La Gambie réaffirme son “fort soutien” à l’initiative marocaine d’autonomie comme solution à la question du Sahara

La Gambie réaffirme son “fort soutien” à l’initiative marocaine d’autonomie comme solution à la question du Sahara

samedi, 12 octobre, 2019 à 20:46

Nations-Unies (New York), 12/10/2019 (MAP) – La Gambie a réaffirmé, devant la 4ème Commission de l’ONU, son “fort soutien” à l’initiative marocaine d’autonomie comme solution viable au différend régional autour du Sahara marocain.

“Au vu des efforts en cours pour une solution durable à la question du Sahara, la Gambie réaffirme son fort soutien à l’initiative marocaine d’autonomie, qui, selon notre ferme conviction, représente une solution viable et de compromis pour le règlement de ce différend régional”, a souligné le représentant de la Gambie devant la Commission onusienne.

“En ce temps critique où notre région du Sahel est confrontée à de nombreuses menaces et défis, nous sommes optimistes qu’une telle initiative pourrait contribuer à la sécurité et la stabilité de la région sahélienne”, a dit le diplomate gambien.

“Nous sommes d’avis que l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume du Maroc prend également en compte la volonté d’autodétermination de la population locale et est conforme aux normes du droit international, en particulier la Charte des Nations-Unies, et les résolutions pertinentes de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité”, a-t-il encore assuré.

En outre, la résolution 2468 du Conseil de sécurité d’avril 2019, au même titre que les résolutions précédentes, saluent les efforts sérieux et crédibles du Maroc pour faire avancer le processus politique, s’est encore félicité le diplomate gambien.

“Nous sommes encouragés par les réalisations enregistrées par les Commissions régionales du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) à Laâyoune et à Dakhla, et saluons les efforts du Royaume du Maroc dans sa coopération avec le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme ainsi qu’avec les différents mécanismes spéciaux dans ce domaine”, a-t-il dit.

Le représentant de la Gambie a également salué les efforts et les projets de développement socio-économique initiés par le Maroc dans la région du Sahara, à travers le lancement en 2015 du Programme de Développement des Provinces du Sud avec une enveloppe budgétaire de huit milliards de dollars, soulignant que cette initiative témoigne de la volonté du Royaume “d’investir sur le long terme dans la paix et la prospérité de la région”.

“Ce programme de développement créera sans aucun doute de nombreuses possibilités de croissance économique et d’amélioration du niveau de vie des populations de la région”, a-t-il assuré.

“La Gambie continue d’appuyer fermement le processus politique en cours sous l’égide de l’ONU et exhorte toutes les parties prenantes à compléter les efforts du Maroc dans la poursuite du dialogue afin que toutes les parties concernées parviennent à une solution politique durable en vue de la résolution, une fois pour toutes, du conflit autour du Sahara marocain”, a conclu le diplomate.

Lire aussi

Vernissage de “C’était en 2040”, une exposition de Moulay Tayeb El Alaoui et sa fille Ikram El Alaoui

samedi, 19 octobre, 2019 à 21:25

Le vernissage de “C’était en 2040”, une exposition de deux artistes peintres, Moulay Tayeb El Alaoui et sa fille Ikram El Alaoui, a eu lieu samedi au Royal Golf de Dar Es-Salam à Rabat, en présence d’une pléiade de personnalités du monde culturel et artistique.

Débat sur la place du cheval dans les écosystèmes marocains

samedi, 19 octobre, 2019 à 18:51

La place du cheval dans les écosystèmes marocains a été, vendredi, au cœur d’un riche débat, qui a mis en exergue la dimension culturelle de l’élevage de cette noble créature chez une bonne partie de la société, en marge de la 12ème édition du Salon du cheval d’El Jadida.

Des experts à Tanger pour discuter des moyens de prévention de l’usage des drogues

samedi, 19 octobre, 2019 à 18:09

Des experts se sont penchés, samedi à Tanger, sur les différents moyens de prévention de l’usage des drogues, lors de la 2ème édition du Congrès sur l’addictologie.