissage dans diverses spécialités, à même de leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires à leur intégration dans le marché du travail.

Ce centre, doté d’une enveloppe budgétaire de 10 millions de dirhams (MDH), financée à hauteur de 3,5 MDH par l’INDH, s’assigne également pour objectifs de dispenser des activités socioculturelles afin de favoriser l’épanouissement des jeunes, promouvoir les activités de proximité, renforcer la sensibilisation juridique et civique des bénéficiaires et les doter d’une formation qualifiante et diplômante dans le cadre du programme de la formation par apprentissage.

Il propose ainsi aux jeunes une formation par apprentissage dans les filières de “couture, broderie et coupe”, “cuisine et pâtisserie”, “coiffure et esthétique” et “informatique et infographie”, ainsi que les filières d'”aides soignantes” et d'”éducatrices”.

Cette structure dispose aussi d’une cellule d’écoute, d’orientation et d’accompagnement des femmes victimes de violences et dispense des activités de soutien scolaire au profit des élèves de la province de Tétouan qui ont des difficultés dans leur cursus d’enseignement aux fins de lutter contre l’abandon scolaire.

Dans une déclaration à la MAP, la directrice du centre, Fatima Lazrak, a souligné que cette structure, dotée d’une capacité d’accueil de 220 bénéficiaires, vise à offrir une formation professionnelle par apprentissage de qualité, dispensée par des cadres hautement qualifiés en faveur des jeunes qui ont abandonné leur scolarité, notant qu’un total de 180 stagiaires, âgés de 15 à 30 ans, sont inscrits à l’établissement pour la saison de formation 2020-2021.

Le centre, a-t-elle poursuivi, vise aussi à intégrer les femmes victimes de violence dans les ateliers professionnels, en vue de renforcer leurs capacités, faciliter leur insertion socio-économique et favoriser leur épanouissement, relevant que le centre dispense également des cours d’alphabétisation destinés notamment aux femmes.

Evoquant le contexte de la pandémie du coronavirus (Covid-19), Mme Lazrak a assuré que le centre veille au strict respect des mesures préventives préconisées pour limiter la propagation du virus, notamment celles liées à la distanciation sociale, au port du masque et à la mise à disposition de gel hydroalcoolique.

Pour l’encadrante de l’atelier de cuisine, Loubna Bader, le centre permet de doter les bénéficiaires d’une formation professionnelle qualifiante et de renforcer leurs compétences de manière à faciliter leur insertion sur le marché du travail et améliorer leurs conditions de vie, notant qu’elle donne des cours de cuisine marocaine et internationale pour rapprocher les stagiaires de ce domaine très prometteur et leur permettre d’évoluer, développer leurs compétences et enrichir leurs connaissances.

Pour sa part, Nouha Benssbih, une élève de l’atelier de cuisine et de pâtisserie, a souligné que le centre lui a donné l’occasion de renforcer ses connaissances dans ce domaine qui lui tient à coeur et de développer ses soft-skills pour pouvoir s’insérer facilement sur le marché du travail, réaliser son rêve de devenir cheffe cuisinière et ainsi mettre en avant la diversité et la richesse de la cuisine marocaine.

Le centre Lalla Meryem de formation professionnelle par apprentissage s’inscrit dans le cadre du programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain de l’INDH, qui vise notamment à lutter contre l’exclusion sociale, améliorer les conditions et la qualité de vie de la population, assurer l’insertion sociale des jeunes, renforcer l’animation sociale, culturelle et sportive, promouvoir le développement durable local et renforcer la participation de la femme et des jeunes.

Lire aussi

“Casarchives”, une exposition de photos et documents dédiée à la mémoire historique de Casablanca, du 30 novembre au 31 mars

vendredi, 27 novembre, 2020 à 22:14

“Casarchives” est l’intitulé d’une exposition dédiée à la mémoire historique de Casablanca, prévue du 30 novembre au 31 mars 2021 à la galerie des Archives du Maroc, à l’occasion de la Journée nationale des archives, commémorée le 30 novembre.

Niamey : Le Maroc appuie le processus de paix comme choix stratégique pour le règlement du conflit palestino-israélien (Mme El Ouafi)

vendredi, 27 novembre, 2020 à 20:55

Le Maroc a réaffirmé, vendredi à Niamey, sa position constante appuyant le processus de paix comme choix stratégique en vue du règlement du conflit palestino-israélien.

El Hajeb : Interpellation de cinq individus impliqués dans une affaire de coups et blessures ayant entrainé la mort (DGSN)

vendredi, 27 novembre, 2020 à 20:51

Les éléments de la Brigade de la police judiciaire d’El Hajeb ont interpelé, vendredi, cinq individus, parmi lesquels deux femmes, pour leur implication présumée dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort, vol, participation et non dénonciation d’un crime.