Hôpital de campagne à Bamako: les Maliens louent le geste noble et humanitaire de SM le Roi Mohammed VI

Hôpital de campagne à Bamako: les Maliens louent le geste noble et humanitaire de SM le Roi Mohammed VI

mardi, 17 septembre, 2013 à 19:53

Des envoyés spéciaux de la MAP à Bamako

Bamako – De nombreux citoyens maliens, dont certains originaires du nord de ce pays, ont fait part mardi de leur gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour avoir donné Ses Hautes instructions pour la mise en place d’un hôpital médico-chirurgical à Bamako.

Venus en masse bénéficier des services pluridisciplinaires offerts par le staff médical marocain, ces Maliens de différentes localités se sont dits émus par les marques de solidarité que le Maroc a toujours montrée envers les populations durement éprouvées par les conflits ou les catastrophes naturelles.

Pour Mamado Dialo, qui a fait le déplacement d’un camp de déplacés situé dans les faubourgs de Bamako, le geste de SM le Roi Mohammed VI participe de la tradition de solidarité que le Maroc a toujours témoignée envers le Mali.

“Nous tenons à exprimer notre gratitude à SM le Roi pour cette initiative noble venue à point nommé pour alléger nos souffrances et panser nos plaies”, a dit Mamado Dialo.

Le geste royal a trouvé un écho particulièrement fort parmi les femmes et les personnes en situation fragile, comme Matimati, une jeune femme de 32 ans, venue consulter les médecins marocains avec ses trois enfants.

“Dans mon cas précis, l’installation de l’hôpital marocain à Bamako revêt un caractère salutaire d’autant plus que mes enfants souffrent de différentes pathologies dont le traitement nécessite des moyens hors de ma portée”, indique Matimati, visiblement émue par l’initiative du Maroc.

“Nous souhaitons voir l’hôpital marocain rester le plus longtemps possible pour bénéficier au plus grand nombre possible de Maliens dans le besoin”, affirme-t-elle.

Pour Cheikh Sar, 72 ans, le peuple malien est particulièrement reconnaissant à SM le Roi qui a bien voulu donner Ses instructions pour l’installation de cet hôpital en vue de soulager les souffrances des populations en cette étape douloureuse.

Cet acte humanitaire s’inscrit en droite ligne des valeurs de solidarité prônées par la religion musulmane, indique le cheikh malien, soulignant que SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Moumine, a toujours été à l’avant-garde pour venir en aide des populations en situation précaire.

L’initiative royale ne manquera pas, a-t-il ajouté, de renforcer les relations spirituelles qui ont lié les peuples marocain et malien à travers les siècles.

Nombreux sont les citoyens maliens qui ont affirmé que l’hôpital marocain, qui a déjà suscité un engouement particulier parmi les habitants de Bamako et des régions avoisinantes, devra connaitre une affluence croissante eu égard à la qualité des services offerts et la compétence du staff médical qui le supervise.

Lire aussi

Le Maroc, une nouvelle fois victime collatérale d’un conflit entre les institutions de l’UE

mercredi, 11 décembre, 2019 à 19:47

La Cour des Comptes de l’Union européenne vient de publier un rapport qui audite la manière avec laquelle la Commission européenne gère les fonds communautaires et dépense l’argent destiné notamment au soutien octroyé au Maroc dans différents domaines. Quoi de plus banal.

L’administration de la prison Moul El Bergui dément que le détenu (H.Z) ait subi un abus quelconque

mercredi, 11 décembre, 2019 à 19:34

L’administration de la prison centrale Moul El Bergui a démenti, mercredi, la teneur de la plainte de la mère du détenu (H.Z), publiée dans un journal national, qui allègue que ledit détenu a subi des abus.

La Jamaïque déterminée à renforcer ses relations de coopération avec le Maroc

mercredi, 11 décembre, 2019 à 16:56

La Jamaïque est déterminée à renforcer et à approfondir ses relations de coopération avec le Royaume du Maroc, notamment à travers la feuille de route pour la coopération couvrant la période 2020-2022, a affirmé, mercredi à Rabat, la ministre des Affaires étrangères et du commerce extérieur de la Jamaïque, Mme Kamina Johnson Smith.