Drâa-Tafilalet : un développement soutenu et des projets tous azimuts

Drâa-Tafilalet : un développement soutenu et des projets tous azimuts

jeudi, 16 juillet, 2020 à 13:01

Errachidia – La région de Drâa-Tafilalet connait un développement soutenu visant à assurer le bien-être économique de la population et corriger les dysfonctionnements dont souffre cette région du Maroc.

Ainsi, plusieurs projets structurants ayant un impact direct sur la population locale ont été lancés ou réalisés au niveau des cinq provinces de la région (Errachidia, Tinghir, Midelt, Ouarzazate et Zagora).

Dans ce cadre, la région vit au rythme de la mise en œuvre de chantiers et de projets inscrits dans le cadre du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, qui a pour objet notamment l’amélioration de l’offre hydrique, le renforcement de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural, la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation des espaces verts et la communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l’importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de leur utilisation.

Le secteur de l’eau est l’un des vecteurs de développement de l’économie de la région de Drâa-Tafilalet, étant donné son rôle central dans la promotion du secteur agricole caractérisé au niveau régional par la diversité de ses filières et leur distribution géographique et ses moyens modernes de production.

Dans le domaine économique, la création d’entreprises, qui contribuent au développement de la région, a enregistré une hausse considérable, comme en témoigne les statistiques officielles à ce sujet.

En effet, le nombre de certificats négatifs pour la création d’entreprises, délivrés par la Délégation régionale de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte à Drâa-Tafilalet au titre du premier trimestre 2020, a atteint 537 autorisations, ce qui illustre le dynamisme du tissu entrepreneurial régional.

Selon la nature juridique de ces entreprises, les Sociétés à responsabilité limitée (SARL) viennent en première position avec 475 certificats négatifs, soit 88,45 % du total, délivrés durant les mois de janvier (145), février (178) et mars (152).

Les Personnes physiques occupent la deuxième position avec 60 certificats négatifs, soit 11,17 % du total, suivis des Entreprises solidaires avec 1 autorisation et des Groupements d’intérêt économique (GIE) avec 1 certificat aussi.

De même, le trafic aérien au niveau de l’aéroport Moulay Ali Chérif d’Errachidia a enregistré une hausse considérable en 2019, en comparaison avec l’année précédente.

Selon des données de l’Office national des aéroports (ONDA), l’aéroport Moulay Ali Chérif a accueilli 53.366 passagers durant l’année écoulée, contre 36.915 en 2018, enregistrant une hausse de 44,56 %.

Situé à 3 km au nord du centre ville, l’aéroport Moulay Ali Chérif d’Errachidia possède une aérogare moderne aux équipements nécessaires qui permettent d’accueillir les passagers dans les meilleures conditions et de faciliter la réception des vols commerciaux.

Doté d’une capacité d’accueil de 300.000 passagers par an, l’aéroport assure des vols réguliers et irréguliers le long de l’année. Cette structure aéroportuaire peut ainsi accueillir des avions de type “Boeing 737”.

Dans le domaine touristique, la région de Drâa-Tafilalet enregistre une dynamique notable, à travers plusieurs mesures visant à dépasser certaines contraintes et promouvoir ce secteur qui dépend fortement des visiteurs étrangers, attirés surtout par ses innombrables kasbahs en pisé, ses montagnes et plaines arides, ses vallées et oasis verdoyantes et ses palmeraies.

Créateur d’emplois, le secteur touristique peut compter sur la beauté de plusieurs sites de la région de Drâa-Tafilalet, comme les gorges du Todgha et du Dades, le mont M’goun et le lac Tislit, dont la température reste clémente durant la saison d’été, et qui offrent des paysages sublimes qui font le charme de cette région et renforcent son attrait touristique.

Pour désenclaver plusieurs zones de la région, le Conseil de la région de Drâa-Tafilalet pilote plusieurs projets routiers, dont 25 sont en cours de réalisation dans les 5 provinces de la région.

Ces projets sont le résultat de la coopération et la coordination entre les différents acteurs concernés, notamment les entreprises, l’Agence régionale d’exécution des projets de Drâa-Tafilalet, les autorités locales et les instances élues.

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) contribue fortement à la dynamique de développement socio-économique de la région.

Dans ce cadre, un total de 1.093 projets et actions d’un montant global de 843.534.753 millions de Dirhams (MDH) ont été réalisés dans le cadre de la phase 1 et 2 de l’INDH durant la période allant de 2005 à 2018 au niveau de la province d’Errachidia, selon des données de la wilaya de la région de Drâa-Tafilalet.

La répartition par secteur d’activité des projets et actions réalisés dans le cadre des phases 1 et 2 de l’INDH au niveau de la province d’Errachidia fait ressortir que 148 ont porté sur la réalisation d’infrastructures de base comme les voiries (22), l’adduction et la distribution d’eau potable (45), l’électrification et l’éclairage (19) ou l’environnement, l’assainissement et l’aménagement urbains (62).

