Guerguarate: Les FAR mettent en place un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes

Guerguarate: Les FAR mettent en place un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes

vendredi, 13 novembre, 2020 à 9:03

Rabat – Les Forces Armées Royales (FAR) ont procédé, dans la nuit de jeudi à vendredi, à la mise en place d’un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes à travers la zone tampon de Guerguarate, reliant le Maroc à la Mauritanie, indique vendredi un communiqué de l’Etat Major Général des Forces Armées Royales.

“Suite au blocage par une soixantaine de personnes encadrées, par des miliciens armés du polisario, de l’axe routier traversant la zone tampon de Guerguarate reliant le Royaume du Maroc et la République Islamique de Mauritanie, et l’interdiction du droit de passage, les Forces Armées Royales procèdent, sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-Major général des FAR, à la mise en place d’un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes à travers cet axe”, précise la même source.

“Cette opération non offensive et sans aucune intention belliqueuse se déroule selon des règles d’engagement claires, prescrivant d’éviter tout contact avec des personnes civiles et de ne recourir à l’usage des armes qu’en cas de légitime défense”, conclut le communiqué.

Lire aussi

Abdelouahed Chaer de l’USFP, élu président de la commune de M’diq

samedi, 18 septembre, 2021 à 19:28

Abdelouahed Chaer de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a été élu, samedi, président du Conseil communal de M’diq.

Election de Mourad Amnioul du MP à la tête du Conseil communal de Martil

samedi, 18 septembre, 2021 à 19:16

Mourad Amnioul, du Mouvement populaire (MP), a été élu, samedi, président du Conseil communal de Martil.

Ouverture d’une enquête à l’encontre de deux policiers accusés de corruption et d’extorsion (DGSN)

samedi, 18 septembre, 2021 à 18:15

La Brigade nationale de la police judiciaire a ouvert, vendredi soir, une enquête sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les actes criminels reprochés à deux policiers (officier de paix et inspecteur de police) relevant de la préfecture de police de Kénitra, pour leur implication présumée dans une affaire de corruption et d’extorsion