Un total de 206 projets ont concerné les services sociaux de base, dont l’éducation (129) et la santé (77), alors que 304 actions ont porté sur des activités génératrices de revenus, à l’instar du commerce, de la petite industrie et des services de proximité (36), l’agriculture (199), l’artisanat (67) et le tourisme (2).

S’agissant du domaine de l’animation socio-culturelle et sportive, 108 projets et actions ont été exécutés dans les secteurs de la jeunesse et sport (73) et la culture et le culte (35).

Un total de 44 projets et actions ont porté sur la réalisation de centres sociaux, dont des centres pluridisciplinaires (3), des centres pour personnes aux besoins spécifiques (2), 1 centre pour femmes en situation de grande précarité (1), “Dar Talib et Taliba” -Maisons de l’étudiant- (35), 1 centre pour personnes âgées, 1 centre d’hémodialyse et 1 centre d’écoute et d’orientation.

Un total de 29 projets ont été réalisés dans le secteur de la formation professionnelle et du renforcement des capacités.

Dans le volet social, auquel les services extérieurs, les acteurs économiques et la société civile de la région accordent une importance particulière, des efforts importants sont fournis pour lutter contre la déperdition scolaire dans le monde rural, notamment à travers le renforcement de la flotte des bus de transport scolaire.

Plusieurs institutions et services conjuguent leurs efforts pour lutter contre la déperdition scolaire qui est l’une des entraves à la réalisation de bons résultats en termes de taux de scolarisation au niveau de la province d’Errachidia, en raison notamment des difficultés rencontrées pour se déplacer aux écoles.

Plusieurs bus de transport scolaire ont ainsi été remis dernièrement à des communes territoriales de la province, grâce à un partenariat entre la Direction provinciale de l’Education et de la Formation à Errachidia, l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA) et le Conseil provincial, en coordination avec l’Initiative Nationale pour le Développement Humain.

Selon des données de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Drâa-Tafilalet, le nombre de bus scolaires mis à la disposition des établissements scolaires de la région a enregistré une hausse importante ces dernières années.

Concrètement, le nombre de ces bus est passé de 281 durant l’année scolaire 2016-2017 à 692 actuellement, le chiffre des bénéficiaires ayant augmenté de 58 % durant cette même période.

Dans le domaine de la santé, les établissements de ce secteur dans les différentes provinces de la région ont été dotés d’équipements et d’outils à même de renforcer l’offre de soins au profit des populations.

C’est dans ce cadre que s’inscrit l’acquisition cette année par le ministère de la Santé d’un appareil d’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) installé au centre hospitalier provincial Sidi Hssain Benaceur.

Il s’agit aussi du projet d’aménagement, d’élargissement et d’équipement de l’hôpital provincial Moualy Ali Chérif qui a pour objectif d’améliorer la qualité des services de santé offerts par cette structure sanitaire.

Le projet d’aménagement, d’élargissement et d’équipement de l’hôpital provincial Moulay Ali Chérif est réalisé sur une superficie de 9 Ha, sachant que la superficie totale de cette infrastructure médicale est de 13.864 m2.

Le coût global de sa première tranche est de 225 millions Dh, dont 45 millions Dh destinés aux équipements. Elle porte sur l’élargissement de l’hôpital afin de porter sa capacité à 292 lits, avec ses services de médecine, de pneumologie, de chirurgie, de maternité, de pédiatrie, de réanimation, des soins post-anesthésie, des urgences, de radiologie et d’accouchement.

La seconde tranche du projet concerne l’aménagement de plusieurs dépendances, dont l’hôpital de jour médical, l’hôpital de jour de chirurgie, la pharmacie, les examens externes et l’unité de stérilisation.

Lire aussi

L’artiste photographe Hassan Hajjaj expose ses œuvres à Séoul

mercredi, 5 août, 2020 à 16:56

L’artiste-photographe marocain, Hassan Hajjaj expose ses récentes œuvres du 5 août au 27 septembre à Séoul, rapporte l’agence de presse sud-coréenne, Yonhap.

Le discours du Trône, une vision proactive et des initiatives visant à atténuer les effets de la crise post-Covid 19 (académicien)

mercredi, 5 août, 2020 à 16:39

Le discours prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône a présenté une vision proactive et des initiatives et solutions visant à atténuer les effets négatifs de la crise post-Covid19, a souligné l’académicien marocain, Mohamed El-Maazouz.

Festival International Maroc des Contes: une édition virtuelle sous le signe de la Covid-19

mercredi, 5 août, 2020 à 16:18

L’Association Conte Act pour l’éducation et les cultures organise, du 1-er au 31 août, une édition virtuelle du Festival International Maroc des contes, sous le thème “La parole du Monde dépasse la Covid-19”.